CYCLISME : JEUMONT CAPITALE FRANCAISE DU VTT

championnats de France VTT Jeumont
Dubau, Marotte et Sarrou à la lutte dans le XCO Elite Hommes (photo Fred VdB)

Durant quatre jours (13-16 juillet), Jeumont accueillait les championnats de France de VTT cross et trial. A l’exception de Pauline Ferrand-Prévot, les meilleurs spécialistes français (et donc pour partie, mondiaux) sont venus sur le site du Watissart qui a déjà reçu deux fois une épreuve de Coupe de France. Labellisé « Terres de Jeux 2024 », le Watissart est aussi base d’entraînement aux épreuves du VTT XCO pour les délégations nationales et internationales. Titouan Carod (XCO Hommes) et Loana Lecomte (XCO Femmes) ont conclu en beauté ces 4 jours réussis.

Durant 4 jours, le site du Watissart a ainsi vu plus de 1 500 pilotes se disputer les 15 titres mis en jeu, dans les 4 épreuves proposées dans plusieurs catégories d’âge: U17 (cadets), U19 (juniors), U23 (espoirs) et Elite seniors, hommes et femmes. Les temps forts avaient lieu dimanche après-midi avec le XCO, le cross-country long qui figure au programme des Jeux Olympiques, et qui rassemble les coureurs les plus connus.

C’est ainsi que la championne d’Europe Loana Lecomte et le médaillé mondial Titouan Carod, tous deux sélectionnés à Tokyo, défendaient leur titre. Une grande absente cependant: Pauline Ferrand-Prévot, plusieurs fois championne du Monde en VTT, après l’avoir été sur route et en cyclo-cross. Une grande chance de médaille à Paris 2024.

Pauline Ferrand-Prévot forfait

Blessée au genou, la championne rémoise était contrainte au forfait, afin de défendre au mieux ses chances aux prochains championnats du Monde à Glasgow. «Suite à ma chute de Val di Sole je dois renoncer à ma participation aux championnats de France de VTT ce week-end. Je travaille dur pour récupérer, et pour revenir en forme un peu plus tard« , écrit la championne du monde en titre sur les réseaux sociaux.

Dans ces conditions, sa grande rivale Loana Lecomte a survolé la course Elite-Espoirs, en laissant sa suivante Léna Gérault à plus de 2 minutes 45 sur le parcours roulant et physique de Jeumont.

championnats de France de VTT à Jeumont
Loana Lecomte a survolé le cross-country féminin (photo Fred VdB)

Le public et les concurrents ont apprécié

Chez les hommes, on a assisté au mano à mano attendu entre les deux équipiers du team BMC Titouan Carod et Jordan Sarrou. Un duel arbitré notamment par l’Alsacien Maxime Marotte. Déception en revanche pour Joshua Dubau, champion de France de cyclo-cross à Liévin l’an passé, et le professionnel de Bora-Hansgrohe Victor Koretzky. Dubau, qui tutoit pourtant les meilleurs mondiaux cette saison en VTT, à commencer par Tom Pidcock, doit se contenter de la 5ème place à la suite d’une crevaison. Tandis que Koretzky termine 8ème d’une course très rapide.

Une course finalement remportée par Titouan Carod devant Jordan Sarrou. Aussi, le champion de France sortant était logiquement satisfait du doublé réussi à Jeumont par le team BMC.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La réaction de Titouan Carod après sa victoire à Jeumont

Les spectateurs venus nombreux au Watissart ont assisté à un beau spectacle avec des passages variés et spectaculaires, notamment dans le bois. Beaucoup de concurrents découvraient en effet le parcours, déjà utilisé en Coupe de France. Tous ont signalé sa difficulté, malgré les conditions météo clémentes, qui ont permis de conserver une piste sèche. Jeumont a visiblement plu lors de ces championnats de France de VTT 2023.

« C’est un très beau parcours, très exigeant », affirme ainsi Titouan Carod, « et sympa à rouler« . Ce que confirme aussi Loana Lecomte. « C’est un très beau parcours et j’ai hâte de revenir sur une Coupe de France ou une autre course. En tous cas l’organisation a fait un très bon travail. C’est vraiment top de découvrir de nouveaux parcours qui ressemblent de plus en plus à ce que l’on voit dans les compétitions internationales. »

Les ambitions de Jeumont

« Je suis agréablement surpris car c’est la première fois que je viens ici », renchérit Jordan Sarrou. « Le circuit est très sympa et je ne m’attendais pas à ça. C’est un parcours très tonique et propice au VTT actuel. »

Les meilleurs se retrouveront donc dans trois semaines à Glasgow. C’est une grande première. La ville d’Ecosse accueille en effet en même temps les championnats du Monde dans toutes les disciplines cyclistes (route, piste, VTT), à l’exception du cyclo-cross disputé en hiver. Les VTTétistes français ont de fortes chances de briller.

Du côté de Jeumont, après ces championnats de France de VTT réussis, on pense désormais à l’avenir. « On espère maintenant aller plus haut », confie sur le podium le député et ex-maire de Jeumont Benjamin Saint-Huile. Sans donner plus de précisions. Un championnat du Monde ? Pourquoi pas. Mais il y aura dans ce cas beaucoup de choses à prévoir sur le plan structurel, à commencer par l’hôtellerie qui n’est probablement pas suffisante dans la région de Maubeuge.

Un regret aussi: l’absence de pilotes de la région à ces championnats de France de VTT organisés à Jeumont. La filière n’est pas encore très développée dans cette discipline apparue dans les régions de montagne. Il y a donc un gros travail à faire dans les Hauts-de-France…

Lexique

Pour les non-initiés, il a fallu se familiariser avec les termes techniques qui désignent les différentes catégories de course.

  • XCE: le cross-country « Eliminator » est un format de course qui voit s’affronter 4 coureurs sur un parcours de 1 km maximum. Cela jusqu’à la manche finale.
  • XCC: le cross country short track est un format court et récent. Il se dispute en 20 minutes sur un parcours de1 à 1,5 km.
  • XCO: le cross-country olympique est la catégorie reine. L’épreuve se déroule sur un parcours de 5,4 km et un dénivelé positif de 150m. Les concurrents tournent entre 1h et 1h30 selon les catégories.
  • Le trial: il consiste à franchir des zones naturelles ou articielles sans mettre pied à terre. C’est l’épreuve d’adresse et d’équilibre, comme en moto.

Tous les résultats

Relais des Comités

  1. Provence Alpes Côte d’Azur
  2. Grand Est
  3. Auvergne Rhône-Alpes

XCC Elite Femmes

  1. Noëmie Garnier (SCO Guéret)
  2. Flavie Guille (Performance Cycling)
  3. Léna Gérault (Berria Vittoria Factory)

XCC Elite Hommes

  1. Maxime Marotte (Rockrider Ford Racing Team)
  2. Joshua Dubau (Rockrider FRT)
  3. Mathis Azzaro (Rockrider FRT)

XCO U17 Femmes

  1. Lise Revol (Gordes Vélo Evasion)
  2. Jeanne Duterne (VTT Fun Club)
  3. Candice Bouder (Côtes d’Armor)

XCO U17 Hommes

  1. Quentin Colnel (Performance Cycling)
  2. Johan Blanc (Team Rodez Aveyron VTT)
  3. Noa Filippi (Gordes Vélo Evasion)

XCO U19 Femmes

  1. Amandine Muller AS Bike Racing
  2. Anaïs Moulin Elles VTT
  3. Cynthia Boivinet Passion VTT Venelles

XCO U19 Hommes

  1. Quentin Luchini (VCA Anjos KTM)
  2. Julien Hémon (Performance Cycling)
  3. Jules Chérel (Lycée La Touche Bretagne)

XCO U23 Hommes

  1. Adrien Boichis Trinity Racing
  2. Yannis Musy Vélo Club Dolois
  3. Adis Bédini Ornans Supérior

XCO U23 Femmes

  1. Noémie Garnier (Scott Creuse Oxygène Guéret
  2. Line Burquier (Canyon CLLCTV XCO)
  3. Noémie Pan (VTT Conliège Bassin de Lons le Saunier

XCO Elite Hommes

  1. Titouan Carod (Team BMC)
  2. Jordan Carrou (Team BMC)
  3. Maxime Marotte (Rockrider Ford Racing Team)
championnats de France de VTT Jeumont
Jordan Sarrou, Titouan Carod et Maxime Marotte sur le podium XCO Hommes (photo Fred VdB)

XCO Elite Femmes

  1. Loana Lecomte (Canyon CLLCTV XCO)
  2. Léna Gérault (Berria Vittoria Factory)
  3. Isaure Medde (Lapierre Mavic Unity)

Trophée des Teams

  1. Rockrider Ford Racing Team
  2. Performance Cycling
  3. Scott Creuse Oxygène Guéret

Trial Elite Femmes

  1. Nina Vabre (Horizon Montluçon)
  2. Emma Louineau (VTT Riez Océan)
  3. Mallys Jouy (Trial Club Fabrègues)

Trial Elite Hommes 20″

  1. Louis Grillon (Trial Club Saint-Gervais)
  2. Robin Berchiatti (Cran Gevrier VTT)
  3. Arnaud Janin (Cran Gevrier VTT)

Trial Elite Hommes 26″

  1. Vincent Hermance (VTT Côtes d’Armor Hillion)
  2. Noah Cardona (Bikers du Pic)
  3. Alexis Brunetaud (Horizon Montluçon)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1575 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.