CYCLISME : QUAND VAN DER POEL REPOND A EVENEPOEL

Evenepoel et Van der Poel
Remco Evenepoel dédie sa victoire à Gino Mäder (photo Dario Belinheri/Getty Images/Soudal Quick Step)

Une semaine exceptionnelle de cyclisme se termine avec pas moins de quatre courses par étapes, dont trois Tours nationaux. Une semaine hélas tragique avec la mort accidentelle du Suisse Gino Mäder. Mais aussi un beau duel à distance entre les deux « fantastiques » Mathieu van der Poel (Alpecin Deceuninck) et Remco Evenepoel (Soudal Quick Step). Deux contextes différents; deux ambitions opposées. Mais un panache et une force communes pour les deux « poels ».

A quelques jours des championnats nationaux, cette 3ème semaine de juin était surchargée en courses par étapes; les dernières avant le Tour de France. Se disputaient ainsi le Tour de Suisse, le Tour de Belgique et le Tour de Slovénie. Mais aussi la Route d’Occitanie. Autant de rendez-vous qui permettaient à toutes les équipes World Tour et ProSéries de faire courir leurs routiers, et éventuellement, de peaufiner la sélection pour le Tour.

Malheureusement, cette semaine exceptionnelle restera marquée par un évènement tragique: la disparition de Gino Mäder (Bahrain Victorious). Le coureur Suisse a violemment chuté dans l’ultime descente de la 5ème étape du Tour de Suisse. Il n’a pas survécu à ses blessures, ce qui a provoqué une véritable sidération dans le peloton professionnel.

Un Tour de Suisse chamboulé

De ce fait, la 6ème étape du Tour de Suisse le lendemain a été annulée, et remplacée par une procession du peloton de 30km, en hommage au coureur décédé. Et samedi aussi, 36 coureurs ont choisi de ne pas prendre le départ; le Beauvaisien Arnaud Démare, et l’Arrageois Adrien Petit ont ainsi préféré quitter la course.

Cette 7ème étape sera également neutralisée jusqu’à 25 km de l’arrivée. C’est là que Remco Evenepoel (Soudal Quick Step) a attaqué, s’imposant ainsi en solitaire à Weinfelden. Le champion du Monde a dédié sa victoire à Gino Mäder, en franchissant la ligne d’arrivée. Un grand moment d’émotion…

« À mon avis, c’était la meilleure façon d’honorer Gino et qui il était, de lui rendre hommage et de montrer mon respect à sa famille dans ces moments difficiles. Cette victoire et ce trophée sont pour eux. Cela ne change rien, mais je veux qu’ils sachent que nous tous dans le peloton, dans notre petit monde, pensons à eux », a déclaré après l’étape Remco, qui restait quatrième au général avant le contre-la-montre individuel à Abtwil.

Le décès brutal de Gino Mäder a également touché le peloton du Tour de Belgique. Tous les coureurs ont eu une pensée pour le coureur défunt au départ de l’étape contre-le-montre de Beveren. Mais la course s’est déroulée normalement. Et samedi, le leader Mathieu van der Poel a effectué un grand numéro à sa façon, dans l’étape ardennaise de Durbuy.

Un Van der Poel chirurgical

Le Néerlandais est parti, comme il a en a l’habitude, loin de l’arrivée de la 4ème étape. Il comptera 45 secondes d’avance avant de résister, et conserver quand même une vingtaine de secondes sur le peloton. Suffisant pour creuser encore l’écart au général. Il décroche son 3ème bouquet de la saison après Milan-San Remo et Paris-Roubaix. Mais surtout, Van der Poel réplique directement à Evenepoel par une victoire en solitaire impressionnante.

Evenepoel et Van der Poel
Mathieu Van Der Poel sur le podium du Tour de Belgique (photo Mats Palin/Baloise Belgium Tour)

Les deux phénomènes se sont affirmés en patrons, dans deux contextes très différents. Le Belge voulait combler le vide créé par son abandon au Giro. Le Hollandais voulait lui préparer au mieux le Tour de France, dont il a fait un objectif après la saison des classiques.

La dernière étape dimanche n’a rien changé au classement général. Elle s’est achevée au sprint, au pied de l’Atomium de Bruxelles, avec la victoire de Fabio Jakobsen (Soudal Quick Step). Mathieu van der Poel remporte tout en contrôle ce Tour de Belgique, au palmarès duquel Remco Evenepoel figure deux fois (2019 et 2021). Il montre à ses adversaires qu’il sera prêt pour le Tour de France, où il compte bien remporter des étapes. « Les premières étapes sont vraiment dures. L’objectif principal reste de décrocher des victoires d’étapes avec Jasper Philipsen. De mon côté, je sélectionnerai des étapes sur lesquelles je tenterai ma chance et où je roulerai pour moi ».

Remco Evenepoel lui s’est classé 3ème du chrono remporté dimanche par l’Espagnol Juan Ayuso (UAE Team Emirates). Il termine aussi 3ème au général remporté par le Norvégien Mattias Skjelmose (Trek-Segafredo). Il disputera la semaine prochaine les championnats de Belgique à Izegem avant de participer au stage d’été à Val Di Fassa (Italie).

MICHAEL WOODS RECIDIVE AU TOUR D’OCCITANIE

Tour d'Occitanie Woods
Michaël Woods remporte à nouveau la Route d’Occitanie (photo LNC/X.Pereyron)

Parallèlement aux trois Tours nationaux (Suisse, Belgique, Slovénie), la Route d’Occitanie s’est achevée ce dimanche à Saint-Girons par la victoire du franco-britannique Simon Carr (EF Education) devant les deux frères Lars (Groupama-FDJ) et Marijn van der Berg (EF Education).

Au classement général, le Canadien Michaël Woods (Israël Premier Tech) conserve la première place acquise la veille et remporte le Tour d’Occitanie pour la 2ème année consécutive.

Le Tour de Slovénie revient lui à l’Italien Filippo Zana (Jayco AIUla) après la victoire dans la dernière étape du Slovène Matej Mohoric (Bahrain Victorious), équipier donc de Gino Mäder.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1574 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Evenepoel et Van der Poel en patrons

Les commentaires sont fermés.