FOOTBALL : UN DERBY DU NORD REELLEMENT AU SOMMET

RC Lens LOSC
Jonathan Gradit et Facundo Medina attendent les Lillois de pied ferme (archives JMD/Sports5962)

Le derby du Nord entre le RC Lens et le LOSC samedi après-midi au stade Bollaert-Delelis est vivement attendu. Pas seulement par les supporters des deux camps qui veulent voir trancher la rivalité régionale. Mais aussi par les observateurs plus neutres, qui voit avant la passion du derby un match au sommet entre deux équipes spectaculaires, qui jouent les premiers rôles et visent une place en Coupe d’Europe, voire même en Ligue des Champions. Ce vendredi, c’était « jour de conf ». Et les deux parties avaient une volonté évidente de dépassionner l’enjeu du derby.

A un peu plus de 24 heures du « choc » qui passionne la région, le LOSC et le RC Lens ont tenu leur traditionnelle conférence d’avant-match presque au même moment. Une habitude à Lille. Une obligation pour Lens qui jouait mercredi soir à Nantes. Et qui pouvait donc difficilement s’exprimer 48 heures avant comme c’est le cas généralement.

Mais on a senti cette fois une volonté de calmer le jeu. Déjà en n’ouvrant pas d’entraînement au public. Ce qui lance à chaque fois le derby sur des bases virulentes et pas toujours saines. Dans la communication aussi, tout était organisé pour que la passion ne dépasse pas l’enjeu. Et que ce duel reste avant tout une affaire sportive.

La maîtrise de la communication

Avec déjà deux entraîneurs qui pèsent leurs mots, le RC Lens comme le LOSC avaient invité à s’exprimer devant les media deux joueurs expérimentés, parfaitement capables de maîtriser leurs propos. Le milieu lillois Benjamin André d’un côté; le gardien lensois Brice Samba de l’autre.

Nous avons 6 points d’avance. Donc Lille a plus la pression que nous »

Brice Samba, gardien du RC Lens

Ce dernier disputera son 2ème derby après celui perdu à Villeneuve-d’Ascq (1-0) au match aller. Il n’a pas connu l’affront d’il y a deux saisons, où Lens avait lourdement perdu deux fois contre les champions de France. Ni l’énorme revanche de la saison passée, où les Sang et Or avaient mangé trois fois les Dogues.

« C’est certes un match spécial », confirme Brice Samba. « Mais il n’y a pas d’esprit de revanche par rapport au match aller. Ce sera probablement un match comme le premier. C’est le premier qui pique qui fera mal à l’adversaire. Nous avons 6 points d’avance. Lille a donc plus la pression que nous. »

Les Lillois se sont entraînés toute la semaine loin des regards (photo JMD/Sports5962)

Côté lillois, le Corse Benjamin André fait aussi preuve de la même pondération quand il évoque ce derby au sommet, où le résultat comptera fort dans le décompte final. « On nous parle de match ultra décisif, de finale. Mais il reste encore beaucoup de matches à jouer. Ce n’est donc pas une finale. C’est un derby à gagner. Il y a encore un long chemin derrière. »

Haise et Fonseca à fleurets mouchetés

Benjamin André, qui en sera à son 7è derby en 3 ans, retient surtout l’excitation que peut provoquer ce duel régional chez les joueurs. « Lens fait une très belle saison. Et nous ne sommes pas loin derrière. Sincèrement, il n’y a donc pas de favori. Le match opposera deux belles équipes, offensives. Et je pense que tout le monde est content de voir deux équipes qui évoluent à ce niveau. L’objectif est avant tout de prendre des points. Et au delà de l’enjeu sportif, il y a un enjeu régional important pour les supporters. »

Les deux entraîneurs, eux, se sont plus affronté à fleurets mouchetés, en essayant de mettre la pression sur l’autre. C’est effectivement de bonne guerre. Franck Haise affirmait ainsi, dès l’élimination en Coupe de France à Nantes que Lille était le favori de ce derby. « Il a beaucoup d’humour…« , répond dans un sourire Paulo Fonseca. « Favori, c’est seulement un mot. Le plus important, c’est ce que l’équipe va mettre dans le match. Il oppose deux équipes offensives. Lens est une des meilleures équipes de Ligue 1. Il y a de bons joueurs, qui mettent beaucoup d’intensité, et un bon entraîneur. »

L’entraîneur portugais, qui s’exprime de mieux en mieux en français, précise aussi: « un derby, c’est un match difficile. Mais ce sera certainement une rencontre agréable à regarder. Franck Haise veut nous mettre la pression. Mais Lens, c’est la 3ème équipe au classement… » Paulo Fonseca en tous cas se réjouit de jouer ce derby « dans une atmosphère fantastique. »

Le RC Lens comme le LOSC doivent se lâcher

Franck Haise de son côté semblait avoir digéré l’énorme frustration de mercredi soir, quand son équipe a été sorti de la Coupe de France par Nantes aux tirs au but. Dans un stade vide…« Notre métier, c’est de rebondir, de prendre de l’énergie. Et de repartir au combat. Cela, personne ne le fera à notre place. En descendant de l’avion à Lesquin, après avoir visionné le match de Nantes en vidéo, je ne pensais plus qu’à préparer le derby. »

L’élimination frustrante de Lens à Nantes

Bien conscient du coup de moins bien que subit son équipe depuis le début de l’année, le technicien lensois se veut optimiste, même s’il confirme ne pas avoir pu préparer ce derby au mieux, à cause de ce match de Coupe en semaine. « Je veux que mon équipe se lâche complètement. Qu’elle prenne du plaisir comme elle l’a fait ici face à Nantes en championnat. Si on a ce plaisir et cette volonté de jouer, il y aura de belles surprises. »

Sur l’état d’esprit de ses joueurs, Franck Haise n’est cependant pas inquiet par rapport aux résultats. « Quand vous ne gagnez pas des matches que vous dominez, il y a forcément de l’agacement et de la frustration. Le contraire serait inquiétant… »

Comme on le voit, chacun veut enlever la pression qui pèse forcément sur un derby, surtout quand il oppose deux équipes au sommet, qui veulent jouer l’Europe la saison prochaine. Tout le monde s’accorde sur le fait que ce sera un match spécial. Et qu’il sera excitant à vivre, pour les joueurs comme pour les spectateurs.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1643 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Derby Lens Lille 1-1 au stade Bollaert

Les commentaires sont fermés.