CYCLISME : LES NORDISTES PRÉSENTS SUR LES PREMIÈRES COURSES PAR ÉTAPES

Courses par étapes les Nordistes AlUla Tour
Bryan Coquard termine 4è de l'étape du jour à l'AlUla Tour (photo Pauline Ballet/The AlUla Tour)

Cette semaine marque le début des premières courses par étapes de la saison 2024. Du moins celles qui comptent après les aimables mises en bouche du mois de janvier. Trois ont lieu cette semaine, ce qui oblige les équipes World Tour à se multiplier ou à choisir: l’AlUla Tour en Arabie Saoudite; le Tour de la Communauté de Valence en Espagne; et l’Etoile de Bessèges en France. Les Nordistes sont présents sur ces trois fronts des courses par étapes.

La première épreuve par étapes française est déjà victime d’une péripétie. Sous la pression des pouvoirs publics, les organisateurs ont dû annuler la 1è étape de l’Etoile de Bessèges, prévue autour de Bellegarde (160km) ce mercredi. La préfecture du Gard a évoqué des questions de sécurité, à cause des manifestations des agriculteurs. Les organisateurs eux semblaient plus confiants après avoir passé un accord avec les manifestants. Mais cette annulation porte un coup dur à cette très ancienne course sudiste.

Les deux équipes nordistes sont engagées à Bessèges. Cofidis vient notamment avec Benjamin Thomas, vainqueur de l’épreuve en 2022, comme leader. Van Rysel Roubaix est là aussi avec notamment Samuel Leroux pour montrer le nouveau maillot de l’équipe.

Première course par étapes de la saison pour Van Rysel Roubaix LM.

Il faudra donc attendre jeudi pour voir le peloton courir, lors de l’étape 2, entre Marguerittes et Roussons (163,5 km)

Coquard à la recherche de sa première victoire en 2024

L’AlUla Tour (ex Saoudi Tour) en revanche a bien pris son envol mardi, au même endroit que le Dakar 2024 trois semaines auparavant. L’équipe Cofidis notamment, présente une équipe autour de Bryan Coquard dans cette course favorable aux sprinters.  » Le Coq » s’est loupé dans la première étape (21è) remportée en force par le jeune Néerlandais Casper van Uden (DSM-Firmenich) devant les deux grands favoris Dylan Groenewegen (Jayco-AlUla) et Tim Merlier (Soudal-Quick Step).

Il a été plus à l’aise en revanche lors de 2è étape Winter Park – Sharaan Nature Reserve (199km). Mais Coquard s’est retrouvé très vite esseulé dans le final en pente, et s’est contenté de la 4è place.

Vidéo The AlUla Tour. L’arrivée de la 2ème étape.

Après une journée très mouvementée, comprenant des bordures dans la région sauvage d’AlUla, la victoire d’étape s’est décidée lors d’un sprint groupé réunissant uniquement les hommes les plus forts. Bien emmené par son équipe Uno X Mobility, Soren Waerenskjold a remporté sa deuxième victoire d’étape dans le Royaume d’Arabie Saoudite après son triomphe de l’année dernière. Sur la ligne, le Norvégien a ainsi devancé le surprenant Henok Mulubrhan (Astana Qazaqstan Team) et Nils Eekhoff (Teal DSM-Firmenich PostNL) pour devenir nouveau leader du classement général de l’AlUla Tour.

Cela après une étape en plein milieu du désert, devant une maigre poignée de spectateurs. On se demande ainsi l’intérêt de créer des courses dans ces contrées qui ne sont pas des terres de cyclisme.

Courses par étapes les Nordistes Alula Tour
L’équipe Cofidis présente à l’AlUla Tour (photo Charly Lopez/The AlUla Tour)

Adrien Petit au Tour de Valence

Aucune des deux équipes nordistes en revanche dans la 3è de ces courses par étapes de la semaine: le Tour de la Communauté de Valence. L’équipe belge de Tournai, Intermarché-Wanty, en revanche participe à cette épreuve espagnole, avec notamment Adrien Petit. Le « bison arrageois » prépare les classiques flandriennes. Il reprend prudemment, après le souvenir de sa chute survenue l’an passée au Challenge de Majorque, qui lui avait gâché toute sa première moitié de saison.

La première étape entre Bénicassim et Castellon (162km) s’est achevée sur un doublé italien inattendu de l’équipe Bardiani. Alessandro Tonelli s’impose devant Manuele Tarozzi dans cette étape accidentée. Les deux hommes ont franchi la ligne d’arrivée main dans la main. Les sprinters et les favoris au général ont donc été piégés par ce duo inattendu.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.