CYCLISME : JASPER PHILIPSEN VAINQUEUR EN VRAI FLANDRIEN A LA PANNE

Bruges La Panne Philipsen
Philipsen bat Kooij pour la 1è place à La Panne (photo Pierre Willemetz/Sports5962)

Le Belge Jasper Philipsen (Alpecin-Deceuninck) remporte la Classic Bruges- La Panne à l’issue d’une échappée finale à quatre partie à quelques kilomètres de l’arrivée. Il devance le Néerlandais Olav Kooij (Jumbo Visma) et son compatriote Yves Lampaert (Soudal-Quick Step). Les deux favoris Fabio Jakobsen (Soudal-Quick Step) et Arnaud Démare (Groupama-FDJ) se sont faits piéger dans une course rendue impitoyable par la pluie et le froid.

La « Quinzaine Sainte » débutait ce mercredi avec Bruges-La Panne. Une nouvelle semi-classique née en 2018 après la disparition de la course par étapes les Trois Jours de La Panne. Cette période particulièrement attendue en Belgique est celle qui précède Paris-Roubaix. 7 courses concentrées en 19 jours sur un territoire restreint en Flandre Belge, avec ses monts et ses pavés.

Cette campagne flandrienne a toujours existé, même si le calendrier de l’UCI a modifié les dates. La Classic Bruges – La Panne ouvre désormais cette période sacrée pour les amoureux de vélo, venus faire la fête autant que voir des courses de guerrier. Trois années de covid ont contrarié cette période fort populaire. D’où la joie des spectateurs de pouvoir renouer avec le passé.

Démare et Petit au départ

C’est ainsi que La Panne retrouvait son arrivée d’antan en plein centre de la sympathique station balnéaire de la côte belge si proche de Dunkerque, Certes, la course fait figure d’apéritif pour cette campagne de classiques. Le parcours en plat pays est dénué de toute difficulté. C’est un peu un « championnat du Monde des sprinters », au même titre que la Hambourg Cyclassics. Une course longue de 211 km quand même, exposée au vent de la Mer du Nord qui peut provoquer des dégâts.

Bruges La Panne Philipsen
Les Cofidis ont souffert durant Bruges-La Panne (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Ceci explique que cette année encore, quelques-uns des meilleurs sprinters mondiaux étaient au départ à Bruges. Arnaud Démare, Jasper Philipsen, Dylan Groenewegen, Olav Kooi, Sam Bennett, Fabio Jakobsen, Fernando Gaviria, Caleb Ewan, Mark Cavendish notamment venaient avec l’ambition de succéder au palmarès à Tim Merlier. Le champion de Belgique était absent après ses cinq succès du début de saison, laissant la place à son équipier de Soudal-Quick Step Fabio Jakobsen. Hormis le sprinter picard, l’Arrageois Adrien Petit effectuait sa rentrée, après sa lourde chute de Majorque. Sans oublier le récent vainqueur du Grand Prix de Denain Juan Molano.

« Je reviens après deux mois de convalescence. L’objectif est surtout de faire des kilomètres et de retrouver des repères en course », confiait Petit sur Eurosport. « Je ne sais pas où se situent les sensations. On a une belle équipe à côté. Pour moi, il s’agit de retrouver un niveau correct pour la suite et espérer être au départ de Paris-Roubaix. »

Vidéo Eurosport. Adrien Petit avant le départ à Bruges

Un vrai temps de « Flahutes »

Les 151 coureurs présents ont affronté un temps de saison, avec le vent, la bruine et une température basse. Un décor typique de la Flandre belge en ce début de printemps. Après une « liaison » de 67 km en Flandre occidentale, les coureurs arrivaient à La Panne pour le long circuit de 48 km à couvrir trois fois. Le risque de bordure était évident vu ces conditions météo difficiles.

Des conditions qui n’empêchent pas sept coureurs de prendre rapidement la poudre d’escampette. Parmi eux le jeune coureur d’Arkéa Samsic Matthis Le Berre, toujours à l’aise sur les routes belges. Cette échappée matinale atteint La Panne avec 50 secondes d’avance au premier passage sur la ligne. Mais elle est rejointe durant ce premier tour du grand circuit par une trentaine de coureurs. Parmi eux, le sprinter de Cofidis Piet Allegaert. Et plus surprenant, Caleb Ewan et Jasper Philipsen, que l’on attendait plutôt pour un sprint massif.

Le groupe de 34 coureurs passe la ligne avec 44 secondes d’avance à 95 km de l’arrivée. Tout reste donc à faire dans cette course impitoyable effectuée sous une pluie fine mais pénétrante. Effectivement, le second peloton rejoint le premier à 70 km du but. Cette fois, la plupart des favoris figurent cette fois dans le regroupement. Et bonne surprise, le team Cofidis est bien présent avec plusieurs coureurs dans ce peloton d’environ 70 unités.

Philipsen vainqueur d’un sprint à quatre

Mais ce peloton explose un peu plus loin. Une vingtaine de coureurs se détache et passe en tête sur la ligne à 48 km pour attaquer le premier tour. C’est visiblement le bon coup. Et l’on retrouve dedans notamment Arnaud Démare. Mais aussi Groenewegen, Ackermann, Kooij et plusieurs routiers de Soudal Quick Step autour de Jakobsen. Ainsi que le sprinter italien de Cofidis Simone Consonni.

Dans ce dernier tour, plusieurs sprinters connaissent pourtant des ennuis. Chute pour Luca Mozzato; problèmes mécaniques pour Caleb Ewan, Juan Molano ou Jasper Philipsen. Ce dernier va revenir rapidement dans le groupe. Mieux, il part à son tour à 14 km de l’arrivée avec Olav Kooij, Yves Lampaert et Frédérik Frison (Lotto Soudal). C’est la bonne échappée car derrière, Arnaud Démare et Dylan Groenewegen sont en difficultés.

La victoire se joue entre ces quatre coureurs. Sans surprise, Philipsen devance Kooij, Lampaert et Frison et gagne Bruges-La Panne en vrai Flandrien. Jakobsen règle ce qui reste du peloton pour la 5ème place. « Je me sentais bien et j’avais envie de faire la course », déclarait Philipsen en conférence de presse. « Je savais déjà ce matin que ça ne se finirait pas par un sprint massif. Dans le final, il y avait un beau groupe de tête avec beaucoup d’hommes rapides, mais il y a eu une opprtunité juste avant les Moëres et nous nous sommes retrouvés à quatre à l’avant.« 

Transi de froid, Arnaud Démare (14è et premier Français) file lui directement à son car. Les abandons sont nombreux (77) dans cette vraie course de « flahutes », qui lance parfaitement la « Quinzaine Sainte ».

Bruges La Panne Philipsen
Kooij, Philipsen, Lampaert: le podium de Bruges-La Panne 2023 (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Classement de la Classic Bruges – La Panne 2023

1. Jasper PHILIPSEN (Alpecin-Deceuninck) en 4h38’52 »
2. Olav KOOIJ (Jumbo-Visma) MT
3. Yves LAMPAERT (Soudal Quick-Step) MT
4. Frederik FRISON (Lotto-Dstny) à 1 »
5. Fabio JAKOBSEN (Soudal Quick-Step) à 21 »
6. Jonas RICKAERT (Alpecin-Deceuninck) MT
7. Cédric BEULLENS (Lotto-Dstny) MT
8. Stian EDVARDSEN-FREDHEIM (Uno-X Pro Cycling Team) MT
9. Juan Sebastian MOLANO BENAVIDES (UAE Team Emirates) MT
10. Marijn VAN DEN BERG (EF Education-EasyPost) MT

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1613 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. E3 Harelbeke 2023 Van Aert vainqueur
  2. Gand-Wevelgem Laporte vainqueur grâce à Van Aert

Les commentaires sont fermés.