CYCLISME : LE PODIUM MAGIQUE AU GRAND PRIX DE L’E3 A HARELBEKE

E3 Harelbeke
Wout Van Aert était le plus fort au sprint à Harelbeke (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le 63ème Grand Prix de l’E3 a été remporté par le Belge Wout van Aert devant le Néerlandais Mathieu van der Poel et le Slovène Tadej Pogacar. Un podium somptueux, au-delà de toutes les espérances des organisateurs de cette première grande classique flandrienne de la saison. La grande bataille a commencé à 80 km de l’arrivée entre les trois phénomènes des classiques.

La campagne flandrienne passait la vitesse supérieure ce vendredi avec le Grand Prix de l’E3 à Harelbeke. Six jours après Milan-San Remo, c’était la 2ème classique World Tour de la saison. Et surtout, la première de la bataille des Flandres. Cela expliquait le plateau exceptionnel rassemblé dans cette localité industrielle proche de Courtrai, située à moins de 30 km de Lille.

Wout van Aert, Christophe Laporte, Tiejs Benoot, Dylan van Baarle, Julian Alaphilippe, Mathieu van der Poel, Biniam Girmay, Matej Mohoric, Kasper Asgreen, Peter Sagan et même Tadej Pogacar étaient ainsi au départ ! Manquaient seulement à l’appel Remco Evenepoel et Primoz Roglic, qui préféraient préparer le Giro en participant au Tour de Catalogne.

« Le Grand Prix de l’E3 n’est pas simple du tout », explique ainsi Anthony Turgis, un fervent de ces courses belges. « La série des monts commence assez tôt. A partir de là, il faut être en bonne condition et en forme. Ici, c’est une répétition du Tour des Flandres. On va voir comment ça va réagir. »

Une météo incertaine pour durcir la course

Comme lors de la Classic Bruges-La Panne disputée deux jours avant, la météo allait certainement jouer un rôle. Un temps incertain, à la fois frais, humide et venteux. Tout ce qu’il faut pour faire d’une course difficile une course impitoyable.

C’est ce que confirmait Mathieu van der Poel, l’un des principaux favoris après sa superbe victoire à Milan-San Remo.

Vidéo SPORTS 59/62 – Cyclism’Actu. Mathieu van der Poel avant le départ à Harelbeke.

Au menu des 175 participants de cette 63è E3 Saxo Classic à Harelbeke: 204 km, 16 monts dont le dernier, le Tiegemberg, situé à 20 km de l’arrivée. Finalement, le temps se maintient malgré les menaces du matin. Cinq coureurs en profitent pour lancer la grande échappée du jour: les jeunes Français Thomas Bonnet (TotalEnergies) et Mathis Le Berre (Arkéa-Samsic); le Danois Norsgaard Jorgensen (Movistar); l’Australien Kelland O’Brien (Jayco-AlUla) et le Norvégien Martin Bugge (Uno-X).

Van der Poel attaque dans le Taaienberg

Ces cinq hommes s’entendent bien. Mais leur avance dépasse difficilement les deux minutes car les équipes leaders contrôlent la course. Elle va même fondre dans la zone des monts. L’échappée est rejointe dans le célèbre Taaienberg, à 80 km du but, suite à une violente attaque de Mathieu van der Poel, qui déclenche la bagarre de très loin. Wout van Aert parvient à suivre. Pas Pogacar. O’Brien et l’étonnant Bonnet parviennent à rester dans le sillage des deux cadors. Les quatre coureurs sont rejoints peu après par un petit peloton qui a explosé dans le mont.

E3 Harelbeke
L’échappée matinale avec deux Français (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Van der Poel remet cela à 57 km de l’arrivée. Cette fois, Pogacar suit, tout comme Kragh Andersen (Alpecin-Deceuninck), Mohoric (Bahrain-Victorious) et Van Hooydonck (Jumbo-Visma). Une échappée royale à six dans laquelle Van der Poel et Van Aert ont chacun un équipier.

La bagarre prend une nouvelle tournure dans le Paterberg où Pogacar attaque à son tour. Le Slovène remet cela dès le bas du Vieux Quaremont. Van der Poel s’accroche. Van Aert souffre et les trois autres lâchent définitivement. Au sommet de ce mont noir de monde s’est formé le trio royal: Pogacar, Van der Poel, Van Aert. La victoire se jouera entre ces trois phénomènes. L’échappée de rêve…

Valentin Madouas dans le Top 10

Derrière, Valentin Madouas (Groupama-FDJ) figure dans un groupe de contre-attaque qui va jouer les places d’honneur. Mais loin des trois Fantastiques qui se disputent la victoire au sprint. Le plus rapide, c’est finalement Wout van Aert qui règle son meilleur ennemi Mathieu Van der Poel et Tadej Pogacar. Cela donne un podium de rêve pour un public enthousiaste.

Derrière, les poursuivants arrivent séparés. Le meilleur Français, Valentin Madouas, termine ainsi 8ème à l’issue d’une belle course… loin des trois extraterrestres qui ont écrasé la course.

Vidéo SPORTS 59/62 – Cyclism’Actu. La réaction de Valentin Madouas après sa 8ème place

La revanche a lieu dès dimanche, sur un terrain très différent plus favorable aux routiers-sprinters. Van Aert et Van der Poel seront là. Pas Pogacar que l’on retrouvera au Tour des Flandres.

Classement de l’E3 Harelbeke 2023

1. Wout VAN AERT (Jumbo-Visma) en 4h44’59 secondes

E3 Harelbeke
Wout van Aert après sa victoire (photo JMD/Sports5962)

2. Mathieu VAN DER POEL (Alpecin-Deceuninck) MT
3. Tadej POGAČAR (UAE Team Emirates) MT
4. Matteo JORGENSON (Movistar Team) à 33 »
5. Ivan GARCÍA CORTINA (Movistar Team) à 44 »
6. Stefan KÜNG (Groupama-FDJ) à 56 »
7. Matej MOHORIC (Bahrain Victorious) MT
8. Valentin MADOUAS (Groupama-FDJ) à 1’25 »
9. Søren KRAGH ANDERSEN (Alpecin-Deceuninck) à 1’31 »
10. Filippo GANNA (INEOS Grenadiers) MT

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1612 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tour des Flandres 2023 : Alaphilippe et Sénéchal présents

Les commentaires sont fermés.