JEUX OLYMPIQUES. PREMIERE MEDAILLE NORDISTE AVEC LE CAVALIER ROUBAISIEN KARIM LAGHOUAG

médaille de bronze par équipes pour Karim Laghouag
Les trois médaillés Nicolas Touzaint, Karim Laghouag au centre et Christopher Six (photo FFE/PSV)

Karim Florent Laghouag a gagné la médaille de bronze du concours complet équestre (CCE) par équipes avec ses copains de l’équipe de France Nicolas Touzaint et Christopher Six. C’est sa 2ème médaille olympique après l’or conquis à Rio en 2016. Un véritable rêve pour ce cavalier né à Roubaix.

Certes, Laghouag, médaillé à Tokyo après Rio n’est pas le Nordiste le plus implanté dans la région. Il a en effet quitté le Nord à l’âge de 12 ans. Karim Florent (ses deux prénoms) a appris à monter chez son oncle dans le Loiret. Il habite aujourd’hui à Nogent-le-Rotrou où il a installé son écurie. Mais le médaillé olympique a toujours de la famille à Roubaix. Celle-ci a forcément suivi son étonnante aventure à Tokyo.

Même le maire de Roubaix, Guillaume Delbar, a salué le médaillé roubaisien via les réseaux sociaux. » félicitations au Roubaisien Karim Laghouag qui remporte en compagnie de Christopher Six et Nicolas Touzaint la Médaille de Bronze en équipe au concours complet d’équitation« ,

 » Je suis comme à Walt Disney, c’est une chance inouïe ! »

Karim Florent Laghouag

Le cavalier nordiste a fait le buzz sur les réseaux sociaux.  » Moi, je suis comme à Walt Disney, c’est une chance inouïe ! Je ne pensais pas venir et, finalement, je suis là et on accroche le bronze ! », C’est la déclaration à chaud que le Roubaisien hilare a faite devant la caméra de France Télévisions, quelques minutes après la fin du concours du concours complet par équipes, le « décathlon de l’équitation. »

Il y a quelques semaines encore, il pensait en effet suivre les Jeux chez lui, devant la télévision. Il a bénéficié d’un premier forfait pour venir à Tokyo en tant que remplaçant. Le forfait la semaine dernière de Thomas Carlile lui a offert une place de titulaire. Et c’est ainsi que Karim Laghouag se retrouve médaillé de bronze à Tokyo avec l’équipe de France, 5 ans après avoir obtenu l’or à Rio. Une belle aventure pour cet homme souriant et sympathique.

Un sans faute sur le cross-country

Troisièmes après le cross, les Bleus n’ont pas tremblé ce lundi 2 août . Ils ont remporté, avec la manière, une magnifique médaille de bronze, à l’issue d’un parcours de 12 obstacles à boucler en 79 secondes. Ce qui a provoqué de nombreuses fautes, notamment sur le triple et le double.

Premiers à s’élancer pour l’équipe, Nicolas Touzaint et Absolut Gold*HDC, ont assuré un très beau sans-faute avec juste 0.4 point pour dépassement du temps imparti. De quoi lancer parfaitement les Bleus.
Auteurs d’un fantastique parcours sans-faute et dans le temps la veille sur le cross, Karim Laghouag et Triton Fontaine, ont fait une faute en milieu de triple. Mais ces 4 points supplémentaires n’ont pas fait descendre la France du podium provisoire.

Karim Florent Laghouag et Triton Fontaine lors du saut d’obstacles final (photo FFE/PSV)

Restaient à passer Christopher Six et Totem de Brecey. Le clan tricolore a retenu son souffle jusqu’au bout avant de laisser éclater sa joie : en bouclant un superbe parcours sans-faute dans le temps, Christopher et Totem ont assuré la médaille de bronze à l’équipe de France ! Laghouag encore médaillé à Tokyo: incroyable il y a peu.

Les tricolores montent cette fois sur la 3ème marche du podium derrière les Britanniques, 1ers, et les Australiens, seconds.

Le bronze après l’or

Karim Laghouag a accueilli sa deuxième médaille olympique avec la même joie que l’or de Rio. « C’est beaucoup d’émotions. Il nous manque le public pour partager cette récompense. Mais nous avons reçu beaucoup de soutien à distance et de messages via les réseaux. On remercie chaleureusement tous ceux qui nous ont suivis et portés, et qui nous ont encouragés. Cela fait chaud au coeur. La médaille est aussi pour toutes ces personnes ! »

Guy Bessat, propriétaire de Triton Fontaine , le cheval monté par Karim à Tokyo était également aux anges. « On est ravis de cette médaille de bronze. C’est formidable. Quand on a acheté Triton avec Philippe Lemoine, Camille Laffite et Karim, c’était dans l’objectif de courir ces JO de Tokyo. Cette médaille est l’aboutissement d’un projet sportif et de 5 ans de travail avec toute une équipe autour de Karim, c’est une belle récompense pour lui et pour nous tous. »

Les Français ont connu moins de réussite lors de l’ultime épreuve de saut comptant pour l’épreuve individuelle. Karim Laghouag et Triton Fontaine commettent deux fautes dans la combinaison du double. Le Roubaisien obtient quand même une honorable 13ème place. Nicolas Touzaint, auteur d’un sans faute, termine 6ème et Christopher Six 7ème.

L’Allemande Julia Krajewski et sa jument Amande de B’Neville sont sacrées championnes olympiques après un parcours sans-faute mené de main de maître. Sans faute mais avec 0.4 point de temps dépassé, le Britannique Tom McEwen et Toledo de Kerser sont vice-champions olympiques. Le bronze revient au vétéran de l’épreuve, l’Australien Andrew Hoy (62 ans) et son cheval français Vassily de Lassos.


A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Nordistes à Tokyo obtiennent quatre médailles par équipes

Les commentaires sont fermés.