FOOTBALL : LENS EXPLOSE MONACO ET REPREND LA DEUXIEME PLACE EN LIGUE 1

Football Lens Monaco
Les tifos géants d'un stade Bollaert-Delelis en fusion (photo JMD/Sports 5962)

Le Racing Club de Lens bat (3-0) l’AS Monaco lors de la 32ème journée de Ligue 1 de football. Les Sang et Or ont réussi leur match le plus abouti de l’année devant des Azuréens qui ont sombé dès le début, à l’image de Hicham Ben Yedder. Le héros lensois est Belge. C’est Loïs Openda, auteur d’un doublé et d’une passe décisive. Grâce à cette 19ème victoire de la saison, le RCL reprend provisoirement la 2ème place au classement de Ligue 1, avant l’Olympico entre Lyon et Marseille dimanche soir.

Il y a certains soirs de football des matches touchés par la grâce; c’était le cas samedi soir pour celui opposant le RC Lens à l’AS Monaco. Alors que le printemps semblait enfin poindre timidement après plusieurs journées de « drache », les rues et les alentours du stade de Lens étaient animés comme lors des grandes affiches de Ligue 1 ou de Coupe d’Europe. La circulation et le stationnement étaient ainsi impossibles presque trois heures avant le coup d’envoi. Pour la 23ème fois de suite, Bollaert-Delelis affichait donc guichets fermés. Ils étaient ainsi 38 223 spectateurs samedi soir pour ce gala de football entre Lens et Monaco, les deux villes et les deux clubs les plus antinomiques de l’Hexagone. Les ouvriers d’un côté; les riches de l’autre…

L’enjeu sportif était indéniable puisque le 3ème et le 4ème de Ligue 1 s’affrontaient pour un strapontin en Ligue des Champions. Ou même un ticket direct. Et à 7 journées de la fin, les masques tombent. Plus personne ne se cache et certainement plus Lens. Il n’y a plus de surprise ni de hold-up. Désormais, les meilleurs gagnent toujours dans cette dernière ligne droite du championnat.

Le Stade Bollaert-Delelis en ébullition

Le public lensois ne s’y est effectivement pas trompé. Dans cette atmosphère de grand match, il a encore rivalisé d’ingéniosité et de créativité avec plusieurs tifos géants qui couvrait les tribunes Xercès-Marek. « Play Chapitres en mode 30 ans »; 1993 Tribune Henri Trannin »; « Kop Sang et Or »: telles étaient ces gigantesques banderoles déployées à force de bras par tous les spectateurs du Kop. Impressionnant ! Et pourtant, nous sommes habitués par cette ambiance à Lens. Mais jamais blasés.

Football Lens-Monaco
La tribune Xercés-Marek décorée pour les 30 ans de la Trannin (photo JMD/Sports 5962)

Les joueurs de Lens en tous cas ont communié dès le début avec leur fabuleux public. Avec quand même un reproche à adresser au kop. Des feux d’artifices et des fumigènes inutiles déclenchés à la … 30ème minute, pour célébrer les 30 ans. De ce fait l’arbitre M. Letexier devra interrompre la rencontre durant une minute, pour permettre aux fumées de se dégager. Cela entraînera certainement des sanctions pour le club; au minimum une grosse amende. Ce qui fera dire à Franck Haise en conférence de presse: « le feu d’artifice, c’est aux joueurs de le faire sur le terrain. Les supporters doivent supporter et pas tirer de feu d’artifice dans les tribunes ». Voilà au moins des propos clairs et nets…

Openda et Thomasson les fers de … Lens

La fête sera quand même totale avec deux doublés (ou presque…) des deux héros de la soirée. En première mi-temps, Loïs Openda réussit ainsi un doublé express en marquant deux fois à la 11ème (après visionnage vidéo) et la 16ème minute. Les Monégasques sont pris à la gorge et regagnent les vestiaires groggy au repos. D’autant qu’ils auraient pu encaisser un 3ème but quand Seko Fofana tire sur la barre transversale de Nübel à la 44èm minute. Les chiffres résument parfaitement cette domination. 65% de possession de balle pour Lens; 11 occasions à 0 contre Monaco; 8 tirs cadrés à 0 et aucun arrêt à faire pour Brice Samba.

L’humiliation va se poursuivre dès le premier quart d’heure après la reprise. Le second héros de la soirée s’appelle Adrien Thomasson. La recrue du mercato d’hiver score à son tour deux fois consécutivement, aux 48ème et 55ème minutes. Mais le premier de ses deux buts est annulé pour hors-jeu après consultation de la VAR. Le score en reste donc à 3-0.

On en était presque gênés pour les dirigeants monégasques, présents en tribune pour voir leurs joueurs à haut salaire se faire ainsi passer à la moulinette par les footballeurs ouvriers. Et surtout voir ce qu’est une vraie ambiance de football. Eux qui n’en vivent jamais au stade Louis II de Monaco…

Une soirée pleine de lumières

Ainsi, d’autres banderoles apparaissent durant le match. Et surtout, alors qu’il reste encore vingt minutes à joueur, tout le stade s’illumine des torches des téléphones portables en même temps que les spectateurs chantent une seconde fois les Corons. On se croirait à un concert géant d’un groupe de rockstars… Il y avait plus qu’un 12è homme samedi sur le terrain côté Sang et Or.

Le match se termine dans la liesse et la ferveur totales. Les joueurs de Monaco effectuent quand même un baroud d’honneur dans le dernier quart d’heure. Ils se créent ainsi quelques occasions pour essayer d’effacer cette humiliation totale. En vain. « Il n’y avait rien de coordonné en fait« , confiera Krepin Diatta sans langue de bois. « On n’a pas été présent. Nous n’avons pas gagné de duel. On n’a pas joué vers l’avant. En fait, il n’y avait rien… »

L’arbitre met fin au calvaire des Azuréens après six minutes de temps supplémentaire qui a dû leur sembler une éternité. 3-0 finalement pour Lens contre Monaco: le football est souvent cruel. Le RC Lens est décidément la bête noire de Monaco. « C’est notre match le plus abouti collectivement, techniquement, dans l’intensité, du pressing, dans la qualité tactique pour casser leur pressing », analyse Franck Haise en conférence de presse. « Les joueurs ont fait un super match. »

Mais surtout, Lens fait une excellente affaire au classement de la Ligue 1 en reprenant provisoirement la 2ème place à Marseille. Les Sang et Or seront maintenant les principaux supporters de Lyon dans « l’Olympico » qui opposera dimanche soir l’OL à l’OM.

Les réactions

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Loïs Openda devant les media après le match Lens-Monaco de football

Philippe Clément, entraîneur de l’AS Monaco. « Nous avons été trop faibles. En première période, nous n’avons pas gagné un duel. L’intensité de l’adversaire était plus grande que la nôtre. Dans ce cas, tu ne peux pas gagner de match. Je n’ai pas reconnu mon équipe. C’était nul ! »

Adrien Thomasson, milieu du RC Lens. « Quand on marque deux buts en moins de 20 minutes, c’est plus simple. Malgré ça, à la mi-temps il y avait un peu d’amertume parce qu’on méritait d’en mettre un de plus. On voulait rebondir après la défaite au Parc des Princes où on aurait pu faire quelque chose. On a 10 jours maintenant pour préparer le prochain match.»

Jonathan Gradit, défenseur du RC Lens. « On réalise une saison vraiment incroyable. Mais quand on veut rester tout en haut, il faut à chaque fois se remettre en question. Les matches passent vite… Tous les matches sont durs à jouer. C’est à nous de continuer. C’est ce qu’on a fait de bien aujourd’hui. »

La feuille de match

RC Lens – AS Monaco: 3-0 (2-0)

32ème journée de Ligue 1, samedi 23 avril

Stade Bollaert-Delelis: 38 223 spectateurs. Temps doux. Pelouse en bon état.

Arbitre: Fabien Letexier

Les buts : Openda (10’, 16’), Thomasson (53’). 
Avertissements : AS Monaco : Maripan (22’), Ben Yedder (68’).

RC Lens : Samba – Gradit, Danso, Medina – Frankowski (Le Cardinal, 88’), S.Fofana (cap), Onana (Poreba, 88’), Machado (Haïdara, 77’) – Thomasson (Fulgini, 77’), Sotoca, Openda (Buksa, 90’). Entraîneur: Franck Haise

AS Monaco : Nubel – Vanderson, Maripan, Disasi, Caio Henrique – Camara (Matazo, 87’), Y.Fofana, Jakobs, Diatta (Diop, 69’) – Ben Yedder (Boadu, 77’), Volland (Minamino, 77’). Entraîneur: Philippe Clément

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1570 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Football Lens Marseille 2-1 34è journée de Ligue 1

Les commentaires sont fermés.