CYCLISME : UN PODIUM INATTENDU DANS UNE FLÈCHE WALLONNE DANTESQUE

Flèche Wallonne 2024 Williams
Stephen Williams bat Kevin Vauquelin dans le Mur de Huy (photo Gaëtan Flamme/ASO)

L’Anglais Stephen Williams (Israël Premier Tech) remporte la Flèche Wallonne 2024 devant le Français Kevin Vauquelin (Arkéa/B&B Hôtels) et le Belge Maxim van Gils (Lotto-DSNTY). Cette 88ème édition restera certainement dans les annales à cause de conditions météo dantesques. La pluie, le froid, le vent, et même la neige se sont abattus sur les coureurs, dans une course où le peloton a dû monter 4 fois le Mur de Huy. Les Français sont cinq dans le Top 10 !

Il fallait voir les coureurs frigorifiés et grelottants à l’arrivée de cette Flèche Wallonne 2024. La 88è du nom. Certainement l’un des plus dures de son histoire contemporaine. Avec le nouveau parcours, mais surtout avec une météo hivernale, les spectateurs qui ont eu le courage d’aller eux aussi le long des routes ont assisté à une course très animée; une course de guerriers comme on les aime. Et surtout un scénario très différent des éditions précédentes, où la Flèche commençait finalement à 1,3 km de l’arrivée. C’est-à-dire dans la seule montée du mur de Huy. Et une épreuve plus ouverte aussi vu l’absence de certains cadors (Pogacar, Van der Poel, Van Aert, Evenepoel notamment).

Pourtant, la physionomie de la course est sans surprise. Du moins au début… Une échappée matinale part ainsi peu après le départ donné à la sortie de Charleroi. Six coureurs tentent ainsi leur chance: les Français Lilian Calmejane (Intermarché-Wanty) et Alan Jousseaume (TotalEnergies); l’Australien James Whelan (Q.365), le Kazakh Igor Chzhan (Astana), le Belge Johan Meens (Bingoal WB) et l’Espagnol Txomin Juaristi (Euskaltel-Euskadi).

Les coureurs dans la tourmente

Ceux-ci vont compter plus de 4’40 d’avance avant que l’orage, qui menaçait, ne s’abatte sur la course qui arrive sur le circuit final autour de Huy. Un circuit à couvrir 4 fois, une première dans l’histoire de la Flèche Wallonne. Le déluge va donc changer totalement le scénario habituel de la Flèche Wallonne.

Le déluge est tombé peu après la mi-course

Le groupe était passé la côte d’Yvoir (km 156) avec 3’30 d’avance sur le peloton. Elle n’est plus que de 2 minutes au premier passage au sommet du mur (km 103). Lilian Calmejane est toujours le plus actif. Mais l’avance des fuyards continue à fondre. D’autant que Alan Jousseaume est décroché, après être aller chercher un imperméable un peu tard. L’échappée réduite à trois est reprise avant la 2è ascension du mur de Huy, alors que la pluie se transforme se en neige fondue !

Dans ce temps nordique, les vikings sont à l’attaque. Ainsi, le Danois Sören Kragh Andersen (Alpecin Deceuninck) part en solo à 60 km de l’arrivée, suivi un peu plus loin du Norvégien Markus Hoelgard (Uno-X). Le peloton maigrit de plus en plus. Mais on y trouve plusieurs coureurs français bien placés.

Le numéro de Kragh Andersen

Lancé dans un numéro à la Van der Poel, le Danois résiste au peloton et compte encore 1’05 d’avance au 3è passage du mur de Huy. Le suspense reste entier à l’attaque du dernier tour de circuit (31,6 km). Kragh Andersen dépose finalement les armes dans la côte d’Ereffe, à 15 km du but. Le Danois a tenu 46 km seul en tête.

La victoire se jouera donc dans l’ultime montée de Huy entre puncheurs. Et là, surprise: l’Anglais Stephen Williams (Israël Premier Tech) se montre le plus fort dans le dernier lacet. Il conserve quelques mètres d’avance sur le Français Kevin Vauquelin (Arkéa/B1B Hôtels), un peu déçu de cette 2è place, au micro de la RTBF. « J’avais les mains glacées et j’ai eu du mal à passer mes vitesses dans le mur. C’est une belle 2è place. Mais gagner une course comme la Flèche Wallonne, c’est unique. Et j’ai donc un peu de regrets… »

Le Belge Maxim Van Gils (Lotto-DSNTY) complète ce podium totalement inattendu. Derrière Vauquelin, 2è, les Français réussissent un joli tir groupé avec Benoît Cosnefroy (Décathlon) 4è; Romain Grégoire (Groupama-FDJ) 7è, Dorian Godon (Décathlon) 8è et Guillaume Martin (Cofidis) 10è, dans cette Flèche Wallonne 2024 qui aura marqué les esprits. Pas mal après la déroute des Flandriennes…

Classement de la Flèche Wallonne 2024

Flèche Wallonne 2024 Cosnefroy et Vauquelin
La belle accolade de Kevin Vauquelin et Benoît Cosnefroy à l’arrivée (photo JMD/Sports 5962)

1 – WILLIAMS Stephen (Israel – Premier Tech) les 198,6 km en 4:40:24 (42,5 km/h)
2 – VAUQUELIN Kévin (Arkéa – B&B Hotels) m.t
3 – VAN GILS Maxim (Lotto Dstny) + 0:03
4 – COSNEFROY Benoît (Decathlon AG2R La Mondiale Team) m.t
5 – BUITRAGO Santiago (Bahrain – Victorious) m.t
6 – JOHANNESSEN Tobias Halland (Uno-X Mobility) + 0:10
7 – GRÉGOIRE Romain (Groupama – FDJ) m.t
8 – GODON Dorian (Decathlon AG2R La Mondiale Team) m.t
9 – BENOOT Tiesj (Team Visma | Lease a Bike) m.t
10 – MARTIN Guillaume (Cofidis) m.t

Les réactions

Stephen Williams, vainqueur de la Flèche Wallonne 2024. « Je n’ai pas de mots, c’est très émouvant de gagner ici. E,n tout cas mes jambes étaient bien là dans le dernier kilomètre. C’était juste mon jour. C’est vrai qu’il y a de très jeunes coureurs qui sont extrêmement talentueux, mais il ne faut pas oublier que certains coureurs un peu plus âgés peuvent aussi obtenir de beaux résultats. »

Maxim van Gils, 2è. « Dans le final j’étais dans une bonne position, j’avais les jambes et je pensais que quelqu’un allait partir mais quand Stephen a attaqué, je me suis retrouvé un peu bloqué et je n’ai rien pu faire. »

Retrouvez aussi l’interview en vidéo de Kevin Vauquelin sur Dailymotion SPORTS 59/62.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La conférence de presse de Kevin Vauquelin à Huy.

VICTOIRE POLONAISE CHEZ LES FEMMES

Katarzyna Niewiadoma remporte la Flèche Wallonne Femmes (photo ASO/Billy Ceusters)

À l’issue d’une Flèche Wallonne Femmes marquée par une météo changeante et très capricieuse, Katarzyna Niewiadoma remporte l’une des plus grandes victoires de sa riche carrière. Cela faisait 1 770 jours, près de cinq ans, que la Polonaise n’avait plus levé les bras. Une éternité pour celle qui avait enchaîné 53 top 5 depuis son dernier succès le 13 juin 2019 sur une étape du Women’s Tour. La coureuse de 29 ans (qui avait déjà signé deux podiums ici et pris toutes les autres places dans le top 6 ) a remporté cette 27e édition devant la tenante du titre Demi Vollering. La Néerlandaise a appliqué la même tactique que l’an passé en imprimant un fort tempo au pied de l’ascension finale. Mais il n’y avait rien à faire, cette fois-ci, face au punch de Niewiadoma, partie à 200 mètres de la ligne. Elisa Longo Borghini (Lidl-Trek) complète le podium tandis que la Française Evita Muzic (FDJ-Suez), 4e, gagne un rang par rapport à l’an dernier.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1606 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Liège-Bastogne-Liège 2024 : un duel Pogacar-Van der Poel

Les commentaires sont fermés.