SERIE OLYMPIQUE LES CH’TIS A TOKYO 16ème EPISODE JIMMY GRESSIER (ATHLETISME)

portrait Jimmy Gressier
Jimmy Gressier à Tokyo

Une vingtaine de sportifs natifs du Nord-Pas-de-Calais ou assimilés sont sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août). Dans cette série olympique, nous vous présentons un par par un nos « ch’tis à Tokyo ». Aujourd’hui, 16ème volet avec le coureur de fond boulonnais Jimmy Gressier, qui entre en lice sur le 5000m à Tokyo.

Jimmy Gressier, né le 4 mai 1997 à Boulogne-sur-Mer, est l’un des plus grands espoirs français pour Paris 2024. A 24 ans, il dispute ses premiers Jeux Olympiques sur des distances qui demandent de la maturité. Jimmy Gressier vient donc à Tokyo en reconnaissance, pour prendre de l’expérience. C’est le deuxième Boulonnais engagé à Tokyo, aux côtés du vice-champion olympique de kayak Maxime Beaumont. Un garçon qu’il connaît bien.

Mais le Jeune Boulonnais, triple champion d’Europe espoir de cross ainsi que quintuple champion d’Europe de cross par équipe en catégorie juniors et espoirs, est un ambitieux. Il ne compte pas faire de la figuration. D’autant que ses dernières performances le placent déjà dans le gratin européen. Par exemple, il est l’actuel détenteur du record d’Europe du 5 km sur route en 13 min 18 s.

Jimmy Gressier, du Chemin Vert à Tokyo

Gressier est toujours licencié au Boulogne-sur-Mer AC après être passé par Liévin. Le coureur de la Côte d’Opale possède le gabarit idéal du coureur de fond avec 1m75 pour 62 kilos.
Il est originaire du Chemin Vert, une cité populaire de Boulogne, tout comme un certain… Franck Ribéry. Il partage avec son aîné la passion du football, qu’il a pratiqué à haut-niveau chez les jeunes. Licencié au FC Conty, les Aiglons et l’USBCO, comme Ribéry, Gressier a ainsi été sélectionné en équipe de France pour la Coupe du Monde universitaire en 2015. Mais il s’oriente vers l’athlétisme en 2016. C’est aussi un grand fan de rap et Jimmy s’adonne à cette passion sur son temps libre.

Se qualifier pour Tokyo était l’objectif de l’année pour Jimmy Gressier. Mais la quête a été longue. à cause de la pandémie qui a limité les meetings de compétition. Il a fallu attendre le 3 juin pour réaliser les minima à Huelva, en Espagne, où il bat son record personnel en 13’08″99..

Pour se qualifier en finale du 5000m, les données sont simples. Vingt concurrents au départ, cinq qualifiés directs à la place et cinq billets attribués au temps sur l’ensemble des deux courses. Mais il faudra s’arracher pour se qualifier en finale pour le Nordiste, qui aborde ses premiers Jeux olympiques avec un état d’esprit conquérant. « Les séries, c’est ma finale à moi, annonce-t-il sur le site de la Fédération française d’athlétisme.  » C’est la course d’une vie, le premier grand tournant de ma carrière ! Je vais tout donner et avoir la niaque. »

Un écran géant à Boulogne

Il en aura bien besoin dans une course particulièrement relevée, avec en favoris la météorite espagnole Mohamed Khatir et le recordman du monde ougandais Joshua Cheptegei.

Jimmy Gressier entre en lice au stade olympique de Tokyo à 13h20, heure française, dans la 2ème série du 5000m. Les Boulonnais suivent de près leurs deux sélectionnés. Leurs deux clubs permettront de suivre le parcours de Jimmy et Maxime ce mardi, mais aussi vendredi.

Jimmy s’est en effet qualifié dans la 2ème série. Il a reçu un coup de pointe au tibia. Malgré le saignement, le Boulonnais a terminé la course en 9ème position. Mais son temps, 13’33″47, lui permet d’être repêché. » Je savais que j’allais me qualifier », a t’il confié au micro de France Télévisions à l’issue d’une dernière ligne droite bien contrôlée. » J’ai préféré conserver des forces pour la finale ».

Cette finale aura lieu vendredi, à 14h. Tout Boulogne l’attend.


A propos de JEAN-MARC DEVRED 178 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Nordistes à Tokyo obtiennent quatre médailles par équipes

Les commentaires sont fermés.