CYCLISME : LAURENT DESBIENS GAGNAIT LES 4 JOURS DE DUNKERQUE IL Y A TRENTE ANS

Laurent Desbiens 4 Jours de Dunkerque
Laurent Desbiens est le dernier vainqueur nordiste (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

La 67ème édition des 4 Jours de Dunkerque prend son envol ce mardi 16 mai. Cette course a souvent réussi aux coureurs nordistes et picards, forcément attachés à la plus belle course par étapes des Hauts-de-France. Louis Desprez, Alain Vasseur, Eddy Seigneur, Philippe Gaumont, Arnaud Démare et Laurent Desbiens ont ainsi inscrit leur nom au palmarès de l’épreuve de Dunkerque créée en 1955. Ce dernier célèbre discrètement cette année le trentenaire de sa victoire acquise à Cassel.

Le Lillois est le dernier nordiste vainqueur des 4 Jours. C’était il y a 30 ans déjà. Laurent Desbiens débutait sa carrière professionnelle, après un passage en Belgique. En 1993, il intégrait l’équipe Castorama de Cyrille Guimard. Il se souvient parfaitement de cette victoire qui a lancé sa carrière, sur les routes de sa région. C’est le dernier Nordiste vainqueur du général à Dunkerque. Il se souvient parfaitement du déroulement de la semaine, comme il l’a confié à SPORTS 59/62.

Considéré comme un réel espoir, Laurent Desbiens était propulsé chez les meilleurs coureurs français avec ce succès de prestige acquis à 23 ans aux 4 Jours de Dunkerque. « En 1993, pour un jeune coureur qui entamait sa 2ème année professionnelle, gagner les 4 Jours, surtout pour un Nordiste, c’est ce qui a lancé ma carrière. »

Le Giro et le Tour dans la foulée !

Mais il n’a pas eu le temps de savourer cette victoire. « Une semaine après, Cyrille (Guimard) m’envoyait sur le Tour d’Italie, puis sur le Tour de France ! J’ai fait une grosse saison. Et j’ai eu du mal à récupérer. Il m’a fallu plus d’un an, avec quelques tendinites. Mais c’est vrai que les 4 Jours de Dunkerque ont amorcé mon palmarès. »

Un palmarès qui compte. En 10 années de professionnalisme, Laurent Desbiens a remporté 11 victoires. La plus prestigieuse, c’est une étape du Tour de France en 1997 à Perpignan. Qui plus est sous les couleurs de Cofidis, l’équipe de sa région. Même s’il avait bénéficié d’un déclassement de l’Ukrainien Sergueï Outschakov, pour sprint irrégulier.

L’année suivante, il portera même le maillot jaune du Tour de France durant deux jours. Il l’avait acquis acquis lors de la huitième étape où il figure dans un groupe d’échappés arrivé avec près de huit minutes d’avance sur le peloton. Avec une victoire d’étape et le maillot jaune, Laurent Desbiens rejoignait donc l’autre Nordiste Cédric Vasseur dans la légende du Tour. Vasseur, son grand rival de l’époque.

Il reste chez Cofidis jusqu’en 2000. Après une dernière saison dans l’équipe espagnole Kelme en 2001, il met fin à sa carrière de coureur cycliste.

Depuis février 2003, Laurent Desbiens travaille au service communication de l’actuelle Métropole Européenne de Lille (MEL) où il est chargé des relations publiques des évènements et clubs sportifs subventionnés par la communauté urbaine. .

Une reconversion réussie qui fait de lui aujourd’hui un « quinqua » épanoui.

OLAV KOOIJ GAGNE LA PREMIERE ETAPE DES 4 JOURS

4 Jours Abbeville
Olav Kooij s’impose au sprint à Abbeville (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Comme l’année passée, la 1ère étape des 4 Jours de Dunkerque s’est achevée par une chute violente durant le sprint massif. Et comme en 2022, le favori Arnaud De Lie (Lotto Dsnty) est tombé à 200m de la ligne dans une chute collective spectaculaire.
Le jeune Néerlandais Olav Kooij (Jumbo Visma) en profite pour s’imposer devant l’Allemand de Cofidis Max Walscheid. Le jeune Breton Paul Penhoët (Groupama FDJ), vainqueur ce week-end du Tour de Finistère
, termine 3ème.

Cette première étape de 196 km entre Dunkerque et Abbeville a été animée par une échappée de 5 coureurs dans laquelle figurait le Belge de Van Rysel Roubaix Lille Métropole Kenny Moly. Il a été rejoint à quelques kilomètres de l’arrivée avant un final houleux.

Olav Kooij sera le premier leader au classement général après sa victoire.

classement de la 1ère étape

1. Olav KOOIJ JUMBO-VISMA 04:31:38 (bonification: 10 sec)
2. Maximilian WALSCHEID COFIDIS mt (bon.6 sec)
3. Paul PENHOET GROUPAMA – FDJ (bon.4 sec)
4. Tim MERLIER SOUDAL QUICK-STEP    
5. Daniel MCLAY TEAM ARKEA – SAMSIC    
6. Matteo MALUCELLI BINGOAL WB    
7. Gerben THIJSSEN INTERMARCHÉ – CIRCUS – WANTY    
8. Erlend BLIKRA UNO-X PRO CYCLING TEAM  
9. Stanislaw ANIOLKOWSKI HUMAN POWERED HEALTH tmt   
10. Peter SAGAN TOTALENERGIES à 2 sec

4 Jours Kooij Abbeville
Olav Kooijv endosse le premier maillot de leader (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1623 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.