HANDBALL: L’USDK MANQUE SA SORTIE FACE A SON PUBLIC

USDK Chartres
Les handballeurs dunkerquois ont raté leur sortie (photo JMD/Sports 5962)

L’USDK a terminé sa saison à domicile en Starligue par une lourde défaite face à Chartres (29-39). Cela a forcément gâché ce qui devait être une belle fête de clôture aux Stades de Flandres. Plusieurs joueurs ont en effet effectué leurs adieux au public dunkerquois . Dunkerque va refermer le premier volet de cette nouvelle ère, sous la houlette de Franck Maurice, sur un bilan moyen. Mais le meilleur reste certainement à venir.

Les maritimes n’ont pas vu le jour dans une salle Dewerdt bien remplie, pour la « dernière » à la maison. Tout avait été bien préparé pour célébrer la fin de saison, avec notamment un showcase musical après le match. Malheureusement, le public a vite déserté les tribunes vu l’ampleur de l’échec.

Autre attraction, la présence d’un champion olympique. Le Coudekerquois Barthélémy Chinenyeze, médaille d’or avec l’équipe de France de volley-ball à Tokyo, a donné le coup d’envoi de la rencontre. « Barth » est en effet venu passer quelques jours de vacances en famille, entre la fin du championnat d’Italie, et le début de la Ligue des Nations.

USDK Chartres
Le champion olympique Barthélémy Chinenyeze a donné le coup d’envoi (photo JMD/Sports 5962)

L’USDK était en effet privée de nombreux titulaires, ce qui a obligé Franck Maurice à aligner cinq jeunes du centre de formation. Il pouvait donc difficilement y avoir match face à une bonne équipe de Chartres, qui vaut bien mieux que son classement (14è). Aussi, les visiteurs ont été nettement plus agressifs, motivés par le besoin d’assurer leur maintien.

Un match à sens unique

Chartres a dominé la rencontre de bout en bout, face à une défense dunkerquoise qui ressemblait à une passoire. Les deux gardiens Samir Bellahcène (5 arrêts) et Valentin Kieffer (3 arrêts), étaient bien loin de leurs performances habituelles. 8 tirs arrêtés seulement sur 46; cela donnait un prorata de 17% tout à fait inhabituel pour les Dunkerquois.

Les maritimes ont aussi été déficients en attaque. 57% seulement de tirs réussis. Seuls Benjamin Afgour (4 buts sur 5 tirs) et Théo Avelange Demouge (7 buts dont 3 penalties) ont tenu leur rang. Ce dernier faisait ses adieux au public dunkerquois en confirmant son statut de meilleur buteur du club.

 » C’est une grosse émotion de partir de Dunkerque », confiera le futur Nantais après le match. « C’était deux années importantes dans ma carrière. Deux années où j’ai progressé. C’est dommage de terminer comme cela car on n’a pas réussi grand-chose de bien ce soir… »

L’USDK n’a en effet pas trouvé la solution face à des Chartrais euphoriques en attaque, avec notamment Vanja Ilic (8 buts en 10 tirs), et Vadim Gayduchenko (7/9). Tandis que Julien Meyer dans les buts décourageait les tireurs nordistes (12 arrêts).

Un bilan positif de la saison

Le public tentera tant bien que mal de monter l’ambiance lorsque les siens font mine de revenir. Et c’est dans une certaine torpeur que se conclue la rencontre sur une lourde défaite de 10 buts (29-39), qui restera dans les temps faibles de la saison.

« A ce moment-là de la saison avec l’effectif que l’on a, cela manquait un peu de peps« , explique fataliste l’entraîneur dunkerquois Franck Maurice, arrivé l’été dernier avec Tarik Hayatoune. « Dans notre situation, c’est difficile de livrer un combat comme Chartres a voulu le faire. On aurait bien aimé, notamment parce que c’était la dernière à la fois pour le public, et aussi certains joueurs qui nous quittent. Mais ça s’est très vite dispersé… »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Franck Maurice en conférence de presse après la défaite contre Chartres

Quatre joueurs ont en effet leurs adieux au public juste après la rencontre. Gabriel Nyembo, Josef Pujol, Diogo De Abreu Oliveira et Théo Avelange-Demouge quittent le club à la fin de la saison, pour poursuivre leur carrière sous d’autres cieux.

« On n’a jamais été mis en danger »

Franck Maurice, entraîneur de l’USDK

Malgré cette 15è défaite, l’USDK conserve la 7è place de Starligue avant un dernier déplacement, sans enjeu, à Saint-Raphaël. « Le scénario de la saison est bon pour nous », affirme Franck Maurice en guise de premier bilan. « On sait depuis janvier qu’on joue cette saison pour progresser. On n’a jamais été mis en danger. Il y a des joueurs qui ont progressé. D’autres comme Florent Billant qui sont revenus à la lumière. On est irréguliers. Mais lorsqu’on reconstruit, ce qu’on recherche, c’est de la stabilité. Nous avons aussi montré de belles choses contre des grosses équipes. »

L’objectif initial, qui était le top 8, sera certainement atteint à la fin de la saison, la semaine prochaine.

Voir aussi l’interview de Théo Avelange-Demouge sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1524 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Volley Ligue des Nations 2023 avec trois Tourquennois

Les commentaires sont fermés.