FOOTBALL : UN LOSC AUX DEUX VISAGES CONTRE MONTPELLIER

LOSC Montpellier
Rémy Cabella a été l'homme du match (photo JMD/Sports 5962)

Le LOSC bat Montpellier 2-1 lors de la 31è journée de Ligue 1. Un succès précieux, mais difficile, qui permet à Lille de rester dans le wagon vers l’Europe. Face aux 34 000 spectateurs présents en tout début d’après-midi, les Dogues ont présenté deux visages totalement différents. Inquiétant en première mi-temps; conquérant en seconde. Un peu comme lors du derby à Lens…

Jamais évident de remplir les tribunes un dimanche à 13 heures. Encore quand il s’agit d’un match contre une équipe du ventre mou du championnat comme Montpellier. Pas vraiment une affiche; mais un match piège pour le LOSC qui devait impérativement se racheter après sa défaite chez la lanterne rouge de Ligue 1, Angers.

Cet échec avait justement provoqué la colère de Paulo Fonseca, qui avait tout simplement « sucré » les deux jours de repos normalement accordé à ses joueurs. La sanction avait été acceptée par les Dogues conscients de leur insuffisance (ou suffisance ?) en terre angevine. Le public attendait donc une réaction. D’autant que l’infirmerie s’est vidée, à l’exception de Ounas et Djalo, toujours blessés. Au point que le coach portugais pouvait aligner une équipe quasiment type avec en plus un banc de touche fourni avec notamment Yoro, Diakité, Ismaily ou Zhegrova, plutôt habitués aux postes de titulaires.

Les Lillois pris à froid

En tous cas, le printemps commençait enfin à poindre avec un temps ensoleillé mais quand même un peu frais. Des conditions presque idéales pour bien jouer au football.

LOSC Montpellier
Les Dogues devaient réagir face à Montpellier (photo JMD/Sports 5962)

Pourtant les supporters lillois sont pris à froid lorsque Montpellier ouvre le score sur une belle action collective, partie de Nordin et Khazri. Bien servi par Wahi , Issiaga Sylla, complètement démarqué sur la gauche trompe Lucas Chevalier du plat du pied (0-1, 24è). C’est le début d’une période de turbulences durant laquelle la défense lilloise est ballotée par les vagues héraultaises. Le LOSC va subir comme rarement cette saison, après pourtant une bonne entame de match.

Malgré une possession de balle nettement supérieure (70%) et un plus grand nombre d’occasions (6/2), le LOSC est logiquement mené 0-1 à la mi-temps. D’où les sifflets un peu surprenants du public.

Face à cette impuissance de ses joueurs en première période, Paulo Fonseca choisi une thérapie de choc durant le repos. Il remplace trois joueurs d’un coup ! Ismaïly, Diakité et Zhegrova remplacent Gudmunsson, Weah et Bamba, tous trois en difficulté en 1ère mi-temps. Un vrai coup de coaching, qui a certainement dû suivre un gros coup de colère dans le vestiaire.

LOSC Montpellier
Paulo Fonseca à son arrivée au stade Pierre-Mauroy (photo JMD/Sports 5962)

Le coaching réussi de Fonseca

La méthode semble payer car les dogues se réveillent et pressent la défense héraultaise durant le premier quart d’heure. Benjamin Lecomte doit intervenir plusieurs fois tout en étant sauvé par son poteau gauche sur un tir de Angel Gomes (58è).

La récompense arrive quand même à la 70ème minute. Très discret jusque là, Jonathan David reprend victorieusement un caviar de Rémy Cabella, et marque son 20ème but en championnat. L’attaquant corse sera le sauveur du LOSC puisque juste après l’égalisation, Cabella marque de la tête en reprenant un tir de Ismaïly mal repoussé par Lecomte. 2-1 à la 73ème minute. Le match a complètement basculé en trois minutes grâce à Rémy Cabella, l’ancien Montpelliérain, qui sera ovationné à sa sortie.

« J’essaye de rester en haut. C’est là où je suis le plus dangereux, dans les 25 derniers mètres. Sur le premier but, je fais la passe pour Jona (David) et je suis content qu’il retrouve le chemin des filets. Et après, c’est un but de renard. C’est comme cela: il faut être devant le but », expliquera Cabella devant les media.

Vidéo SPORTS 59/62. La réaction de Cabella en zone mixte après le match LOSC-Montpellier

Le combat a changé d’âme. Cette fois, c’est la défense de Montpellier qui est à l’agonie face aux vagues du LOSC. Paulo Fonseca, lui, a réussi son coaching. Lille s’impose finalement 2-1 contre Montpellier après avoir montré deux visages différents. Mais l’essentiel, les 3 points de la victoire, est obtenu par des Dogues qu’on a connu plus constants cette saison .

Les réactions

Paulo Fonseca, entraîneur du LOSC.  » Je pense que nous avons mérité de gagner, nous avons bien commencé le match. Nous avons bien réagi. Edon, Ismaily et Bafodé n’étaient pas prêts pour jouer 90 minutes mais je sais qu’ils pouvaient une mi-temps. Nous avons besoin d’avoir plus d’initiatives individuelles face à une équipe qui défend très bas. Ce n’est pas facile de jouer contre une équipe comme Montpellier. C’est positif de savoir que l’équipe sait renverser des matchs. Rémy a bien joué, il a beaucoup progressé dans la compréhension de notre jeu. » 

Michel Derzakarian, entraîneur de Montpellier. «Si on met le deuxième but, peut-être que le match est différent, Lille aurait pris un gros coup derrière la tête. En deuxième période, le Losc a changé trois joueurs, ça lui a apporté beaucoup plus de vitesse et de technique…  Le fait d’avoir reculé n’est pas de notre fait, Lille a mis beaucoup d’intensité et de justesse dans son jeu. Quand l’adversaire t’étouffe, tu perds en lucidité avec le ballon, tu es moins juste techniquement et tu fais des erreurs. «  

Lucas Chevalier, gardien du LOSC. « Un match comme cela pour moi, c’est une accumulation de concentration et de stress. C’est pas évident mais cela fait partie du job. J’en aurai encore des matches comme cela. »

Jonathan David, attaquant du LOSC.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La réaction de Jonathan David en zone mixte.

La feuille de match

LOSC – Montpellier HSC: 2-1 (0-1)

31ème journée de Ligue 1
Dimanche 16 avril 2023 (13h) – Decathlon Arena Stade Pierre-Mauroy -34 200 spectateurs. Toit ouvert. Temps frais et ensoleillé. Pelouse en bon état
Arbitre : Jérôme Brisard

Buts : David (70′), Cabella (72′) – Sylla (24′)
Avertissements : Alexsandro (34′) – Wahi (43′)

LOSC :  Chevalier – Gudmundsson (Ismaily 46′), Fonte (c), Alexsandro, Weah (Diakité 46′) – André, André Gomes – Cabella (Yoro 90′), Angel Gomes (Martin 85′), Bamba (Zhegrova 46′) – David 

Entraîneur : Paulo Fonseca

Montpellier : Lecomte – Sylla, Kiki Kouyaté, Jullien, Sacko – Savanier (Fayad 88′), Ferri, Chotard – Nordin, Wahi (Mavididi 66′), Khazri (Maouassa 66′)
Entraîneur : Michel Der Zakarian

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1569 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Lens et Lille Europe en vue

Les commentaires sont fermés.