CYCLISME: PARIS-ROUBAIX 2022 APPROCHE, LES PARCOURS

Paris-Roubaix 2022
Paris-Roubaix 2021 a été homérique (photo ASO/Pauline Ballet)

 La reine des classiques retrouve en 2022 ses habitudes printanières, avec un rendez-vous fixé le dimanche 17 avril à Compiègne pour le départ de la 119e édition. C’est sur un parcours de Paris-Roubaix quasi-inchangé de 257,2 km que les coureurs se départageront, et en particulier sur 54,8 km de pavés. Parmi les 30 secteurs au programme, trois seront particulièrement scrutés par les futurs coureurs du Tour de France, qui les emprunteront sur la 5e étape.

Trois ans après la victoire de Philippe Gilbert, le peloton de Paris-Roubaix retrouvera le chemin des pavés au mois d’avril, à une date très légèrement inhabituelle. L’échange avec l’Amstel Gold Race a été sollicité en raison de l’impossibilité de perturber le trafic routier le jour du premier tour de l’élection présidentielle. Pour autant, il s’agit d’un réel retour à la tradition, la reine des classiques se disputant à nouveau un dimanche de Pâques. C’est également sur un parcours conforme à l’esprit des lieux que les acrobates du vélo batailleront, avec un début des tremblements immédiatement après avoir traversé le cœur du village de Troisvilles.

Le tracé de Paris-Roubaix 2022 (document ASO)

Les légers aménagements apportés par rapport au tracé d’octobre 2021 concernent d’ailleurs les secteurs pavés du Cambrésis, sans modifier leur influence sur la course. Après la phase d’effilochage du peloton, la réelle sélection des prétendants à la victoire débute avec la Trouée d’Arenberg, dont le verdict s’avère redoutable quelles que soient les conditions météorologiques.

Un parcours classique pour Paris-Roubaix Elite

Cette année, l’immédiat après-Arenberg servira aussi à certains de terrain d’observation en vue du Tour de France, qui passera pour sa cinquième étape sur les secteurs d’Hornaing-Wandignies (secteur 17), Warlaing-Brillon (n°16) et Tilloy-Sars-et-Rosières (n°15). Il restera alors près de 70 kilomètres à parcourir jusqu’au vélodrome de Roubaix, avec des épreuves quelquefois cruelles comme les passages par Mons-en-Pévèle et le Carrefour de l’Arbre. Les moments de vérité ne manquent pas !

Qui succèdera à Sonny Colbrelli, vainqueur en octobre dernier ? (photo ASO/Fabien Boukla)

Le parcours de Paris-Roubaix 2022 est donc classique et ne surprendra pas les habitués.

L’Italien Sonny Colbrelli était le vainqueur en 2021 d’une édition inédite disputée à l’automne à cause du covid.

Le retour des dames

Conquises par leur première expérience des pavés en octobre 2021, les coureuses du peloton féminin vont à nouveau rouler en éclaireuses pour la deuxième édition de Paris-Roubaix Femmes avec Zwift, samedi 16 avril. Entre Denain et Roubaix elles affronteront un parcours de 124,7 kilomètres, dont 29,2 km de pavés.

Après avoir découvert Paris-Roubaix et son parcours dans sa version glissante et boueuse en octobre dernier, le peloton féminin va faire connaissance dès le samedi 16 avril avec son visage printanier. Le programme confectionné pour les dames a connu une rallonge de 8 kilomètres susceptible de peser dans les jambes pour l’explication finale, sans affecter la distance totale de pavés.

Liz Deignan sur le pavé de l’Arbre lors de la 1è édition de Paris-Roubaix féminin (photo ASO/Fabien Boukla)

Les 17 secteurs représentant 29,2 kilomètres de pavés ont fait la preuve de leur sélectivité pour le baptême du peloton féminin sur l’épreuve. Le contenu reste donc identique pour 2022, avec une fin de parcours calquée sur celui de la course masculine pour ses 85 derniers kilomètres, à partir de la commune d’Hornaing. Un exploit solitaire n’est pas à exclure, la Britannique Liz Deignan ayant ouvert le palmarès sur un raid de plus de 80 kilomètres. Pour l’effet de surprise, c’est terminé.

Informations ASO

UNE EXPOSITION SUR PARIS-ROUBAIX A TOUFFLERS

Généralement, la reine des classiques est précédée de nombreuses animations, qui avaient disparues avec l’annulation de l’édition 2020 et le déplacement de l’épreuve en 2021.

On notera ainsi, en préambule, une exposition sur « une Histoire du cyclisme… et de Paris-Roubaix ». La collection personnelle de Pascal Sergent fournit la base de cette expo. L’actuel président du Comité régional de cyclisme des Hauts-de-France est en effet l’auteur de très nombreux ouvrages sur l’histoire du cyclisme en général, et de l’Enfer du Nord en particulier. Le dessinateur Teel participe aussi à l’illustration de cette exposition.

L’épopée de Paris-Roubaix: un des ouvrages réalisés par Pascal Sergent et Teel.

Elle sera visible deux semaines avant la course, les 2 et avril à Toufflers, de10h à 18h, dans la salle du restaurant scolaire située rue des Champs.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 908 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.