JEUX OLYMPIQUES : TONY ESTANGUET CONFIANT A UN AN DES JEUX DE PARIS 2024

Paris 2024 à un an des Jeux
Etienne Thobois et Tony Estanguet lors de la conférence de presse (photo JMD/Sports 5962)

Quelques jours après le test voile de Marseille, et au lendemain de la première répétition de la cérémonie d’ouverture, les organisateurs de Paris 2024 ont réuni la presse internationale ce mardi 18 juillet à un an des Jeux. Le président Tony Estanguet et son directeur général, le Nordiste Etienne Thobois ont fait un point d’étape attendu à un peu plus d’un an de l’ouverture. Même s’il reste beaucoup de travail, Estanguet annonce que tout sera prêt pour des Jeux innovants, ouverts et engagés, notamment sur le plan écologique.

A Saint-Denis, Jean-Marc Devred

Après la conférence de presse du début d’année au siège du COJO à Saint-Denis, les deux chevilles ouvrières de Paris 2024, Tony Estanguet et Etienne Thobois ont donc fait un nouveau point d’étape devant la presse française et étrangère un an avant les prochians Jeux olympiques et Paralympiques en France.

Le compte à rebours va commencer, et Tony Estanguet a livré un certain nombre d’informations, tout en faisant certaines mises au point sur les sujets qui fâchent. Le triple champion olympique de canoë-kayak a voulu dresser un constat rassurant sur tous les points à la veille de cette dernière année qui s’annonce « comme une année de folie, une année difficile mais durant laquelle nous ne lâcherons rien. Et j’ai hâte d’y être… »

SPORTS 59/62 assistait au Pulse de Saint-Denis à cette conférence de presse très attendue.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Tony Estanguet face aux media, aux côtés de Etienne Thobois.

Trois défis pour la dernière année

Avant de répondre aux questions des journalistes, le patron de Paris 2024 a fait un état des lieux très complet, autour des trois enjeux à venir: être prêt le 26 juillet 2024; mobiliser les ressources; maintenir l’ambition jusqu’au bout.

« Les délais sont respectés pour la livraison des sites« , affirme d’emblée Tony Estanguet. Pas de souci non plus pour la sécurité. Et cela malgré les récentes émeutes en France. Le président de Paris 2024 a fait aussi une mise au point sur l’épineux dossier des transports. « Il n’y a pas de retard puisqu’on en est actuellement à l’examen des détails. »

Sur les autres sujets qui fâchent, l’ancien champion olympique s’est montré discret sur les récentes perquisitions de la police au siège du COJO. « Il n’y a rien de nouveau. Nous avons la volonté de coopérer et de collaborer. » Et rassurant sur la livraison des équipements vestimentaires par Le Coq Sportif.

Sur la présence des athlètes russes et biélorusses ? « Ce sera au Comité international olympique (CIO) de décider. De nombreuses fédérations sportives internationales ont déjà lancé les processus de qualification. »

Sur le prix des billets enfin. « Ils ne sont pas plus chers que lors des derniers Jeux. Les tarifs les plus élevés permettront de mettre en vente des billets à bas prix « (moins de 50 euros). « Et il y aura des évènements accessibles gratuitement par le public » (cyclisme sur route, marathons, triathlon).

Le problème de la chaleur

En prise directe avec l’actualité, la crainte de fortes chaleurs pendant les Jeux. Une situation prise en compte, comme l’a expliqué Etienne Thobois. Notamment lors du test-event à Marseille.

L’intervention de Etienne Thobois sur le problème de la chaleur

Pour Tony Estanguet, il n’y a pas de chantier en retard. « Nous sommes au contraire très satisfaits car notre projet est plus ambitieux que ce qu’il était en 2017, quand notre candidature a été retenue par le CIO. On a renforcé ce projet plutôt que le dégrader… Et cela malgré le covid, la crise mondiale et les récents évènements en France, qui n’ont pas eu d’impact négatif pour Paris 2024. »

« Nous avons tout pour réussir des Jeux exceptionnels »

Tony Estanguet

D’où cette conclusion résolument optimiste. « Nous ferons le bilan le 9 septembre 2024, après les Jeux Paralympiques. Mais nous avons tout pour réussir des Jeux exceptionnels. Car dans le contexte actuel, on n’a jamais eu autant besoin des Jeux en France. »

Un dossier sur lequel il faudra quand même travailler: la promotion des Jeux Paralympiques. La fréquentation n’a pas été énorme lors des récents championnats du Monde de para athlétisme à Charléty. Les places seront mises en vente à partir du 9 octobre. 2,8 millions de billets seront proposés à des tarifs allant de 15 à 25 euros. « Ce sera un vrai défi », convient ainsi Tony Estanguet. Le dernier pour Paris 2024 à un an des Jeux.

Les points à retenir

Les derniers sites en construction

  • L’IBC (International Broadcast Center), siège des diffuseurs TV, a été livré le 10 juillet.
  • Le village olympique et paralympique sera livré en mars 2024.
  • Pour le Centre aquatique olympique, à l’Arena de Nanterre, ce sera en avril 2024.
  • Restera l’Arena La Chapelle en juin 2024.

Epreuves sur route

100% des parcours ont été validés et tous seront dévoilés avant la fin de l’année. Cela concerne le marathon, le cyclisme sur route, le triathlon et la natation marathon.

Les tests

Le premier, pour la voile vient de se tenir à Marseille pour les épreuves de voile. Il y en aura 16 cet été. 4 à l’automne pour la 2ème vague. Et enfin 12 au printemps 2024 pour la dernière vague.

Les marqueurs des Jeux

La plupart ont déjà été révélés: emblème, slogan, mascottes, pictogrammes, habillage, affiches artistiques. Restent la torche olympique (ce sera le 25 juillet), et les médailles.

Paris 2024 à un an des Jeux
Le stade Pierre-Mauroy en configuration JO @Paris 2024

Les 10 sites olympiques

  • Paris et l’Ile-de-France pour l’essentiel des épreuves
  • Voile: Marseille
  • Football: Nantes, Bordeaux, Lyon, Saint-Etienne, Nice et Marseille
  • Basket-ball et Handball: Lille (Villeneuve-d’Ascq)
  • Tir et para tir: Châteauroux
  • Surf: Tahiti

Le Budget de Paris 2024 (au 18 juillet 2023)

  • Budget global: 4,4 milliards d’euros (96% issus du secteur privé
  • 1,4 milliard proviennent des partenaires et des licenciés
  • 1,4 milliard de la billetterie et des hospitalités
  • La contribution du CIO s’élève à 1,2 milliard
  • S’ajoutent à cela 0,2 milliard de recettes diverses (loteries, restauration…) et la même somme de contribution publique pour les Jeux Paralympiques.

Les autres chiffres-clés

  • Billetterie et Hospitalités: 6,8 millions de billets déjà vendus
  • 312 000 candidatures reçues pour les 45 000 postes de volontaires (dont 3 000 volontaires handicapés)
  • Club Paris 2024: 4,4 millions de membres
  • 4 296 sites labellisés « Terres de Jeux 2024 »
  • 40 048 dossards pour les épreuves ouvertes à tous
  • Retombées économiques: 2,7 milliards d’euros de marchés passés, dont 90% avec des fournisseurs français (3/4 de TPE et PME).
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1524 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

5 Trackbacks / Pingbacks

  1. Paris 2024 à un an des Jeux – sports 59/62 | Olympic Games 2024
  2. Paris 2024 à un an des Jeux – sports 59/62 | The Globe
  3. Paris 2024 à un an des Jeux
  4. Paris 2024 Richardson et Jérémiasz chefs de mission
  5. Paris 2024 J-365 avec la torche olympique

Les commentaires sont fermés.