FOOTBALL : LE RETOUR DE AMANDINE HENRY CHEZ LES BLEUES

Amandine Henry
Amandine Henry, ici à Dunkerque, lors du Trophée des Championnes 2022 (photo JMD/Sports5962)

Hervé Renard l’avait promis; Hervé Renard l’a fait. Le nouveau sélectionneur national réintègre Amandine Henry en équipe de France féminine. La Lilloise n’avait plus joué avec le maillot bleu depuis son éviction par Corinne Diacre il y a plus de deux ans. L’ancienne capitaine des Bleues fait partie du groupe de 26 présélectionnées pour la Coupe du Monde. Sachant que seules 23 joueuses iront en Australie. Avec ce retour attendu, Amandine Henry sera la seule Nordiste puisque Kheira Hamraoui et Ouleymata Sarr n’ont pas été retenues.

Le retour de Amandine Henry (33 ans) est évoqué d’entrée lors de la conférence de presse de Hervé Renard. « Rappeler Amandine Henry faisait partie de mes premières intentions mais une blessure à un genou l’avait empêchée d’effectuer le premier stage avec nous en avril. Je lui avais demandé de venir à Clermont-Ferrand assister à notre match amical (5-2 face à la Colombie, le 7 avril), c’était un premier message envoyé. Dans son petit souci avec l’Olympique Lyonnais tout semble résolu aujourd’hui; et on s’est attaché à l’accompagner de façon très suivie pour qu’elle soit apte et prête pour le début de cette préparation. »

Un retour évident pour Amandine Henry

A 33 ans en tous cas, la Lilloise fait un retour inespéré avant l’éviction de Corinne Diacre. Elle vient aussi de mettre fin à sa longue aventure avec l’Olympique lyonnais. elle disputera la prochaine saison sous les couleurs de l’Angel City FC, aux Etats-Unis.

« Il va falloir qu’elle s’adapte également »

Hervé Renard

« Je compte surtout sur ses qualités« , explique aussi l’ancien entraîneur du LOSC sur FFFtv, « sur son expérience et sur ses nombreux titres acquis dans un club, chose que je mentionnais avant. Il faut que ce soit mis au service de l’équipe de France, dans un rôle qui peut être différent de celui qu’elle a connu précédemment. Parce que le temps a passé; la concurrence est encore plus importante aujourd »hui. Donc il va falloir qu’elle s’adapte également. Mais je pense que c’était nécessaire que je lui donne cette chance là. Elle le mérite »

Le groupe se réunira pour un stage de préparation au CNF Clairefontaine à partir du mardi 20 juin. Il sera ponctué de deux matches amicaux, le premier face à la République d’Irlande, à Dublin le 6 juillet, le second face à l’Australie, le 14 juillet à Melbourne. 

La liste complète de l’équipe de France féminine en vidéo

Hamraoui et Sarr pas retenues

En ce qui concerne la non-sélection de la Roubaisienne Kheira Hamraoui, le sélectionneur reste sur sa ligne. « Je lui ai dit que la décision était sportive et m’incombait à 100%. Jamais personne ne m’a dit quoi que ce soit. J’ai décidé en mon âme et conscience. Parfois quand on fait des choix, on se demande aussi si les joueuses sont capables d’assumer un rôle de remplaçante et de rester sur le banc avec un bon état d’esprit.» En résumé, Renard craint probablement un problème de cohabitation avec certaines joueuses du PSG, depuis l’affaire Hamraoui-Diallo.

C’est pour des raisons sportives également que Ouleymata Sarr n’a pas été retenue. La Cambrésienne du Paris FC n’a en effet pas réussi à s’imposer dans l’attaque de l’équipe de France sous l’ère Diacre, comme à l’arrivée de Hervé Renard.

Amandine Henry le retour
Hervé Renard avec son staff de l’équipe de France lors de France-Colombie (photo DR Tim Guigon/FFF)

Trois éléments quitteront entre temps le groupe afin de ramener la liste à vingt-trois Bleues. Ces dernières débuteront leur tournoi le 23 juillet face à la Jamaïque à Sydney avant de se mesurer au Brésil le 29 puis au Panama le 2 août.

Si Amandine Henry confirme son retour dans la liste définitive, elle sera donc la seule Nordiste présente aux antipodes. Ce serait sa troisième, après 2015 et 2019.

Le clip original de l’équipe de France féminine

Le programme des Bleues

  • Mardi 20 juin : début de la préparation au CNF Clairefontaine
  • Jeudi 6 juillet : République d’Irlande – France à Dublin (amical, 21 heures, heure française)
  • Samedi 8 juillet : départ pour l’Australie
  • Lundi 10 juillet : date officielle de remise de la liste définitive des joueuses à la FIFA
  • Vendredi 14 juillet : Australie – France à Melbourne (amical, 11h30, heure française)
  • Dimanche 23 juillet : France – Jamaïque à Sydney (Coupe du monde 2023, 12 heures, heure française)
  • Samedi 29 juillet : France – Brésil à Brisbane (Coupe du monde 2023, 12 heures, heure française)
  • Mercredi 2 août : Panama – France à Sydney (Coupe du monde 2023, 12 heures, heure française)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1624 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.