LIGUE 1 : UN DERBY LENS – LILLE AUX ALLURES DE REVANCHE

derby Lens-Lille
Les Lensois à l'entraînement jeudi matin (photo JMD-Sports5962)

Tout le Nord-Pas-de-Calais va vibrer ce samedi après-midi pour l’évènement sportif de la semaine: le derby Lens-Lille (17h) au stade Bollaert-Delelis. Le match se jouera à guichets fermés. Et contrairement à la saison passée, le suspense est complet. L’écart entre les deux équipes s’est fortement resserré. La ligne semble même plus favorable aux Sang et Or qu’aux Dogues.

La saison passée, les deux derbies du Nord avaient lieu à huis clos. Les deux fois, les Lillois avaient marché sur les Lensois fraîchement revenus en Ligue 1 (victoires 4-0 à Lille et 3-0 à Lens). Mais il y avait tout l’écart entre une équipe leader du championnat qu’elle allait gagner trois semaines plus tard, et un néo-promu.

Plus de polémique avant le derby Lens-Lille

Mais cette double fessée est restée en travers de la gorge des supporters et joueurs lensois. Il y aura de la revanche dans l’air même si chacun a évité de dramatiser ce « classico nordiste ». En conférence de presse jeudi, Yannick Cahuzac comme Franck Haise ont mesuré leurs propos, contrairement à Gaël Kakuta au printemps dernier. Ainsi, le coach lensois a manié un peu la langue de bois, ce qui n’est pas son genre, quand nous lui avons demandé quelle était la motivation de ses joueurs pour ce match particulier.

Vidéo. Franck Haise s’exprime sur la motivation de ses joueurs avant le derby.

Habilement, l’entraîneur lensois a donné au LOSC le rôle de favori. Une façon classique d’enlever un peu de pression sur son équipe.  » C’est sûr, c’est certain. Le favori reste le champion de France. Nous on regardait la télé alors que le LOSC jouait en Ligue des Champions. On n’est donc pas au même niveau. Ils sont favoris. Mais on essaiera d’être de bons challengers. »

Un jeu de cache-cache

Cette fois encore, Gaël Kakuta sera le seul vrai Chti’ présent au coup d’envoi. Mais le Lillois de Lens n’a pas voulu s’exprimer cette fois. Et c’est donc… un Corse, qui est venu parler du derby du Nord. Yannick Cahuzac, capitaine par intermittence, a tout l’expérience d’un vieux briscard pour maîtriser la communication sur ce match à enjeu.

Le taulier lensois a joué la carte de l’humilité, allant ainsi dans le même sens que son entraîneur.  » On va jouer contre le champion de France. A nous d’être costauds et de se servir de notre passé pour être présents« . Il n’en dira pas plus et n’évoquera jamais l’esprit de revanche. Même sur la comparaison du derby du Nord avec un derby corse, « Cahu » a esquivé le côté sulfureux qui s’y attache.

Vidéo. Yannick Cahuzac compare les derbies nordiste et corse.

Pourtant, les supporters lensois ont fait monter le pression mercredi. Le club les avait invité à un entraînement public, non pas à la Gaillette, mais au stade Bollaert-Delelis. Ils étaient 3000 venus manifester leur soutien à leurs joueurs. Une démonstration de force adressée à elurs homologues lillois.

Cela faisait plusieurs semaines déjà que plus une place n’était à vendre. Ce derby Lens-Lille se jouera à guichets fermés. Seuls 1500 supporters lillois, sévèrement encadrés, pourront assister au derby, dans le coin réservé aux visiteurs.

Les joueurs lensois ont donc spécifiquement préparé ce premier choc de la saison. Avec un esprit de revanche évident. Même si aucun ne l’avoue.

Les Lillois profil bas

Les Lillois de leur côté ont raté leur début de saison. Leur prestation plus convaincante en Ligue des Champions contre Wolfsburg (1-1) pourrait leur peser dans les jambes. Comme les Lensois, Jocelyn Gourvennec a tenté de mettre la pression sur ses adversaires, en les faisant favoris. »  La dynamique est du côté de Lens, ils ont fait un très beau début de saison, deux victoires et trois nuls, c’est un excellent bilan comptable. Ils sont dans la continuité, faut les féliciter pour ça. « 

Jonathan David, de son côté, s’est montré plus offensif, sans plus.  » On sait qu’il va y avoir beaucoup d’engagement. », a déclaré l’attaquant canadien.  » Notre début de saison n’est pas fantastique. On a des points de retard, donc on veut aller chercher ces trois points« .

Bref, on a le sentiment qu’avant ce premier choc de la saison, les deux équipes ont joué à cache-cache en rejetant sur l’autre le rôle de favori.

Les Lillois à l’entraînement lundi au Domaine de Luchin.

Le décor est planté. L’avant-match a plutôt été « soft ». Les pouvoirs publics espèrent que le match et son environnement le seront tout autant. Pass sanitaire oblige, les portes du stade ouvriront deux heures avant. Une façon d’éviter de gros rassemblements de supporters en ville.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 187 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Derby interrompu à Lens après les incidents survenus à la mi-temps

Les commentaires sont fermés.