LE TOUR DE FRANCE A LA VOILE A DUNKERQUE : UN RETOUR REUSSI

Tour voile à Dunkerque
3ème journée en rade de Dunkerque @Jean-Marie Liot#Tour Voile

Le 44ème Tour de France à la Voile a passé ses trois premiers jours à Dunkerque. C’est l’édition de la relance après l’annulation de l’an passé due à la pandémie. Le bilan de cette reprise dans la cité corsaire de la Mer du Nord est positif. Tout s’est bien passé et la nouvelle organisation se félicite de ce lancement réussi.

Le grand départ dunkerquois s’est achevé par une troisième journée mouvementée. Mouvementée à cause du temps capricieux sur la Côte d’Opale en ce premier weeki-end de juillet, et de vacances. Mouvementé sur l’eau où les 10 équipages ont disputé 5 manches très accrochées.

Ca « drachait fort », comme on dit dans le Nord, lorsque les 10 équipages se sont mis à l’eau pour cette dernière journée de courses en Mer du Nord. Au programme: 5 parcours construits, c’est-à-dire, un enchaînement de régates courtes et au contact, à quelques mètres de la plage. Ces parcours mettent en valeur les qualités de navigation des trois équipiers embarqués.

Tour voile à dunkerque, avec de belles empoignades sur l'eau
Parcours construits en face des plages de Malo Les Bains, étape de Dunkerque le 4 juillet 2021, photo © Jean-Marie LIOT #TourVoile

Si la pluie était très présente le matin, le vent n’était pas plus monté que les deux jours précédents. Et c’est dans une quasi pétole, rare à Dunkerque, que les concurrents se sont affronté pour cinq manches acharnées, et tactiques, durant près de 5 heures devant la plage de Malo-les-Bains.

Un niveau homogène dans ce Tour Voile

A l’exemple de cette dernière journée, la lutte a été sans répit sur l’eau. Elle a révélé un niveau homogène des équipages, qui n’avaient eu l’occasion de régater qu’une fois cette saison. Tous les concurrents, jeunes en grande majorité, partaient donc un peu dans le brouillard (mais il y a eu juste un peu de brume lointaine) lors de cette première étape dunkerquoise.

Dans ce petit temps, « Groupe Atlantic » a confirmé sa victoire dans le raid de la veille. Mais au classement général, « Helvetia Blue by Normandy Elite Team conserve la première place au classement général, grâce à sa régularité. Cette première étape a montré un niveau très homogène de la flotte.

« C’est un peloton jeune et très prometteur« , constate ainsi le jeune directeur du Tour Voile Thibault Parent. » Il y a ici deux profils: des jeunes en devenir qui vont progresser tout au long de la course. Et des équipages plus expérimentés contents de se retrouver sur l’eau ».

C’est le constat que fait aussi Louis Langagne, le skipper de Dunkerque Voile, 6ème à l’issue de cette première étape « à la maison ». » A cause du covid, la plupart des courses ont été annulées. Tous les équipages partaient dans l’inconnu en venant ici. Mais on a constaté tout de suite un bon niveau général. En ce qui nous concerne, le bilan est plutôt satisfaisant puisque nous avons gagné deux manches le premier jour« .

Premier bilan satisfaisant pour Dunkerque Voile

C’est pourquoi les jeunes Dunkerquois restent ambitieux, tout en refusant de fixer un objectif précis. Mais clairement, ils visent le classement étudiant, dont ils sont 2ème après la première étape. » Mais aussi le classement général« , confie Louis Langagne, le seul à avoir déjà participé au Tour Voile, en 2019.

Les Dunkerquois à l’issue de la dernière course, dimanche (photo JMD)

Malgré le temps capricieux du week-end, le village du Tour Voile à Dunkerque installé comme les années précédentes devant le Kursaal a été bien fréquenté par le public, dès que le soleil revenait. Des invités comme le président de la Fédération française de Voile (FFV) Jean-Luc Denéchau, et des sportifs comme Thomas Ruyant ou la sélectionnée olympique gravelinoise Albane Dubois sont venus sur le podium d’animation qui a bien fonctionné durant trois jours.

Un départ encourageant pour une édition de relance

Thibault Parent dresse un « bilan très très positif », pour ce grand départ mené par une nouvelle direction, celle de Normandie Evènements, qui prend le relais d’ASO pour 4 ans. » Nous avons reçu un accueil très chaleureux à Dunkerque. Nous sommes ravis de revoir du public et des sourires sur les visages. Les équipages étaient heureux de repartir sur l’eau« .

 » En 5 mois, motiver 10 équipages, c’était aussi un beau challenge »

Thibault Parent, directeur du Tour Voile

Mais 10 équipages seulement au départ, cela ne constitue pas une déception ?  » Nous ne sommes pas déçus, même si nous aurions aimé voir en avoir plus. En 5 mois, motiver 10 équipages, c’était aussi un beau challenge. Pour nous, et surtout pour les concurrents qui ont dû trouver des partenaires en très peu de temps pour une édition de relance ».

«  Il y a 10 équipages ici », poursuit Thibault Parent, » mais 20 qui ont travaillé pour venir ici. On les retrouvera dès l’année prochaine. C’est une année de transition avec de nouveaux formats de courses, et de village. C’est surtout une année de relance avec un concept qui mélange continuité et nouveauté ».

Thibault Parent, le nouveau directeur du Tour Voile (photo Morgan Bove#TourVoile)

Pour les nouveaux organisateurs, réussir le grand départ du Tour Voile à Dunkerque était une nécessité. Car les débuts conditionnent toujours l’ensemble de l’édition dans la plupart des évènements.

Retour plus que probable en 2022 à Dunkerque

Cette 44ème édition, revenue dans une durée de trois semaines, est donc bien lancée, avec le soutien en sous-mains d’Amaury Sport Organisation. ASO ne souhaitait plus organiser le Tour Voile. Mais le puissant organisateur d’évènements sportifs ne voulait pas non plus s’en débarrasser n’importe comment. D’où cette concession bienveillante de 4 ans avec Normandie Evènements, organisateur notamment de la mythique Armada de Rouen.

Le village du Tour Voile 2021, vendredi. Photo © Morgan BOVE #TourVoile

Les concurrents ont pris la route dès dimanche soir pour rejoindre Le Havre, port d’attache de la 2ème étape, et siège de Normandie Evènements.

L’édition 2021 commence à peine que l’on évoque déjà la prochaine. » Conserver le diam 24 comme support de course, c’est une certitude », affirme Thibault Parent. » Relancer de Dunkerque aussi car nous avons reçu ici un accueil très chaleureux. Nous avons bien travaillé avec le territoire, avec des objectifs communs ».

Sans surprise, Dunkerque devrait être à nouveau ville-départ du Tour Voile en 2022, pour la 35ème fois dans l’histoire de la course. Patrice Vergriete, le maire de la ville, l’a d’ailleurs laissé entendre lors de la remise des prix dimanche.

Réponse à la fin de l’année pour la présentation officielle, on l’espère, au Salon nautique de Paris.

Le classement général après l’étape de Dunkerque

  1. Helvetia Blue by Normandy Elite Team – Clément Michel : 5 pts
  2. Groupe Atlantic – Clément Cron : 7 pts
  3. Royan Atlantique – Gaultier Tallieu : 10 pts
  4. Helvetia Purple by Normandy Elite Team – Pauline Courtois : 11 pts
  5. Dunkerque Voile – Louis Lengagne : 16 pts
  6. Be Brussels – Kidibul powered by flying frogs – Arnaud Vasseur : 17 pts
  7. Normandy Youth – Noe Ackermann : 21 pts
  8. Team Jeune Sud – Oscar Pean :  22 pts
  9. Imagine For Margo – Margot Venin : 26 pts 
  10. Emile – Benjamin Sternberg : 30 pts 
L’équipage de « Helvetia Blue by Normandy Elite Team », leader du Tour, avec le maire de Dunkerque Patrice Vergriete (photo JMD)

Le parcours du Tour Voile 2021

  • Dunkerque (02-03-04 juillet)
  • Le Havre (05-06 juillet) 
  • Saint-Vaast-la-Hougue (07-08 juillet)
  • Diélette (09-10 juillet) 
  • Erquy (11-12-13 juillet)
  • Châtelaillon-Plage (15-16-17 juillet)
  • Royan (18-19-20 juillet)
  • Serre-Ponçon (22-23-24 juillet) 
A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. La CUD partenaire de Thomas Ruyant pour le Vendée Globe

Les commentaires sont fermés.