JEUX OLYMPIQUES : LA TORCHE POUR LANCER PARIS 2024 A J-365

Usain Bolt était l'invité d'honneur de cette cérémonie symbolique @Paris 2024

Un an avant les Jeux Olympiques de Paris 2024, Tony Estanguet et la légende Usain Bolt, octuple Champion olympique ont présenté aux athlètes français ainsi qu’à plusieurs centaines de supporters de l’Equipe de France olympique et paralympique, réunis Port Debilly, le long de la Seine, la torche olympique qui allumera la vasque le 26 juillet 2024. Le compte à rebours pour Paris 2024 commence donc à J-365.

Il y avait donc de l’effervescence mardi après-midi sur les bords de Seine, juste au pied de la Tour Eiffel. Pour un avant-goût de ce qui attend les Français et le monde entier dans 1 an, Paris 2024 avait rassemblé les ingrédients les plus symboliques pour partager son ambition d’Ouvrir Grand les Jeux. Il y avait des athlètes, le bateau de la délégation française lors de la cérémonie d’ouverture, quelques-uns des futurs sites de compétitions à portée de regard, des supporters, les Phryges, et la torche olympique dont le design révélé mardi matin. ​

Paris 2024 J-365
La délégation olympique a défilé sur la Seine en bateau-mouche @Paris2024

Objet iconique des Jeux, la Torche incarne par sa forme, sa couleur et ses inspirations, l’identité de chaque édition. C’est un objet d’art à part entière. Pour la créer, Paris 2024 a choisi le designer français Mathieu Lehanneur

Né en 1974, Mathieu Lehanneur est l’un des rares designers de sa génération à pouvoir embrasser autant de champs de la création. Figure incontournable du design français, son approche est radicalement multidisciplinaire : de l’objet à l’architecture, de l’art au produit, de la pièce unique aux technologies de pointe. Ses pièces se nourrissent de la nature, de la science, de l’histoire et des techniques. 

ArcelorMittal produira 2 000 torches

La veille, le comité d’organisation présentait aussi les sites qui accompagneront l’évènement en dehors des sites de compétition. Sans oublier le concert-évènement à J-365 du début de Paris 2024.

La Torche de Paris 2024 est fabriquée par une entreprise bien implantée dans notre région, ArcelorMittal, leader mondial de l’acier et Partenaire Officiel des Jeux. ArcelorMittal produira 2000 torches, cinq fois moins que lors des éditions précédentes des Jeux, afin de réduire l’impact de cette production. Grâce à son savoir-faire et à sa puissance d’innovation, la multinationale indienne participera également à la réduction de l’empreinte carbone de la fabrication des torches.

On verra bien sûr la torche défiler dans les Hauts-de-France quelques jours avant d’arriver à Paris pour la cérémonie d’ouverture.

Tout aussi symboliquement, le compte à rebours a commencé à J-365 de l’ouverture de Paris 2024. La marque horlogère suisse OMEGA a inauguré le compte à rebours OMEGA installé au Port de la Bourdonnais à Paris, au pied de l’emblématique Tour Eiffel, qui comptera désormais les heures, les minutes et les secondes jusqu’à la cérémonie d’ouverture du 26 juillet 2024.

Paris 2024 J-365
Thomas Bach et Tony Estanguet lancent le compte-à-rebours @Paris2024

Pour célébrer cet événement, Raynald Aeschlimann, président-directeur général d’OMEGA, a ainsi accueilli Thomas Bach, président du Comité International Olympique, et Tony Estanguet, président de Paris 2024. Ensemble, ils ont officiellement inauguré le compte à rebours et donné le coup d’envoi.

Le compte à rebours commence

Le président de Paris 2024, Tony Estanguet, résume ainsi l’importance du moment. « En tant qu’athlète, la dernière année avant les Jeux est cruciale pour votre préparation, je m’en souviens comme si c’était hier. Que vous soyez un athlète ou un passionné de sport, à un an de l’événement, les émotions commencent à monter et vous ne pensez plus qu’aux Jeux. Au cœur de la ville lumière, les Jeux de Paris 2024 seront spectaculaires, emblématiques et mémorables, et ils seront largement ouverts. »

Visible le jour et illuminé la nuit, le compte à rebours s’inspire de l’emblème de Paris 2024, avec une flamme centrale entourée d’un cercle doré. La structure a été conçue sur mesure pour l’occasion et devrait susciter l’enthousiasme dans toute la ville.

Pas de cérémonie particulière en revanche à Lille. Le stade Pierre-Mauroy recevra en effet les tournois de basket et de handball masculin et féminin durant la quinzaine olympique.

Infos Paris 2024

LE CIO INVITE LES CNO, MAIS PAS CEUX DE RUSSIE NI DU BELARUS

Paris 2024 J-365
David Lappartient a reçu l’invitation de Thomas Bach (photo Greg Martin/CIO)

Au cours d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de Paris 2024, « Pulse », le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a remis à titre symbolique leur invitation aux présidents et représentants du Comité Olympique Hellénique – la Grèce étant le berceau des Jeux Olympiques – et des CNO des pays hôtes des dernières et des prochaines éditions des Jeux Olympiques et des Jeux Olympiques de la Jeunesse, ainsi qu’à l’équipe olympique des réfugiés formée par le CIO.

Le Comité national olympique et sportif français (CNOSF) faisait bien sûr partie des premiers CNO invités. Son nouveau président, David Lappartient, l’a reçu des mains du président du CIO, Thomas Bach.

Avant de recevoir leur invitation aux Jeux Olympiques, les représentants des CNO présents à Paris ont rejoint le président Thomas Bach pour une visite du village olympique, puis ont embarqué pour une croisière sur la Seine en compagnie d’athlètes et d’autres acteurs des Jeux.

Paris 2024 J-365
Anne Hidalgo et Thomas Bach sur le chantier du village olympique (photo Greg Martin/CIO)

Les invitations pour Paris 2024 ont été envoyées à 203 CNO admissibles au total. Sont exclus le CNO du Guatemala, actuellement suspendu, ainsi que les CNO de la Russie et du Bélarus. Comme annoncé précédemment, le CIO prendra, en temps voulu, une décision concernant la participation d’athlètes individuels neutres porteurs d’un passeport russe ou bélarussien. 

Infos CIO

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1578 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.