CYCLISME : L’OR POUR JULIE BEGO, LE BRONZE POUR VICTOIRE BERTEAU ET VALENTINE FORTIN AUX MONDIAUX DE GLASGOW

Mondiaux cyclisme Julie Bégo
Julie Bégo championne du Monde juniors à Glasgow (photo UCI/SWpix)

Après des débuts difficiles aux championnats du Monde de cyclisme réunis, l’équipe de France a connu une troisième journée prolifique ce samedi en Ecosse, avec trois médailles dont une en or. Cela malgré quelques déceptions, comme en descente VTT pour les Hommes. La délégation nordiste participe à la moisson avec la 3ème place de Victoire Berteau et Valentine Fortin dans la poursuite par équipes. Et surtout le succès de la nouvelle coureuse de Cofidis Julie Bégo sur la route chez les juniors dans ces Mondiaux de cyclisme.

C’est la surprise du chef ! Julie Bégo remporte le titre sur route (course en ligne) en U19 (juniors), en terminant seule sur la ligne d’arrivée. Stagiaire depuis le 1è août chez Cofidis, cette jeune fille originaire de Savoie entrera la saison prochaine comme professionnelle dans l’équipe nordiste. D’où la joie manifestée sur les réseaux sociaux par le team de Bondues.

Julie Bégo (18 ans) est en effet la première juniors française titrée sur la course depuis Pauline Ferrand Prévot en 2010 ! Elle a réussi un grand numéro en partant à 20 km de l’arrivée sur le circuit tortueux et technique de Glasgow. La sociétaire de Cofidis a pu compter sur l’aide de ses coéquipières Célia Géry (8e), Titia Ryo (7e) et Elyne Roussel (11e) qui ont contrôlé les tentatives de retour des autres candidates au sacre. La Britannique Cat Ferguson obtient la médaille d’argent, devant la Belge Fleur Moors, une quinzaine de secondes derrière la Française.

Les poursuiteuses « bronzées »

« On était plus que confiantes, on savait, raconte une Julie Bégo radieuse, » que l’une de nous irait chercher le maillot, mais on ne savait pas laquelle » ! La Française a résisté en ne comptant jamais plus de 20 secondes d’avance. Et s’être fait des frayeurs. « Deux ou trois fois j’ai failli tomber, j’ai chassé de la roue arrière. » Julie Bégo ouvre donc le compteur des routiers dans ces Mondiaux de cyclisme unifiés pour la première fois.

Les garçons n’ont pas connu la même réussite. Le leader désigné, c’était Matys Grisel, dernier vainqueur de Paris-Roubaix junior. Mais le Picard s’est fait piéger comme les autres Français par une échappée de sept coureurs qui est allée au bout.

Cofidis a donc connu une belle journée avec Julie Bégo, mais aussi avec les poursuiteuses. Valentine Fortin et Victoire Berteau décorchent en effet la médaille de bronze de la poursuite par équipes avec Marion Borras, Marie Le Net et Clara Copponi.

Un peu à la peine la veille en qualification, la Lambrésienne Victoire Berteau était remplacée par Clara Copponi. Les Françaises sont battues en série par les super-favorites Anglaises. Mais elles se qualifient néanmoins pour la petite finale. Là, elles affrontent les redoutables Italiennes. Celles-ci vont longtemps mener la poursuite. Mais les Bleues ne lâchent pas et accélèrent dans le dernier kilomètre pour finalement souffler la médaille de bronze aux Transalpines.

Mondiaux cyclisme poursuite dames
Marie Le Net, Clara Copponi, Valentine Fortin, Victoire Berteau et Marion Borras sur le podium (photo FFC)

C’est une première médaille pour les pistardes féminines à Glasgow. Victoire Berteau va maintenant disputer la madison. La championne de France de Cassel disputera ensuite la course sur route.

Mathilde Gros en course dans le keirin

Le quinté tricolore monte donc sur le podium, confirmant une progression régulière depuis deux ans. De bon augure avant Paris 2024. Les poursuiteuses compensent la déception de leurs homologues masculins. L’équipe de France composée des Roubaisiens Valentin Tabellion et Thomas Denis, du coureur de Cofidis Benjamin Thomas et du Picard Corentin Ermenault, a déçu en étant éliminée avec le 5è temps des qualifications.

Mondiaux cyclisme Glasgow poursuite par équipes H
L’équipe de France de poursuite se contente de la 5è place (photo FFC)

Toujours sur la piste, Mathilde Gros reste en course dans le keirin. Après la déception du premier jour en vitesse par équipes, la sprinteuse artésienne s’est qualifiée pour les 1/4 de finale du keirin. Elle peut viser une médaille avant la vitesse individuelle où elle défendra son titre.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1629 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Mondiaux Cyclisme Julie Bégo en or
  2. Mondiaux piste Berteau et Copponi en bronze

Les commentaires sont fermés.