FOOTBALL : LYON S’OFFRE UN NOUVEAU TROPHEE A DUNKERQUE

Trophée des Championnes
L'OL ouvre la saison avec un nouveau Trophée (photo JMD/Sports 5962)

La saison de football pour les féminines commençait dimanche soir à Dunkerque avec le Trophée des Championnes 2022. Une belle affiche pour l’inauguration du stade Marcel-Tribut rénové avec les deux meilleures équipes françaises, voire européennes. Comme souvent, l’Olympique Lyonnais a battu Paris Saint-Germain (1-0) à l’issue d’un match intense. Une belle soirée de football dans la Cité de Jean-Bart.

En tous cas, cette affiche avait attiré du monde à Tribut. 4 472 spectateurs, c’est un record d’affluence depuis l’ouverture de la tribune Alex-Dupont au début de l’année. Pour l’occasion, le stade Marcel-Tribut rénové et agrandi a été officiellement inauguré par les élus juste avant la rencontre, car le contexte sanitaire l’avait empêché auparavant.

Le Trophée des Championnes 2022 à guichets fermés

La rencontre se jouait donc à guichets fermés, dans une excellente ambiance, avec un public différent et plus convivial que celui du football masculin. Pourtant, les absences étaient nombreuses de part et d’autre. Renard, Carpenter, Majri, Henry, Macario ou encore Marozsan côté lyonnais; de Martens, Hamraoui et Katoto côté parisien, manquaient ainsi à l’appel. Les spectateurs de la tribune d’honneur ont ainsi eu la (bonne) surprise de voir Wendy Renard et la Lilloise Amandine Henry suivre le match à leurs côtés. Les deux taulières de l’OL souffraient en effet toutes deux d’une légère blessure au mollet. Et leur entraîneure Sonia Bompastor avait préféré les épargner avant une saison qui s’annonce bien chargée.

Amandine Henry a suivi le match en tribune avec Wendy Renard (de dos). Photo JMD/Sports 5962

Les vedettes ne manquaient pas quand même sur la pelouse dunkerquoise. Entre l’ancienne Ballon d’Or Ada Hegerberg, et les internationales françaises Delphine Cascarino, Griedge M’Bock, Melvine Malard ou Eugénie Le Sommer côté lyonnais; Sabrina Karchaoui, Grace Geyoro, Sandy Baltimore ou Kaditiatou Diani côté parisien, il y avait du beau monde présent pour ce Trophée des Championnes 2022.

Le public de Tribut aura quand même droit à un bon match de football, intense et serré. Car les Lyonnaises, grandes favorites du match, ont été souvent bousculées, notamment en 2ème mi-temps, par la fougue parisienne. Le PSG entamait en effet un nouveau cycle avec l’arrivée de l’emblématique Gérard Prêcheur à la tête de l’équipe.

Un seul but suffira

Pourtant, le match va se jouer dès la 13ème minute. Delphine Cascarino, élue meilleure joueuse du match, tire au but. Mais le ballon est relâché par Lydia Williams. Danielle van de Donk suit et ouvre le score. Mais plus rien ne sera marqué, malgré les nombreuses occasions de part et d’autre.

Noël Le Graet a donc remis le Trophée des Championnes 2022 à la capitaine de l’OL Griedge M’Bock. Le président de la FFF a suivi la rencontre aux côtés du président de l’OL Jean-Michel Aulas, et de celui de l’USLD Jean-Pierre Scouarnec, en tribune officielle.

Noël Le Graët en compagnie de Jean-Michel Aulas (de dos). Photo JMD/Sports5962

L’OL gagne pour la 2ème fois le Trophée des Championnes après la 1ère édition remportée en 2019. Les éditions suivantes ont été annulées à cause du covid. Les Lyonnaises s’offrent ainsi un 34ème titre toutes compétitions confondues. C’est aussi la 7ème victoire en 8 finales pour l’OL face au PSG.

Les réactions

Sonia Bompastor (entraîneure de l’OL) : « On est content de remporter ce premier titre officiel de la saison. Le haut niveau c’est ça, il faut savoir être efficace et concrétiser les occasions quand elles se présentent. Pour la confiance, c’est important. »

L’interview de Sonia Bompastor, l’entraîneure de Lyon (FFF TV)

Gérard Prêcheur (entraîneur du Paris SG) : » je n’ai pas de regrets. J’ai toujours une petite déception que les joueuses, vu la prestation qu’elles ont produites sur le terrain, ne soient pas récompensées mais vraiment tant sur le plan individuel que sur le plan collectif, mes joueuses ont réalisé une très belle prestation ce soir. Il faut aussi penser qu’il s’agit du deuxième match seulement durant lequel cette équipe jouait ensemble.« 

Paulina Dudek, capitaine de PSG. » Nous sommes forcément déçues car nous avons réalisé un bon match face à Lyon. Mais nous avions de nombreuses joueuses absentes. Beaucoup de choses ont changé depuis l’arrivée d’un nouvel entraîneur. C’est encourageant pour la suite de la saison.« 

Delphine Cascarino, meilleure joueuse du match. » On s’attendait à un match dur sur le plan physique. Au niveau de la confiance, c’est bien de commencer par un succès. Ce Trophée nous permet de bien lancer la saison où nous avons encore beaucoup d’ambitions. »

Alice Sombath, défenseure de l’OL. » Je ne m’attendais pas à débuter la rencontre. Sur le moment, ce n’est pas évident à mon âge de jouer un tel match comme titulaire. Mais dans cette équipe, il est facile de s’intégrer. Les anciennes m’ont tout de suite mise à l’aise. Les joueuses communiquent beaucoup.« 

La feuille de match

OLYMPIQUE LYONNAIS – PARIS SAINT-GERMAIN : 1-0 (1-0)

Spectateurs : 4 472 (guichets fermés)
Arbitre
 : Émeline Rochebilière (Nouvelle-Aquitaine)
Avertissement : Morroni (29e) à l’Olympique Lyonnais
But : Van de Donk (13e) pour l’Olympique Lyonnais

Olympique Lyonnais : Endler – Cayman, Sombath, Mbock Bathy, Morroni puis Bacha (64e) – Horan, Däbritz puis Egurrola (64e), Van de Donk puis Benyahia (85e) – D. Cascarino, Hegerberg, Malard puis Le Sommer (79e). Entraîneure : Sonia Bompastor

Paris SG : Williams – Lawrence, Ilestedt, Dudek (cap.), Karchaoui – Geyoro, De Almeida puis Thorvaldsdottir (64e) , Bachmann puis Simon (75e) – Jean-François puis E. Cascarino (84e), Diani, Baltimore. Entraîneur : Gérard Prêcheur

A propos de JEAN-MARC DEVRED 817 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.