FOOTBALL : LA DRÔLE DE SOIRÉE DE L’USL DUNKERQUE

USL Dunkerque SM Caen Ligue 2
L'USLK Dunkerque et le SM Caen avant le coup d'envoi (photo JMD/Sports 5962)

Après son match nul 2-2 contre le Stade Malherbe (SM) de Caen, l’USL Dunkerque n’est toujours pas assurée de son maintien en Ligue 2 à l’issue de cette avant-dernière journée. En cause: l’e doute sur l’incapacité de la Ligue du Football Professionnel de prendre une décision sur le match Troyes-Valenciennes qui a été interrompu. De ce fait, Troyes reste mathématiquement en course pour le maintien. Dunkerque devra donc attendre le dernier match vendredi à Angers pour être définitivement rassuré.

Le suspense semblait pourtant limité depuis la victoire de l’USLD à Quevilly la semaine dernière. Mais mathématiquement, et dans l’attente de la décision concernant Troyes-Valenciennes, Dunkerque n’était pas encore totalement assuré de son maintien avant cette 37è journée de Ligue 2. Aussi, une victoire constituait l’assurance tous risques pour le maintien.

Le stade Tribut affichait donc guichets fermés pour ce dernier match de la saison à domicile. Et il tombait bien après (enfin), une belle journée de printemps en plein pont. Pourtant, les maritimes ne se sont pas rendu la tâche facile en encaissant un but dès le 2è minute. Alexandre Mendy enflamme la tribune visiteurs devant laquelle siégeait le gardien dunkerquois Mohamed Koné. L’attaquant caennais confirme son titre de meilleur buteur de Ligue 2 en marquant son 21è but de la saison.

La réaction en 2ème mi-temps

Il ne se passera plus grand chose durant cette première mi-temps atteinte sur le score de 0-1 pour les Normands. A ce moment là, l’USLD était toujours en Ligue 2. Car Laval menait au même moment 1-0 contre Troyes. Les Dunkerquois n’ont cependant cadré aucun tir durant cette première période.

Les statistiques à la mi-temps

Les supporters dunkerquois vont passer par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel en seconde mi-temps. La joie quand Opa Sanganté égalise 5 Minutes après la reprise. Puis l’inquiétude quand Dieudonné Debohi redonne l’avantage à Caen (1-2, 69è); et que Troyes prend l’avantage 1-2 à Laval. Et de nouveau le soulagement lorsque Jean-Philippe Gbamin égalise une seconde fois (2-2, 77è).

USL Dunkerque SM Caen Ligue 2
La joie des Dunkerquois après l’égalisation de Gbamin (photo DR USLD)

Il restait donc un quart d’heure à tenir pour les maritimes enfin poussés par leur public. Les supporters tremblent jusqu’au bout, lorsque la reprise de la tête de Brahim Traoré vient s’écraser sur la barre transversale (90è+2).

Et la délivrance survient enfin lorsque Jérémie Pignard siffle la fin de la rencontre sur le score de 2-2. Un résultat qui assurait, on le pensait, le maintien mathématique de l’USL Dunkerque. « Ils ont joué avec nos nerfs », concluera un supporter dans la tribune. Mais cette joie sera de courte durée.

La LFP fait durer le suspense

Alors que les joueurs célèbrent avec le public, le speaker lui demande de rester pour la surprise, un feu d’artifice. Mais finalement, celui-ci ne sera pas tiré. Car la victoire de Troyes à Laval (1-2) laisse une possibilité aux Aubois de se sauver. Si jamais le match contre Valenciennes était rejoué, l’ESTAC aurait encore la possibilité de jouer deux matchs et de marquer 6 points. Et de passer devant l’USLD en cas de défaite du club nordiste à Angers. Une hypothèse peu probable, mais qui laisse une vraie incertitude. Tout cela parce que la LFP, une fois de plus, est incapable de prendre une décision claire rapidement. Ce qui rappelle l’imbroglio de l’an passé après le match Bordeaux-Rodez…

Il faudra en effet attendre le 22 mai, avec la réunion de la commission de discipline au cours de laquelle l’instructeur remettra son rapport. Et où des sanctions devraient tomber comme la perte du match pour Troyes. D’ici là, le championnat sera fini… Voilà un mal bien français de ne pas savoir trancher rapidement.

Malgré tour, après la rencontre, les joueurs dunkerquois semblaient sereins, même s’ils auraient préféré fêter le maintien le soir même avec les supporters à Tribut. « Il faudra faire le taff le week-end prochain », confiait ainsi Gaëtan Courtet. Sans attendre la réunion du 22 mai.

La feuille de match

USL Dunkerque – SM Caen : 2-2 (0-1)

37ème journée de Ligue 2. Stade Marcel Tribut de Dunkerque. 4 933 spectateurs. Temps frais. Pelouse en bon état.

Arbitre: Jérémie Pignard

Buts pour Dunkerque : Opa Sangante(51′) et Jean-Philippe Gbamin (77′). Buts pour Caen : Alexandre Mendy et Dieudonné Debohi (69′).

USL Dunkerque:  Koné, Bilingi, Youssouf, Sangante cap), Lagae (Ba, 89′), Anziani, Bardeli (Keita, 89′), Gbamin, Yassine (Bah, 79′), Maurer (Laaziri, 68′), Courtet. Entraîneur: Luis Castro

SM Caen: Mandrea- Bolumbu, Henry, Thomas (cap), Traore, Lebreton, Brahimi, Debohi, Salama, Kyeremeh, Mendy. Entraîneur: Nicolas Seube.

Les réactions

Nicolas Seube, entraîneur de Caen.  » Je trouve que l’on a livré une belle bataille face à un adversaire de qualité. Le résultat final est somme toute logique car les deux équipes ont eu des occasions. Mais nous sommes frustrés car nous avons mené deux fois au score.

La réaction de Luis Castro, l’entraîneur de Dunkerque, en conférence de presse.
Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Les commentaires de Gaëtan Courtet en zone mixte.

D’autres réactions à suivre après USL Dunkerque-SM Caen.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1606 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.