CYCLISME: LES QUATRE JOURS DE DUNKERQUE REPARTENT TROIS ANS PLUS TARD

4 Jours dunkerque 2022
Le speaker Daniel Mangeas et le directeur de course Joël Huysman lors de la présentation (photo JMD/Sports 5962)

Les Quatre Jours de Dunkerque auront bien lieu du 3 au 8 mai prochains. La présentation de la 66ème dédition s’est déroulée presque trois ans après la dernière édition disputée en 2019. Le Covid et une administration préfectorale pointilleuse ont conduit à l’annulation de la course en 2020 et 2021. Les Quatre Jours de Dunkerque 2022 verront le jour. Mais la grande course par étapes des Hauts-de-France a bien failli disparaître.

On peut clairement le dire. Les Quatre Jours de Dunkerque ont bien failli disparaître du calendrier de l’Union cycliste internationale (UCI) après la double annulation entraînée par l’épidémie. Le comité d’organisation avait anticipé celle de 2020 et pris aucun engagement financier. Mais en 2021, c’était la catastrophe. Les autorités interdisent la course quinze jours avant le départ. Même après les démarches faites directement auprès du Gouvernement. Tous les investissements étaient faits. De l’argent a déjà été versé. Dès le lendemain de l’annulation officielle, le comité d’organisation s’est réuni pour savoir si on pouvait continuer.

Car en Belgique voisine ou dans les autres régions de France, les courses avaient bien lieu, avec des restrictions sanitaires. Mais les Hauts-de-France constituaient une exception. On se demande toujours pourquoi…

Mobilisation autour des Quatre Jours de Dunkerque 2022

Mais les bénévoles, les partenaires et les organisateurs n’ont pas laissé tomber. Ce n’est pas dans le tempérament nordiste. Une souscription est immédiatement lancée pour financer au moins le maillot à pois. Les villes-étapes et les collectivités maintiennent leur confiance. Les partenaires privés confirment leur soutien. 350 donateurs se manifestent. La souscription espérée de 35 000 euros n’est pas atteinte. Mais le CIC, principal partenaire privé, met le complément. Des aides de l’Etat arrivent. L’épreuve est sauvée et les Quatre Jours de Dunkerque 2022 auront bien lieu avec un budget de 1,3 millions d’euros.

Le comité d’organisation s’est interrogé sur la poursuite des 4 Jours de Dunkerque (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Si bien que tout le monde était soulagé de se retrouver trois ans après au Kursaal de Dunkerque, pour la traditionnelle présentation aux allures de bouffée d’air frais. » Je n’ai jamais vu autant de monde sur les courses que depuis cette année« , affirme ainsi le speaker Daniel Mangeas.

L’équipe technique, autour de Joël Huysman, a beaucoup travaillé pour remonter une édition après trois ans d’interruption.  » Nous avons tenu 31 réunions pour le parcours, plus 8 réunions en sous-préfectures. Aujourd’hui, tout est calé. Nous sommes bien », affirme le directeur de course.

1059 km au total et 291 communes traversées

Il a fallu aussi trouver plus de 3700 signaleurs, ce qui n’a pas été une mince affaire après deux éditions annulées. Aujourd’hui, tous les feux sont au vert pour un parcours qui sera essentiellement dans le Nord et le Pas-de-Calais. Même si la course s’appelle en deuxième ligne « Grand Prix des Hauts-de-France ».

Comme par le passé, les Quatre Jours dureront bien… six jours, du mardi au dimanche. Classée en Pro Séries, la course se déroulera sur un total de 1 059 km et traversera 291 communes du Nord, du Pas-de-Calais et de la Somme.

Compte-tenu du désintérêt manifeste des villes de Picardie (à l’exception de Péronne), le parcours sera assez classique. La 1è étape sera la plus courte (161km) de Dunkerque à Aniche, la ville natale du président d’honneur Jean Bodart. Trois monts au programme: Boeschepe, Mont des Cats et Mons-en-Pévèle avant un final pour les sprinters.

La 2è étape le mercredi ira de Béthune à Maubeuge 180 km), avec les monts de Bermerain, Hon-Hergnies et le hameau d’Ostergnies. La 3è devrait cette fois donner leur chance aux puncheurs. Elle fera 170 km entre Péronne et Mont-Saint-Eloi avec auparavant trois prix des monts en début de course à Etinehem, Chipilly et Vaux-sur-Somme, Les coureurs auront après un circuit de 12,7 km autour de Mont-Saint-Eloi où aura lieu l’arrivée. Bryan Coquard s’était imposé au sprint la dernière fois. Mais le circuit était moins dur. Et Coquard ne sera pas là cette année.

Cassel et un nouveau circuit final à Dunkerque

Les sprinters devraient retrouver leurs marques lors de la 4è étape, de 174 km entre Mazingarbe et Aire-sur-la-Lys. Les côtes d’Hersin-Coupigny, Prédefin et Estrée-Blanche verront un prix des monts.

L’étape-reine, ce sera bien sûr la 5è, le samedi entre Roubaix et Cassel (183 km), deux fiefs du cyclisme dans le Nord. Les coureurs affronteront le géant des Flandres à l’occasion des sept tours du circuit de Cassel. Il y aura 9 prix des monts et 16 ascensions par deux côtés. » Ce sera une course d’usure », annonce Daniel Mangeas. Certainement l’étape où se jouera le classement général.

Si les écarts sont faibles, les bonifications pourraient à nouveau faire la différence dans la 6è et dernière étape, le dimanche, entre Ardres et Dunkerque (183 km). Les deux derniers monts sont situés en début de course, à Fiennes et au Vigneau de Licques. Les coureurs découvriront un circuit final totalement différent à Dunkerque. La digue de Malo est en travaux. Une boucle de 9 km sur le port et la Citadelle a été tracée sur le modèle de l’ancien circuit du Port de Dunkerque.

On verra 18 équipes dont 6 formations World Tour dans cette course par étapes classée UCI Pro Séries du circuit continental européen. Là aussi, il n’a pas été facile de monter le plateau pour une épreuve interrompue deux fois de suite. Sans oublier la forte concurrence au calendrier UCI cette semaine-là: Tour d’Italie, Tour de Romandie et Grand Prix de Francfort.

Six formations World Tour au départ

Seules 6 formations World Tour, dont les 3 françaises (Groupama-FDJ, AG2R-Citroën et Cofidis) seront présentes après le désistement de UAE Emirates pour cause de covid. 8 équipes Continentales Pro et les 4 formations Continentales françaises, dont Go Sport Roubaix Lille Métropole, complètent le plateau. En l’absence de groupe phares comme Inéos, Quick Step ou Jumbo Visma, la course sera très ouverte et les prétendants à la victoire nombreux, faute de grands favoris.

On citera à cet effet la présence de Philippe Gilbert (Lotto-Soudal) qui disputera ses derniers 4 Jours de Dunkerque. Mais aussi des anciens vainqueurs Clément Venturini (AG2R), Dimitri Claeys (Intermarché Wanty Gobert), Mathieu Ladagnous (Groupama-FDJ), de Niki Terpstra (TotalEnergies), Casper Pedersen (team DSM), et Tim Wellens (Lotto-Soudal), qui a un vrai profil de vainqueur.

Philippe Gilbert disputera pour la dernière fois les 4 Jours de Dunkerque (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Il y aura des sprinters comme le jeune Belge Arnaud De Lie (Lotto), Timothy Dupont (Bingoal), Jakub Mareczko (Alpecin-Fenix), Hugo Hofstetter (Arkéa Samsic), Marc Sarreau (AG2R). et Jason Tesson (Saint-Michel Auber 93).

Les deux équipes nordistes présentent chacune leurs meilleurs éléments pour ce type de course. Go Sport Roubaix LM viendra avec son sprinter Thomas Boudat mais aussi le baroudeur boulonnais Samuel Leroux. Cofidis visera certainement la victoire finale avec Benjamin Thomas qui aura à ses côtés les jeunes Victor Lafay et Romain Zingle.

Du côté des coureurs régionaux, on notera l’absence de Arnaud Démare, Adrien Petit et forcément, de Florian Sénéchal. Mais il y aura, hormis Samuel Leroux, Pierre Barbier et Quentin Jaurégui (B&B Hôtels),

Il y aura donc une vraie lutte pour succéder au Néerlandais Mike Teunissen, dernier lauréat des Quatre Jours de Dunkerque en 2019.

Les étapes des Quatre Jours de Dunkerque 2022

  • 1ère étape, mardi 3 mai: Dunkerque-Aniche (161,100 km)
  • 2ème étape, mercredi 4 mai: Béthune-Maubeuge (181,500 km)
  • 3ème étape, jeudi 5 mai: Péronne/Mont-Saint-Eloi (170 km)
  • 4è étape, vendredi 6 mai: Mazingarbe/Aire-sur-la-Lys (174,800 km)
  • 5ème étape, samedi 7 mai: Roubaix-Cassel (183,700 km)
  • 6ème étape, dimanche 8 mai: Ardres-Dunkerque (182,900 km)

Les 18 équipes engagées

Six formations World Tour UCI

  • AG2R-Citroën: Clément Venturini, Oliver Naesen, Marc Sarreau
  • Lotto-Soudal: Philippe Gilbert, Arnaud De Lie, Tim Wellens
  • Cofidis: Benjamin Thomas, Victor Lafay, Axel Zingle
  • Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux: Dimitri Claeys
  • Groupama-FDJ: Lewis Askey, Mathieu Ladagnous
  • Team DSM: Casper Pederse,, Sam Welsford

Huit équipes Continentales Pro

  • TotalEnergies: Niki Terpstra, Lorenzo Manzin
  • Team Arkéa-Samsic: Hugo Hofstetter, Daniel MacLay
  • Alpecin-Fenix: Lionel Taminiaux
  • B&B Hôtels/KTM: Pierre Barbier, Jens Debusschere, Quentin Jaurégui
  • Bingoal Pauwels Sauces WB: Timothy Dupont, Ludovic Robeet
  • Burgos BH: Jetse Bol
  • Human Power Health: Robin Carpenter
  • Sport Vlaanderen Baloise: Arne Marit

Quatre équipes Continentales

  • Go Sport Roubaix Lille Métropole: Thomas Boudat, Samuel Leroux
  • Nice Métropole Côte d’Azur: Paul Hennequin
  • Saint-Michel Auber 93: Jason Tesson
  • Team U Nantes Atlantique: Emmanuel Morin.
A propos de JEAN-MARC DEVRED 670 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.