FOOTBALL : UN DERBY CHAUD DANS UN CONTEXTE INEDIT

Derby Lille Lens
L'ambiance à Luchin lors de l'arrivée des joueurs (photo JMD/Sports 5962)

L’évènement sportif de la semaine dans la région, c’est bien sûr le derby de Ligue 1 entre Lille et Lens. Après les trois échecs de la saison dernière face aux Sang et Or, les Dogues se trouvent dans l’obligation de gagner. Déjà pour ne pas perdre de terrain au classement. Mais aussi et surtout pour conserver le soutien des supporters qui pardonneraient difficilement une 4ème défaite d’affilée face à l’ennemi lensois. C’est pourquoi la guerre des supporters a déjà commencé, dans un contexte tendu, avec en plus le départ inattendu de Florent Ghisolfi à Lens.

Comme la saison passée, le RC Lens a ouvert un entraînement à son public au stade Bollaert-Delelis, avant le derby contre Lille. Le club ne peut en effet plus vraiment accueillir de spectateurs à La Gaillette comme il le faisait régulièrement avant la crise du covid. Cela se passait mercredi. Environ 4 000 personnes ont suivi cette séance exceptionnelle. Tout de suite, le ton était donné avec cette banderole sans équivoque: » pour faire 4 sur 4, cassez leur les pattes ! »

Comme un soir de match

Fumigènes, chants, applaudissements et tenues de rigueur: on se serait cru à un jour de match à Bollaert avec une tribune Marek quasiment pleine. C’était une première démonstration de force de la part des supporters lensois, qui ont obtenu l’autorisation préfectorale de déplacement à Villeneuve-d’Ascq. Même si le nombre sera limité à 700 spectateurs en tribune visiteurs.

Juste après cet entraînement exceptionnel, le directeur sportif du RC Lens, Florent Ghisolfi, confirmait devant la presse son départ du club dont il était devenu un rouage essentiel. Un départofficiellement annoncé par l’OGC Nice le lendemain. Ce départ a visiblement pris de court les dirigeants artésiens et les supporters. Surtout en ce qui concerne le timing: en pleine préparation du derby ! A ce sujet, le Corse répond cela. « Je n’ai pas choisi le timing. Mais si vous pensez que ce groupe peut être déstabilisé une semaine de derby par un évènement qui n’est finalement pas dans le cadre sportif, c’est mal le connaître.« 

Ghisolfi, Thil et Kakuta quittent Lens

N’empêche… Certains supporters lensois n’ont pas caché leur colère sur les réseaux sociaux. D’autant que Ghisolfi part à Nice avec son adjoint Grégory Thil, chargé du recrutement. Cela fait beaucoup en peu de temps. Le DG du club, Arnaud Pouille, accusait d’ailleurs le coup. «  Cette nouvelle m’a attristé. Je ne vais pas faire le rigide ou le froid. J’ai été touché. Des liens amicaux se sont créés au fil des semaines. Ma première réaction a été d’essayer de comprendre et d’infléchir Florent. Je me suis battu jusqu’à la dernière minute. »

Ce départ en pleine semaine de derby en tous cas fait tâche. D’autant qu’au même, on annonce le départ de Gaël Kakuta vers Amiens, son club précédent. Le Lensois né à Lille avait créé une polémique il y a deux ans en déclarant qu’il préférait voir Paris champion de France plutôt que le LOSC.

Franck Haise en conférence de presse réfute l’étiquette de favori

Cette fois, la communication était contrôlée. Personne ne souhaitait mettre de l’huile sur le feu. Mais en renvoyant la pression sur l’autre. « Je ne pense pas avoir l’étiquette de favori quand on joue à Lille. » affirmait ainsi en conférence de presse Franck Haise.  » On veut se donner les moyens d’être toujours performants dans un match imprévisible.  On doit se préparer à tout. J’ai apprécié les 4 000 spectateurs mercredi à Bollaert. Le derby c’est un moment régional fort. Surtout, il faut le disputer avec beaucoup de respect et d’intelligence. »

Seko Fofana essaye aussi d’atténuer la pression de l’enjeu. » Tout le monde sait l’importance d’un derby, même les nouveaux. C’est à nous de faire simple, de ne pas non plus se prendre la tête, c’est un match comme les autres, même si les supporters seront très contents en cas de victoire. À nous de pas tomber dans le piège comme lors de ma première saison où on a tellement voulu bien faire que ça ne s’est pas bien passé. »

La réplique des ultras lillois

Trois jours après Lens, le LOSC ouvrait aussi l’entraînement au public au Domaine de Luchin. 1 500 privilégiés se sont arraché les invitations. Ils étaient peut-être plus encore. Mais contrairement au premier (et seul) entraînement ouvert cette saison en août, le public était beaucoup moins familial.

Les ultras des DVE ou de Go Rijsel Spirit sont arrivés en force pour répliquer aux supporters lensois… à distance. Des fumigènes rouges accueillent les Dogues à leur entrée sur le terrain d’honneur. La banderole « We Hate Lens » est de nouveau affichée. On verra même des feux d’artifice un peu plus tard. Et aussi, des chants haineux sortent au début de la séance. A l’extérieur du complexe sportif, quelques gendarmes sont là. Au cas où… Au niveau de l’hostilité d’avant-derby, c’est match nul entre les supporters des deux camps.

Durant une heure, sous un soleil radieux, les joueurs lillois se livrent à un entraînement d’entretien qui satisfait pleinement les spectateurs. Avec une opposition pour terminer, sous l’oeil de Olivier Létang, le président du LOSC.

En revanche, pas d’autographes ni de selfies à la fin de la séance. Les joueurs saluent le public avant de rentrer en vestiaire. Tandis que Paulo Fonseca et Benjamin André se livrent à l’exercice traditionnel de la conférence de presse d’avant-match, devant des media plus nombreux qu’habituellement.

L’expérimenté milieu lillois résume ainsi l’importance de l’enjeu, transmis par les supporters lillois. » Le derby est important pour nos supporters, mais aussi pour nous. Quand tu t’entraînes dans les conditions de ce matin, c’est comme si nous étions en match. Notre début de saison n’est pas suffisant. Ce derby est important pour beaucoup de raisons, et notamment en termes de points. Il y a un sentiment de revanche, comme Lens pouvait l’avoir l’année dernière après nos victoires lors de la saison précédente. »

Le coach lillois Antonio Fonseca lors de l’entraînement public (photo JMD/Sports 5962)

Paulo Fonseca lui aussi a apprécié l’ambiance de cet entraînement. « Cette atmosphère est incroyable. Nos supporters sont derrière nous et nous accompagnent dans ce gros match. Si je pouvais, je souhaiterais avoir cette ambiance à chaque entraînement« . Le technicien portugais, comme Franck Haise, réfute l’étiquette de favori et rend pour cela un surprenant hommage au RC Lens. « Je dois l’admettre, je trouve que Lens est l’une des meilleures équipes de France, avec une identité de jeu particulière, des idées très claires et aussi beaucoup de stabilité. Quand on a le même coach depuis trois-quatre ans, c’est que l’équipe tourne bien.« 

 » Les gens verront du spectacle »

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC

Mais Fonseca annonce aussi la forte motivation de son équipe pour ce derby. » Nous voulons dominer le match et les presser. Les gens verront du spectacle. Les deux équipes ont leur identité propre et voudront gagner. »

Clairement, la pression est sur le groupe lillois. D’abord celle mise par les supporters pour qui la victoire est obligatoire. Par Olivier Létang aussi après la défaite à Lorient. Mais aussi et surtout sur le plan purement comptable. Lille est actuellement à 8 points de Lens avant le derby. Une défaite creuserait dangereusement l’écart. On notera aussi que l’arbitre du derby sera Fabien Letexier, qui ne réussit pas beaucoup aux Lensois…

Pour toutes ces raisons, on doit s’attendre à une rencontre de haute intensité. Ce derby du Nord constitue d’ailleurs l’affiche de cette 10ème journée pour les diffuseurs qui ne s’y sont pas trompés. Souhaitons que le derby entre Lille et Lens se joue uniquement sur le terrain. Pour cela, on peut s’attendre à un dispositif policier important dimanche soir autour du stade Pierre-Mauroy.

LOSC – RC Lens, 10ème journée de Ligue 1, dimanche 9 octobre (20h45) au stade Pierre-Mauroy de Villeneuve-d’Ascq

A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Ligue 1 LOSC Lens 1-0

Les commentaires sont fermés.