CYCLISME : REMCO EVENEPOEL SUR LES TRACES D’EDDY MERCKX

Remco Evenepoel vuelta
L'émotion de Remco Evenepoel après la 20è étape de la Vuelta (photo Luis Angel Gomez/SprintCyclingAgency)

Juan Sebastian Molano (UAE Team Emirates) a signé une victoire surprise à Madrid, où il a pris le meilleur sur Mads Pedersen (Trek-Segafredo) et Pascal Ackermann (UAE Team Emirates) à l’arrivée de la dernière étape du Tour d’Espagne. Remco Evenepoel (Quick-Step Alpha Vinyl Team) a traversé l’étape sans encombre pour remporter La Vuelta 2022, son premier succès dans un Grand Tour, à 22 ans. Cela quelques mois après avoir remporté Liège-Bastogne-Liège, son premier Monument. Le dernier succès belge sur un Grand Tour remontait à 1978. Enric Mas (Movistar Team) et Juan Ayuso (UAE Team Emirates) l’accompagnent sur le podium.

C’était la liesse dimanche soir sur la Grand’Place de Bruxelles, ainsi que dans toute la Belgique. 44 ans après Johan De Muynck vainqueur du Giro 1978, un Belge gagnait enfin un grand Tour. Un événement au pays de la petite reine. Un avènement aussi pour le nouveau roi… de la petite reine, au moment où une grande reine nous quittait. Que de symboles.

La fête dans toute la Belgique

« Maintenant, je réalise vraiment, c’est vraiment officiel. Hier, les émotions étaient déjà très élevées », déclarait Remco Evenepoel à l’issue de sa victoire dans la Vuelta. « On y était mais il fallait encore finir la course sans accident. Je pense qu’on l’a très bien fait. On en a profité autant que possible, et maintenant on peut vraiment profiter. Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour penser dans Madrid parce que c’était un circuit vraiment technique. La nervosité montait à chaque tour. Je suis content d’avoir survécu. C’est historique pour mon équipe, pour mon pays, pour moi. Je pense qu’on peut être vraiment fier de ce qu’on a fait les trois dernières semaines. »

Remco Evenepoel entouré par ses équipiers de Quick Step lors de la dernière étape (photo Unipublic/Sprint Cycling Agency)

A 22 ans, le prodige d’Alost entre déjà dans l’histoire du cyclisme belge. Malgré son jeune âge, cela faisait déjà quatre ans que l’on attendait son éclosion. Car depuis son passage chez les professionnels, ce surdoué était attendu comme le Messie par les Belges, frustrés de ne plus voir un des leurs s’imposer au classement général d’un des trois grands tours: France, Italie, Espagne.

Une première expérience au Giro avait tourné court en 2021, après sa grave chute dans le Tour de Lombardie en août 2020. Mais surtout les promesses entrevues en 2019 avec sa victoire à la Clasica San Sebastian, et le titre de champion d’Europe contre-la-montre remportés à l’âge de 19 ans.

Remco Evenepoel impérial sur la Vuelta

Cette année, le jeune Flamand a pris une autre dimension. D’abord avec sa victoire magistrale à Liège sur la Doyenne des classiques. Ensuite sur la Vuelta 2022. Il met ainsi fin aux interrogations émises sur sa capacité à passer la haute montagne. Ainsi que sur le fait de tenir une course de trois semaines. Remco Evenepoel a endossé le maillot rouge (la Roja) de leader de la Vuelta dès la 6ème étape pour le garder jusqu’à l’arrivée à Madrid. L’abandon de Primoz Roglic, le seul coureur capable de le battre, lui a ouvert la voie finale vers le succès.

Evenepoel suscite d’énormes espoirs en Belgique où l’on attend toujours le vrai successeur de Eddy Merckx, capable de s’imposer sur tous les terrains. Il peut espérer gagner le Tour de France dans les prochaines années. Tout comme son rival national un peu plus âgé, Wout Van Aert, qu’il trouvera souvent sur sa route. En attendant l’arrivée d’un 3ème phénomène: le jeune Wallon Cian Uijtdebroeks (19 ans), récent vainqueur du Tour de l’Avenir.

A 22 ans, Remco Evenepoel, qui est parfaitement trilingue (néerlandais, français, anglais) est un excellent communicant, et fait preuve d’une maturité qui rappelle celle de Franck Vandenbroucke au même âge. En espérant qu’il n’empruntera pas les voies sombres où s’est perdu le champion de Ploegsteert…

Cette dernière étape de la Vuelta s’est terminée sur l’habituel « critérium » de Madrid. Elle s’est achevée comme prévu sur un sprint massif. Mais avec un vainqueur surprise: l’Espagnol Juan Sebastian Molano qui souffle la victoire sur la ligne au maillot vert Mads Pedersen, et à l’Allemand Pascal Ackermann.

L’arrivée de la 21è étape à Madrid remportée par l’Espagnol Molano (photo Unipublic/Sprint Cycling Agency)

Le peloton a également honoré Alejandro Valverde (Movistar Team) et Vincenzo Nibali (Astana Qazaqstan Team) pour leur dernière étape sur un Grand Tour.

Classement final du Tour d’Espagne

1 – EVENEPOEL Remco (Quick-Step Alpha Vinyl Team) en 80:26:59
2 – MAS Enric (Movistar Team) + 2:02
3 – AYUSO Juan (UAE Team Emirates) + 4:57
4 – LÓPEZ Miguel Ángel (Astana Qazaqstan Team) + 5:56
5 – ALMEIDA João (UAE Team Emirates) + 7:24
6 – ARENSMAN Thymen (Team DSM) + 7:45
7 – RODRÍGUEZ Carlos (INEOS Grenadiers ) + 7:57
8 – O’CONNOR Ben (AG2R Citroën Team) + 10:30
9 – URÁN Rigoberto (EF Education-EasyPost) + 11:04
10 – HINDLEY Jai (BORA – hansgrohe) + 12:01

Le podium de la Vuelta 2022 avec Richard Carapaz, Remco Evenepoel et Mads Pedersen (photo Charly Lopez/Unipublic)

Les autres lauréats de la Vuelta 2022 sont Mads Pedersen (Trek Segafredo) vainqueur du maillot vert du classement par points; Richard Carapaz (Inéos Grenadiers) avec le maillot à pois du classement de la montagne et Remco Evenepoel, maillot blanc du meilleur jeune. On citera aussi le plus combatif, Marc Soler, et sa formation (UAE Team Emirates) vainqueur du classement par équipes.

Le premier français, Thibaut Pinot (Groupama-FDJ) se classe 17e au classement général final. 134 coureurs ont terminé ce Tour d’Espagne 2022 contrarié par le covid.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 817 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.