SONNY COLBRELLI VAINQUEUR DE PARIS-ROUBAIX 2021

Colbrelli Paris-Roubaix 2O21
Sonny Colbrelli s'impose à Roubaix @Pauline Ballet/ASO

Après deux ans et demi d’attente et de reports, Paris-Roubaix compte un nouveau nom à son palmarés. Sonny Colbrelli remporte la 118ème édition de Paris-Roubaix devant deux autres « bizuths »: le Belge Florian Vermeersch et le Néerlandais Mathieu Van Der Poel. Cela à l’issue d’une course impitoyable, marquée par de nombreuses chutes sur des pavés boueux. Le premier Français, Christophe Laporte, termine 6ème.

Le matin du départ à Compiègne, les coureurs sont souvent stressés. Paris-Roubaix n’est pas une course comme les autres. Il y a toujours une part de crainte attachée au parcours et au temps. Avec la pluie tombée la nuit et présente encore ce matin, les visages étaient encore plus fermés que d’habitude. La veille déjà, la cérémonie de présentation des équipes a subi la pluie, et une présence du public moins importante que lors des éditions précédentes.

Six régionaux dans la course

La dernière liste de départ est sans surprise. 174 coureurs représentant 25 équipes vont prendre le départ de ce Paris-Roubaix 2021. Parmi eux, cinq anciens vainqueurs: Philippe Gilbert (2019), Peter Sagan (2018), Greg Van Avermaet (2017, John Degenkolb (2015) et Niki Terpstra (2014).

Six coureurs des Hauts-de-France sont également présents: les Picards Arnaud Démare, Rudy et Pierre Barbier. Et les Nordistes Florian Sénéchal, Adrien Petit, et l’inscrit de dernière minute Quentin Jaurégui.

Mathieu Van der Poel (Alpecin Fenix), lors de la présentation des équipes à Compiègne, devant l’effigie de son grand-père, Raymond Poulidor (photo Pauline Ballet/ASO)

Alain Deloeil, le directeur sportif de Cofidis, confie:  » ça va être compliqué et dangereux, et il risque de ne pas avoir beaucoup de coureurs à l’arrivée. Je pense que ce sera une course d’attente parce que ce sera dangereux de se lancer… Ca va être un Paris-Roubaix de légende ».

Une échappée longue à se dessiner

L’équipe provençale Delko rend un hommage à Bernard Tapie, décédé dans la nuit. L’ancien président de l’OM a aussi lancé l’équipe cycliste La Vie Claire avec Bernard Hinault comme chef de file. Sans oublier l’entreprise Look, qu’il avait dans son giron.

Le peloton a donc quitté la cité impériale sous la pluie. Dès les premiers kilomètres se produisent les premières attaques. Mattéo Trentin, Edward Theuns et Max Kanter tentent leur chance mais leur échappée n’ira pas loin. Pendant ce temps, une image du secteur de Mons-en-Pévèle, inondé, fait le tour des réseaux sociaux.

Une grosse échappée se forme quand même 50km après le départ. 31 coureurs dans ce groupe avec notamment Greg Van Avermaet (AG2R-Citroën), des sprinters comme Jasper Philipsen (Alpecin Fenix) ou Davide Ballerini (Deceuninck- Quick Step). Des rouleurs comme les Suisses Stefan Küng (Groupama-FDJ) et Stefan Bisseger (EF Education Nippo). Mais un seul Français, Florian Maître (Total Energies) et le Portugais de Cofidis André Carvaho.

Ce petit peloton atteint ainsi le début des secteurs pavés, à Troisvilles, premier moment d’émotion. Les principaux favoris se rapprochent de la tête, pour passer au mieux ce premier tronçon d’enfer. Les échappés comptent 2 minutes d’avance à l’attaque du secteur 30 (3*), alors que des chutes ont déjà lieu sur l’asphalte trempé.

Florian Sénéchal lâché après deux crevaisons

L’échappée comme le peloton abordent prudemment ces premiers secteurs qui s’enchaînent jusqu’à la trouée d’Arenberg, 1è juge de paix de ce Paris-Roubaix 2021. Quatre hommes se détachent à 145km de l’arrivée: Florian Vermeersch (Lotto Soudal), Max Walscheid (Team Qhubeka), Luke Rowe (Inéos Grenadiers) et Nils Eekhoff (Team DSM). Peter Sagan (Bora Hansgrohe), chute lourdement à Quiévy, alors que Mathieu Van Der Poel (Alpecin Fenix) connaît un ennui mécanique qui le retarde.

Max Walscheid chute dans le secteur 24, et Luke Rowe, gêné par un problème mécanique, décroche. Le Belge Vermeersch et le Hollandais Eeckhoff se retrouvent seuls en tête à 130km de l’arrivée.

Petit Paris-Roubaix 2021
Adrien Petit est allé au bout (photo Pauline Ballet/ASO)

Alors que le groupe des favoris se forme derrière ce duo, Florian Sénéchal, qui semblait très frais, crève sur le secteur 20 (4*), celui d’Haveluy, à 99km de l’arrivée. Le Cambraisien attend pour être dépanné. Ses équipiers Stybar, Asgreen et Lampaert ne l’attendent pas. Paris-Roubaix 2021 semble déjà perdu pour Sénéchal. Il est victime d’une nouvelle crevaison un peu plus loin, comme Lampaert et Asgreen.

Les deux échappés abordent Arenberg avec 1’50 d’avance sur les suivants. Dans la tranchée, Florian Vermeersch lâche Nils Eeckoff. Mais tous les deux sont rejoints à 83km de l’arrivée. Florian Sénéchal, lui, lâche définitivement. Une nouvelle course commence, avec les favoris.

Moscon proche de l’exploit

Ainsi, Mathieu Van Der Poel place une banderille dans le secteur 15, de Tilloy à Sars et Rosières. En tête, on trouve trois hommes: Gianni Moscon, Florian Vermeersch et Tom Van Asbroeck. L’Italien fait forte impression et lâche ses deux compagnons avant le secteur 11 (5*) de Mons-en-Pévèle.

Sonny Colbrelli maculé de boue comme les autres participants (photo Pauline Ballet/ASO)

Derrière le Transalpin, deux groupes de poursuivants se forment. Le premier de 5 coureurs avec Mathieu Van Der Poel, très remuant, et aussi Sonny Colbrelli, qui dispute lui aussi son premier Paris-Roubaix. Le 2ème à huit autour de Wout Van Aert, avec les deux Français Christophe Laporte et Anthony Turgis.

Mais l’Italien, qui semblait voler vers la victoire, est victime d’une crevaison lente et perd une vingtaine de secondes sur le groupe Van Der Poel. Moscon, qui participait mercredi à l’Eurométropole Tour, semble « cuit ». Conséquence: il chute dans le secteur n°7 (3*), de Cysoing à Bourghelles. C’est le début de la fin pour l’animateur de cette 118ème édition.

L’épatant M.Vermeersch

Moscon est rejoint, puis lâché au carrefour de l’Arbre par Van der Poel, Vermeersch et Colbrelli. Les trois hommes se disputent la victoire, au sprint, sur le vélodrome de Roubaix. Sonny Colbrelli souffle la victoire sur ce Paris-Roubaix à l’étonnant Florian Vermeersch. Mathieu Van Der Poel, visiblement usé, se contente de la 3ème place.

Sur le podium, Florian Vermeersch avait du mal à retenir ses larmes. A 22 ans, le héros du jour, est passé tout près de la victoire après avoir passé plus de 200km en tête. Gêné par Moscon qui arrive attardé, il lance le sprint trop tôt et laisse la victoire à Colbrelli, le plus rapide du lot. Vermeersch n’aura peut-être plus une aussi belle occasion de gagner Paris-Roubaix.

A l’arrivée, les coureurs, maculés de boue, étaient méconnaissables. La course a été dantesque comme prévu. Le champion d’Europe, Sonny Colbrelli, complète avec Paris-Roubaix une saison formidable pour lui. Et il redonne à l’Italie un pavé qu’elle n’avait plus obtenu depuis Andrea Tafi en 1999.Le classement de Paris-Roubaix 2021

Florian Vermeersch, Sonny Colbrelli et Matthieu Van Der Poel sur le podium pour leur premier Paris-Roubaix (photo JMD/Sports5962)

Le classement de Paris-Roubaix 2021

1.Sonny Colbrelli (Bahrain-Victorious) en 6h01’57 » 2.Florian Vermeersch (Lotto-Soudal) à 0″ 3.Mathieu Van der Poel (Alpecin-Fenix) à 0″ 4.Gianni Moscon (Ineos Grenadiers) à 44″ 5.Yves Lampaert (Deceuninck-Quick Step) à 1’16 » 6.Christophe Laporte (Cofidis) à 1’16 » 7.Wout van Aert (Jumbo-Visma) à 1’16 » 8.Tom Van Asbroeck (Israel-Start Up Nation) à 1’16 » 9.Guillaume Boivin (Israel-Start Up Nation) à 1’16 » 10.Heinrich Haussler (Bahrain Victorious) à 1’16 »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Binche-Chimay-Binche: la "Der" de Ludwig De Winter
  2. Mondiaux sur piste à Roubaix du 20 au 24 octobre

Les commentaires sont fermés.