FOOTBALL: LE DERBY DU NORD LOSC-RC LENS SOUS HAUTE TENSION

derby LOSC Lens
Les supporters lillois ont mis le feu pour l'entraînement à Luchin (photo JMD/Sports5962)

Le Derby du Nord entre le LOSC et le RC Lens, ce n’est pas un match comme un autre. Mais c’est déjà un match entre supporters. Vu l’intérêt encore plus fort cette année, les deux clubs ont permis aux spectateurs d’assister à un entraînement de leur équipe avant le choc. Ce qui est devenu exceptionnel avec les années covid. Même si le déplacement des Lensois au stade Pierre-Mauroy est interdit par le Préfet du Nord, l’ambiance s’annonce exceptionnelle et l’enjeu important dans la course à l’Europe.

Comme souvent dans le passé, le derby du Nord entre le LOSC et le RC Lens a commencé bien avant le match. Pour la première fois depuis longtemps, les deux clubs ont ouvert un entraînement en public la même semaine. C’était mercredi pour Lens, et jeudi pour Lille. Ce premier match a vu la victoire par KO des supporters lensois qui étaient plus de 6 200 au stade Bollaert-Delelis, contre 1 200 au Domaine de Luchin.

Et dans cet avant-match, le décor a tout de suite été planté avec cette banderole destinée aux Sang-et-Or: « Finissez la saison en beauté, éclatez ces tordus ! », Cette banderole reprend directement les déclarations de Hatem Ben Arfa, sorties une semaine plus tôt et destinées à Jocelyn Gourvennec et Olivier Létang. Le joueur a depuis été sanctionné et ne devrait plus porter le maillot lillois.

Un échange d’amabilités à distance avant le derby LOSC-Lens

La réplique n’a pas manqué. Le soir-même, le LOSC annonçait un entraînement ouvert au public. Moins de monde forcément, puisque le terrain d’honneur du Domaine de Luchin a une capacité d’accueil très limitée. Mais des ultras étaient là.

Ils ont accueilli les Dogues avec des fumigènes, comme en match. Et une banderole affichait un slogan du même ton: » Rattrapez-vous. Défoncez-les ! » Le ton est donc donné. Durant l’entraînement, qui a duré une bonne heure, les ultras ont chanté des slogans hostiles aux Lensois. Ce n’est donc pas en ce week-end pascal que l’esprit de paix rejaillira sur l’esprit des supporters lillois et lensois. C’est dommage, mais c’est comme cela depuis pas mal d’années maintenant.

Une banderole pour répliquer à celle des Lensois était affichée (photo JMD/Sports 5962)

Une différence importante aussi dans ce premier duel. Les joueurs lensois, vu le public important, n’ont pas signé d’autographes ni fait de selfies. Seul l’entraîneur Franck Haise est allé voir les supporters. Les joueurs du LOSC en revanche se sont volontiers prêtés au jeu à l’issue de l’entraînement. Mais seuls les jeunes en stage lors de ces vacances de Pâques, et quelques VIP ont pu obtenir dédicaces et selfies.

 » Je préférerais que le déplacement de nos supporters soit à la fois autorisé et contrôlé, plutôt que de ne pas avoir de couleur lensoise dans le stade » a déclaré Franck Haise lors de la conférence de presse d’avant-match. » Mais je pense qu’il y aura quand même quelques cœurs lensois qui battront à Pierre-Mauroy. Je n’ai pas de message à leur faire passer. Hier, ils étaient 6.000 à l’entraînement, c’est exceptionnel, peu de clubs français peuvent se vanter d’avoir ça. »

Deux suspendus à Lens

Pour ce derby sulfureux au stade Pierre-Mauroy entre le LOSC et Lens, l’entraîneur lensois sera privé de plusieurs joueurs. Cheik Doucouré et Massadio Haïdara sont suspendus après la victoire contre Nice (3-0). Le doute plane sur Gaël Kakuta, David Pereira Da Costa et Przemyslak Frankowski blessés.

Cheik Doucouré (à gauche), est suspendu pour le derby (photo JMD/Sports5962)

Aussi s’attend t’il à un véritable combat face à Lille.« On se prépare depuis plusieurs semaines pour être à la hauteur et faire un bon match. J’ai regardé les contenus des dernières rencontres de Lille. Il va falloir faire une grosse performance. » Pour Franck Haise ce derby s’annonce comme une « opposition de styles ». « Ils sont autant capables d’être solide dans leur camp que d’avoir trois ou quatre joueurs offensifs pour apporter du déséquilibre. »

Quel favori pour le derby LOSC-Lens ?

Les Sang et Or partiront avec l’avantage du résultat. Les deux précédents derbies disputés cette saison se sont soldés par deux victoires. Le premier c’était en ligue 1 en septembre dernier. Une victoire 1-0 à l’issue d’un match interrompu à causes d’incidents entre supporters à la mi-temps. Le deuxième c’était en Coupe de France où le RCL s’était qualifié aux tirs au but après avoir été mené 0-2 (2-2, 4-3 tab). Aussi faut-il s’attendre à un fort désir de revanche de la part des Lillois champions de France.

Arnaud Kalimuendo lui résume ainsi ce match pas comme les autres.« Ça fait un an que je suis là et c’est toujours un match spécial. On a envie de faire une bonne prestation car ça fait longtemps que l’on n’a pas gagné là-bas. Il faut rendre fiers les habitants de la région et les supporters. »

Mais pas question malgré la performance face à Nice de faire preuve d’excès de confiance.« Il faut y aller sans crainte car nous sommes sûrs de nos forces. Mais il faut rester sur nos gardes car ils sont sur une bonne série (8 matchs consécutifs sans défaite) et en confiance. Les matchs sont tous importants mais celui-ci est capital. »

Un match de passion au LOSC comme à Lens

En tous cas, les Lensois sont sur une spirale positive après leur belle victoire contre le Nice de Christophe Galtier.

Benjamin André a rencontré les jeunes supporters jeudi matin (photo JMD/Sports5962)

24 heures plus tard, Jocelyn Gourvennec a également fait le point sur le derby devant les media. « Il y a trois choses majeures. D’une, c’est un match de passion. Ensuite, nos supporters seront au rendez-vous. Enfin, ce sont des matchs à haute intensité. Il faudra aborder ce match avec détermination et sang-froid. Il y a beaucoup d’attentes et beaucoup d’envie. Hier, à l’entraînement, nos supporters ont répondu présent. J’ai été touché par leur soutien. Maintenant, on doit jouer ce match. Et le gagner. »

Sur le groupe, l’entraîneur lillois a confirmé que Sven Botman serait toujours absent. Tout comme Tiago Djalo qui purge trois matches de suspension. Burak Yilmaz, absent de l’entraînement jeudi, est incertain. Timothy Weah, qui s’est entraîné à part, en revanche sera opérationnel.

Vidéo YouTube. Le résumé de la conférence de presse du LOSC.

Benjamin André, en conférence de presse confie sur le message des supporters adressé avant le derby: » on a vu les supporters hier (jeudi). Pour eux, c’est un match particulier. On a pu échanger avec eux. On sait quelle importance cette rencontre revêt à leurs yeux, mais également pour nous. Il faudra le montrer sur le terrain. On sait quel type d’atmosphère est généré. Je me nourris de cette bonne pression pour faire un grand match à domicile et l’emporter. »

Un match sous haute surveillance

Bref, le derby du Nord va susciter comme d’habitude un énorme engouement. Espérons qu’il n’y aura pas d’incidents. Car l’interdiction de déplacement pour les supporters lensois semble bien naïve de la part de la Préfecture. Un déplacement encadré aurait certainement été plus simple à gérer.

Les forces de l’ordre quadrilleront le parvis et les alentours du stade Pierre-Mauroy. Le service de sécurité du LOSC devra être vigilant à l’intérieur du stade. Il faut s’attendre aussi à des contrôles draconiens aux entrées du stade.

Samedi 16 avril, 32è journée de Ligue 1 LOSC – RC Lens

Stade Pierre-Mauroy de Villeneuve d’Ascq (21h). Arbitre: Jérôme Brisard

A propos de JEAN-MARC DEVRED 677 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. LOSC - Lens 1-2 pour le 3è derby

Les commentaires sont fermés.