FOOTBALL : LES BLEUETS A VALENCIENNES POUR UN DERBY AMICAL CONTRE LA BELGIQUE

France Belgique Espoirs
Les Espoirs français au stade du Hainaut dimanche (photo JMD/Sports 5962)

Ce lundi soir 26 septembre, le stade du Hainaut accueille un nouveau match international. Il s’agit de France-Belgique Espoirs (U21). C’est un match amical qui entre dans la préparation de l’Euro Espoirs 2023 (phase finale en Roumanie et Géorgie du 21 juin au 8 juillet 2023).  Les Bleuets se sont qualifiés en terminant premiers de leur groupe (26 points, 8 victoires, 2 nuls) devant l’Ukraine (23 points) et la Serbie (12 points).

Cette campagne de qualification était d’ailleurs passée par Calais. C’était le 24 mars au stade de l’Epopée. Les espoirs français avaient battu ceux des Iles Féroé par 2 à 0. Il s’agit de la troisième qualification consécutive pour une phase finale de championnat d’Europe pour l’Equipe de France Espoirs (après 2019 et 2021) dirigée par Sylvain Ripoll.

Sylvain Ripoll, le sélectionneur des U21, durant l’entraînement dimanche soir (photo JMD/Sports 5962)

L’Equipe de France Espoirs disputait d’abord un premier match de préparation contre l’Allemagne, champion d’Europe U21 en titre, vendredi dernier.
Les joueurs de Sylvain Ripoll ont déjà répondu présents avec un succès 1 à 0 à la MDCC-Arena de Magdeburg contre les Allemands, grâce à un but d’Amine Gouiri en seconde période.

Deux jours à Valenciennes

Après cette victoire encourageante, les Bleuets sont arrivés dimanche matin à Valenciennes, pour un 2ème test en forme de derby contre nos voisins belges, ce qui promet de l’ambiance dans un stade du Hainaut quand en manque souvent lors des soirées de Ligue 2.

Les Bleuets ont effectué un entraînement sur place en fin de journée dimanche. L’occasion de reconnaître la pelouse copieusement arrosée par les pluies de ces derniers jours. Un terrain hybride en excellent état cependant. Durant une heure, les jeunes Français se sont livrés à une séance technique durant laquelle Sylvain Ripoll et son staff ont insisté sur l’intensité.

Sylvain Ripoll explique l’importance de ces matches de préparation

Les Belges se sont entraînés juste avant les Français. Nos voisins alignent une formation redoutable, dans laquelle figure notamment le Rennais Jérémy Doku, qui retrouvera donc son nouvel équipier Arnaud Kalimuendo. Les Bleuets ont une dernière séance lundi matin à la Sentinelle, toujours à huis clos.

Comme il l’a déclaré dans l’Equipe, Sylvain Ripoll tenait à affronter, après l’Allemagne, un 2ème « gros morceau. » On voulait affronter des équipes qui représentent le niveau que l’on rencontrera lors du Championnat d’Europe. La Belgique a survolé son groupe de qualifications en terminant première, c’est une équipe très talentueuse. On se confronte à d’autres difficultés que celles qu’on a pu rencontrer dans les matches de qualification. Ça permet d’avoir une adversité réelle, d’un autre niveau, sans dénigrer qui que ce soit.« 

Diakité et Kalimuendo dans le groupe

On note dans cette équipe de France espoirs la présence du néo-lillois Bafodé Diakité, arrivé cet été. Ainsi que celle de Arnaud Kalimuendo, qui a joué les deux dernières saisons à Lens, prêté par le PSG. Indirectement, le groupe de Sylvain Ripoll a été impactée par les nombreux forfaits de l’équipe de Didier Deschamps qui a dû faire appel à des Espoirs comme Eduardo Camavinga, Alban Laffont ou Adrien Truffert.

Le Lillois Bafodé Diakité figure dans le groupe (photo JMD/Sports 5962)

L’ancien lensois retrouve peu à peu le rythme de la compétition. Lors de la conférence de presse d’avant-match, il définit ainsi le groupe France. » Il y a une très bonne ambiance. On joue aussi avec une certaine folie. C’est un groupe qui est en phase. On est ouverts à tout le monde et tous très simples. C’est ce qui fait notre force aussi. On a confiance en nous. »

Le souvenir de France-Estonie

La dernière fois que les Espoirs français ont foulé la pelouse de Valenciennes remonte au 25 mars 2015. Ce soir-là, la France avait battu l’Estonie sur le score de … 6-0 ! Les buteurs s’appelaient Corentin Tolisso (capitaine), le Lillois Yassine Benzia, Morgan Sanson, et Sébastien Haller, auteur de trois buts. Des garçons qui ont fait du chemin depuis. Tout comme Adrien Rabiot, auteur de deux passes décisives.

Les buts de France-Estonie 2015 (vidéo FFF)

10 000 spectateurs au moins devraient garnir les tribunes du stade du Hainaut ce lundi soir pour ce match amical France-Belgique Espoirs à la fois amical, et explosif, vu la rivalité des deux équipes. Ce sera les Bleuets contre les Diablotins… Les deux équipes se sont déjà rencontrées trois fois depuis 2009. Le dernier match entre les deux formations a été remporté par France Espoirs le 3 juin 2019, par 3-0. Il y aura donc un vrai esprit de revanche côté belge, même si les joueurs ne sont plus les mêmes.

France-Belgique Espoirs, lundi 26 septembre au stade du Hainaut à Valenciennes (21h). Des places sont encore à vendre (10 euros) sur la billetterie en ligne de la FFF

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Valenciennes France Belgique Espoirs 2-2

Les commentaires sont fermés.