CYCLISME : BRIAN COQUARD VEUT SE RELANCER EN 2022 AVEC COFIDIS

Bryan Coquard Cofidis
Brian Coquard soucieux avant Binche-Chimay-Binche (photo JMD/Sports 5962)

La course Binche-Chimay-Binche clôturait la saison mardi 5 octobre en Belgique. Nous avons rencontré Bryan Coquard, la nouvelle recrue de Cofidis participait à cette semi-classique sans grande ambition. Coquard a vécu une année blanche. Il espère se relancer en 2022 sous le maillot de l’équipe nordiste.

Alors que la pluie s’abat sur Binche, vers 11h30, les équipes passent sur le podium pour la traditionnelle présentation d’avant-course, animée par Daniel Mangeas. L’équipe B&B Hôtels attend son tour. Bryan Coquard se tient légèrement à l’écart. Le sprinter nantais a l’air soucieux.

Coquard achève une saison qui sera certainement la plus mauvaise depuis qu’il est passé professionnel, en 2013. Aucune victoire cette année, juste une 3ème place au Grand Prix d’ouverture de La Marseillaise. Depuis plus rien, ou presque.

Il était visiblement désabusé en prenant le départ de la course wallone.  » C’est difficile pour moi en ce moment. Je relève de blessure et je galère depuis quelques temps. J’ai passé un week-end difficile à la Route Adélie et la Classic Loire-Atlantique. J’espère que ça ira mieux ici ».

Bryan Coquard tourne la page

Coquard mettait ainsi fin à quatre années sous les couleurs de la formation bretonne. «  Je ne regrette pas ces quatre années. C’étaitent quatre super années. Mais j’ai 29 ans. Il était temps pour moi de tourner la page.« 

Cette page, Bryan Coquard la tournera en 2022 en intégrant le team Cofidis. Il a signé pour deux ans, en même temps que l’Italien Davide Cimolai, sans savoir si Elia Viviani restait. D’où cette réponse un peu laconique quand nous lui avons demandé s’il avait fait le bon choix.

Le vainqueur des Quatre Jours de Dunkerque 2016 effectuera quand même une bonne course à Binche. Il sera constamment en tête de peloton, travaillant notamment pour Luca Mozzato, plus en jambes que lui. Il cédera dans les derniers kilomètres, pour terminer à la 32ème place, à 38 secondes du vainqueur Danny Van Poppel. Une performance honorable dans une course marquée par de nombreux abandons.

Même s’il reste encore Paris-Tours au programme, Bryan Coquard va donc couper, oublier deux années contrariées par le covid, pour essayer de rebondir en 2022 chez Cofidis.

Bryan Coquard a travaillé pour son équipe ici à Binche (photo JMD/Sports5962)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.