CYCLISME: FABIO JAKOBSEN GAGNE KUURNE-BRUXELLES-KUURNE DEVANT CALEB EWAN ET HUGO HOFSTETTER

Kuurne-Bruxelles-Kuurne
Le podium de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2022 (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le week-end flamand s’est poursuivi ce dernier dimanche de février avec Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2022. Cette semi-classique belge survenait 24 heures après le circuit Het Nieuwsblad survolé par Wout Van Aert. Le nouveau cannibale était absent à Kuurne, ce qui rendait la course plus ouverte, notamment pour les sprinters.

Un soleil radieux rêgnait comme la veille sur ce second volet du week-end d’ouverture en Belgique. 169 coureurs figuraient au départ à Kuurne, une course pro-séries qui constitue un peu la revanche du Omloop Het Nieuwsblad. Mais contrairement à la bataille de la veille, aux allures de petit Tour des Flandres, Kuurne est une épreuve de 195 km moins dure. Avec un profil plus favorable aux sprinters.

Sénéchal et Turgis frustrés

C’est pourquoi l’équipe Quick-Step-Alpha Vinyl, piégée samedi (9ème place seulement pour Florian Sénéchal), présentait son coureur le plus rapide, Fabio Jakobsen, déjà deux fois vainqueur cette saison. Et cela même si le Nordiste Sénéchal confiait avant le départ que le sprinter néerlandais ne représentait pas la seule cartouche.

«  Cela dépend comment la course va tourner. S’il a un sprint en petit peloton, s’il y a des attaques dans le final, on ne sait pas. On a la carte Fabio pour le sprint; ça, c’est un gros avantage. On sait qu’il est très très rapide. Il faut qu’on joue collectif, ce que nous n’avons pas fait hier. Il y avait un manque de réussite. Un manque de condition aussi pour l’équipe. Aujourd’hui, on remet les compteurs à zéro. »

L’autre « flahute de France », Anthony Turgis, venait aussi avec un esprit de revanche. 2ème à Kuurne l’an passé, l’ancien coureur de Cofidis avait connu une mésaventure en pleine bataille dans le Nieuwsblad.

Vidéo Sports 59/62. Anthony Turgis revient sur sa course de la veille au Het Nieuwsblad.

Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2022 a connu un scénario classique. Une échappée matinale avec 7 coureurs: l’Australien Luke Durbridge, les Belges Arjen Lyvins et Jules Hesters, les Hollandais Wessel Krul, Taco Ven Der Horn et Bas Tietema, et l’Espagnol Luis Mas Bonnet. Ils sont rejoints plus loin par deux coureurs de EF Education, l’Irlandais Ben Healy et le Néerlandais Julius Van Den Berg.

Christophe Laporte en forme

A 68 km de l’arrivée, le groupe se réduit à 4 avec Durbridge, Lyvins, Mas Bonnet et Van Der Hoorn. Ils seront vite rejoints par un groupe de costauds qui s’extirpent dans les monts. Ils sont ainsi 17 à 50 km de l’arrivée avec les Français Christophe Laporte, Kevin Vauquelin et Damien Touzé.

Christophe Laporte était l’homme fort de la course (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Finalement, le regroupement général a lieu à 17km de l’arrivée malgré des tentatives de relance de Christophe Laporte, visiblement très fort. Le Français est repris avec Taco van der Hoorn (Intermaché – Wanty – Gobert) et Jhonatan Narváez (INEOS Grenadiers) par les sprinters dans les derniers hectomètres. « J‘y ai cru », a ainsi confié l’ancien Cofidis après la course. » Mais il m’en a manqué un peu. L’équipe a fait une super course. Mais voilà, c’est décevant. On s’est vu chercher la victoire. Mais j’ai été repris avant la ligne. Hier on a gagné avec Wout (Van Aert). Aujourd’hui, on n’était pas très loin. J’espère que ça va payer rapidement. »

Vidéo Sports 59/62. La réaction de Christophe Laporte

Sans surprise, les plus rapides s’imposent. Fabio Jakobsen bat Caleb Ewan et Hugo Hofstetter. Le sprinter alsacien commence bien sa campagne des classiques. Et surtout, il conforte la place de son équipe Arkéa-Samsic en tête du classement UCI 2022.

Vidéo Sports 59/62. Hugo Hofstetter raconte son sprint.

Avec Daniel McLay, 4ème, et Amaury Capiot, 7ème, Arkéa Samsic réussit d’ailleurs un joli tir groupé qui vaut son pesant de points. Christophe Laporte, 8ème, pouvait se consoler avec la prime de 2500 euros offert au coureur passé en tête au dernier tour avant l’arrivée.

On retrouvera Hugo Hofstetter mardi au départ du Grand Prix Samyn à Quaregon. L’ancien routier de Cofidis avait gagné la première course de la saison en Wallonie il y a deux ans.

Un sprint d’arrivée spectaculaire à Kuurne (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le classement de Kuurne-Bruxelles-Kuurne 2022

A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

3 Trackbacks / Pingbacks

  1. Samyn 2022
  2. Paris-Nice Laporte vainqueur de la 1è étape
  3. Paris-Nice 2è étape pour Jakobsen

Les commentaires sont fermés.