CYCLISME. LE GRAND RETOUR DE REMCO EVENEPOEL AU TOUR DE BELGIQUE

Remco Evenepoel au Tour de Belgique
Remco Evenepoel défend son trophée au Tour de Belgique (photo JMD)

Après un abandon décevant au Tour d’Italie, le jeune prodige flamand Remco Evenepoel fait son retour à l’occasion du Tour de Belgique. Une épreuve qu’il affectionne puisqu’il l’avait remporté il y a deux ans. C’était sa première victoire pro. Pour sa reprise, Evenepoel a frôlé la victoire lors de la 1ère étape entre Beveren et Markedaal, après un final très « flandrien ».

C’est incontestablement l’attraction de ce 90ème Baloise Belgian Tour (Tour de Belgique), disputé du 9 au13 juin. Remco Evenepoel, qui n’était pas prévu sur l’épreuve, s’est inscrit au dernier moment. Normalement, il devait se reposer du Tour d’Italie. Mais le jeune champion a abandonné en 3ème semaine, après un début qui avait provoqué les rèves les plus fous. Mais 6 mois après sa chute dramatique dans le Tour de Lombardie, Evenepoel n’avait pas retrouvé la totalité de ses immenses moyens.

Evenepoel a dû s’incliner au sprint devant l’inattendu Robbe Ghys (photo JMD)

Dans cette première étape, disputée entre Beveren (près d’Anvers), et Maarkedal (dans les Ardennes flamandes), le jeune champion a trouvé un final à sa mesure avec un circuit très flandrien , mêlant monts et secteurs pavés. Aussi, il a lancé un uméro à 30 km de l’arrivée. Seuls ses compatriotes Robbe Ghys et Gianni Marchant, deux coureurs modestes, sont parvenus à le suivre, sans trop l’aider.

 » Dans l’échappée j’étais avec des gens qui ne voulaient pas tourner avec moi. Cela m’a un peu énervé… »

Remco Evenepoel, 2ème de l’étape

Dans la rampe finale désertée par les spectateurs (la course avait lieu à huis clos), Evenepoel s’est incliné devant Ghys, plus puissant. Mais il était néanmoins satisfait par cette 2ème place. » C’est la situation parfaite pour nous », nous a-t’il ainsi déclaré après cette étape menée tambour battant. » Malheureusement, on n’a pas gagné l’étape aujourd’hui mais on a fait le maximum. Il y a encore beaucoup de concurrents, qui se tiennent en 30 secondes (…) Cette étape était dure. J’ai attaqué à un bon moment pour faire la différence. J’étais avec des gens qui ne voulaient pas tourner avec moi; ça m’a un petit peu énervé, mais cela, c’est la course…Derrière, l’équipe a bien travaillé. C’est un départ parfait pour nous. »

A noter que Evenepoel a monopolisé les media belges, bien plus que le pauvre Ghys qui est passé timidement derrière le prodige, malgré le coup qu’il venait de réaliser. Question de notoriété. Evenepoel rappelle l’engouement que Franck Vandenbroucke soulevait autour de lui.

Sur la ligne d’arrivée, Remco a été félicité par son « patron » Patrick Lefévère, le manager général de l’équipe Deceuninck Quick Step. Les deux hommes ont constaté d’un scénario parfait, avec le contre-le_montre de Knokke-Heist qui devrait permettre à Evenepoel de prendre la tête au classement général.

Les sprinters au rendez-vous

Cette année, le Tour de Belgique rassemble encore un superbe plateau de sprinters: Mark Cavendish et Davide Ballerini dans l’équipe Deceninck Quick Step; mais aussi Caleb EwanTim MerlierJasper PhilipsenDylan GroenewegenCees BolGiacomo NizzoloPascal AckermannDanny Van PoppelNacer BouhanniBryan CoquardTimothy DupontNiccolo BonifazioJakub MareczkoMatteo Moschetti … Des coureurs que l’on devrait retrouver dans les deux étapes de vendredi et dimanche, disputées sur des parcours plats.

Un seul coureur nordiste participe à cette course par étapes voisine: Adrien Petit. L’Arrageois de Total Direct Energie a souffert dans cette 1ère étape qu’il a terminé à la 42ème place à 4 minutes 36 du vainqueur.

VIDEO. Le peloton à deux tours de l’arrivée (images JMD)

Le classement de la 1ère étape Beveren – Maarkedal (175,3 km)

  1. GHYS Robbe (Belgique) SPORT VLAANDEREN – BALOISE – 4:05:15
  2. EVENEPOEL Remco (B) DECEUNINCK – QUICK STEP – +0
  3. MARCHAND Gianni (B) TARTELETTO – ISOREX – +0
  4. PHILIPSEN Jasper (B) ALPECIN – FENIX – +28
  5. DE BUYST Jasper (B) LOTTO SOUDAL – +28
  6. AERTS Toon (B) BALOISE – TREK LIONS – +28
  7. SCHELLING Ide (PB) BORA – HANSGROHE – +28
  8. VAN POPPEL Boy (PB) INTERMARCHE – WANTY – GOBERT MATERIAUX – +28
  9. COQUARD Bryan (F) B&B HOTELS P/B KTM – +28
  10. EENKHOORN Pascal (PB) TEAM JUMBO-VISMA – +28
La course a été très rapide et Adrien Petit (à droite) a souffert (photo JMD)

Les étapes :

Mercredi 09/06, 1ère étape Beveren-Maarkedal, 175,3 kilomètres .

Jeudi 10/06, 2ème étape Knokke-Knokke, contre-la-montre 11,4 kilomètres .

Vendredi 11/06, 3ème étape Gingelom-Scherpenheuvel, 174,4 kilomètres .

Samedi 12/06, 4ème étape Hamoir-Hamoir, 152,7 kilomètres .

Dimanche 13/06, 5ème étape Turnhout-Beringen, 178,7 kilomètres .

A propos de JEAN-MARC DEVRED 65 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Evenepoel remporte le chrono de Knokke-Heist au Tour de Belgique

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*