ROLAND-GARROS 2023 : LA BARRE ETAIT TROP HAUTE POUR LUCAS POUILLE

Roland-Garros Pouille Norrie
Lucas Pouille à l'entraînement sur le court 15 avant son match contre Norrie (photo JMD/Sports5962)

Le Loonois Lucas Pouille est éliminé au 2ème tour de Roland-Garros par le Britannique Cameron Norrie, vainqueur sur le score sec de 6-1, 6-3, 6-3 en 1h45. La barre était trop haute face à un adversaire classé dans le top 15 mondial. Mais Pouille tire quand même un bilan positif de son parcours. Et il se déclare prêt à poursuivre sur la voie des circuits secondaires pour continuer sa progression, ou plutôt, son retour vers un classement plus conforme à son potentiel.

A Roland-Garros, Jean-Marc Devred

Lucas Pouille voulait-il capter des ondes positives près du court n°14 où il a enchaîné 4 victoires d’affilée la semaine dernière ? Peut-être, bien que le Nordiste ne soit pas superstitieux. Toujours est-il que quelques heures avant son match contre Cameron Norrie pour le 2ème tour de Roland-Garros, Pouille s’est entraîné avec Arthur Bonnaud sous les yeux de ses deux coaches sur le court n°15.

Les spectateurs du 14 qui l’avaient reconnu l’ont spontanément encouragé. « Courage pour ce soir Lucas. Tu représentes la France ! » Ou encore: « conserves des forces pour ce soir Lucas. Car Norrie lui, il court tout le temps… » Ces conseils de comptoir ont visiblement amusé Enzo Py et Eric Winogradsky, ses deux entraîneurs. Pouille a donc tapé des balles avec son sparring-partner sous la chaleur accablante de l’après-midi. Tandis qu’â coté fusaient à la fois des « allez Lucas » ainsi que des « allez Ugo ». Ugo Humbert luttait en effet au même moment contre l’Italien Lorenzo Sonego, sur le court adjacent.

Le grand écart avec Norrie

Bref, Pouille était tout de suite plongé dans le grand bain de son futur match qui allait avoir lieu un peu plus loin, en fin de programme, sur le court Suzanne-Lenglen; face au Britannique Cameron Norrie, tête de série n°14. Un vrai obstacle, qui allait permettre de situer le réel niveau du Loonois après son retour à la compétition.

Et là malheureusement, Lucas Pouille a constaté tout le gouffre qui sépare des joueurs type challengers ATP comme Rodionov ou Machac, de joueurs du top 20 comme Cameron Norrie habitués de Roland-Garros. Le natif de Johannesburg a littéralement balayé le Nordiste dans la première manche, en commençant par un jeu blanc sur son service, et en faisant deux fois le break sur celui de son adversaire.

Norrie n’a peut-être pas la notoriété de Alcaraz, Tsisipas ou Medvedev. Mais c’est un joueur solide, complet, régulier, doté notamment d’un très beau coup droit de gaucher. Pouille s’est cogné d’entrée sur cette machine à jouer. Et malgré des services proches des 200 km/h, il n’est pas parvenu à gêner le joueur anglais originaire d’Afrique du Sud.

Roland-Garros Pouille Norrie
Lucas Pouille avec son coach Enzo Py (photo JMD/Sports5962)

Pourtant, tout le public du Suzanne-Lenglen était acquis à la cause du Français. Des musiciens étaient ainsi là pour soutenir musicalement Lucas façon carnaval de Dunkerque. Cela n’aura malheureusement pas duré tant il a souffert dès le début de la rencontre. Face à un adversaire qui l’a pris à la gorge, et qui ne l’a jamais lâché. « Aujourd’hui, Cameron, c’est un joueur qui rate très peu, qui est très solide, qui appuie sur les progrès qu’il reste à faire », confiera plus tard Lucas en conférence de presse.

Un sursaut d’orgueil dans la 2ème manche

Après cette première manche expédiée 1-6 en 24 minutes, Lucas présente la tête des mauvais jours. Mais le corsaire Dunkerquois va quand même se battre face à cette forte adversité. « On se réveille Lucas ! » lui lance ainsi un spectateur. Mené 0-2 , Pouille réagit et prend enfin le service de Norrie pour mener 3-2. Mais ce ne sera qu’un feu de paille. Le Britannique prend 4 jeux d’affilée pour empocher le 2è set 6-3 en 40 minutes.

« Je suis fier des efforts que j’ai fait ces dernières semaines »

Lucas Pouille

Sous les yeux de Amélie Mauresmo, Lucas Pouille va résister jusqu’à une amortie litigieuse que la juge de chaise voit doublée. Le point est accordé à Norrie qui fait le break 3-1. A partir de là, le jeu du Français se dérègle. Lucas va multiplier les fautes directes. Après avoir sauvé une balle de match, Pouille concède cette 3è manche 6-3 à Norrie qui s’impose sans avoir été réellement mis en difficulté.

La sortie de Lucas Pouille sous les applaudissements du Lenglen

« Aujourd’hui, la marche était trop haute. Il était plus fort que moi », reconnaît Lucas avec lucidité. « Cela me donne envie de continuer à travailler dur, à retrouver le physique pour être encore plus performant et être encore plus fort sur ce genre de match. »

Un bilan positif malgré la défaite

Malgré la sévérité de cette défaite face à Norrie, Pouille pouvait à juste titre tirer un bilan positif de sa « dizaine » à Roland-Garros. « Si en rentrant des États-Unis, il y a plusieurs semaines, on m’avait dit : tu te qualifieras, tu passeras un tour et tu seras au deuxième tour sur le Lenglen, honnêtement j’aurais signé. Il y a de la déception ce soir, c’est normal, après une défaite, on veut toujours plus. Mais je suis fier des efforts que j’ai faits ces dernières semaines. Je suis fier de ce que j’ai fait sur ce tournoi. Je suis très content des émotions que j’ai pu vivre, avec le public, et pendant ce tournoi. »

La conférence de presse de Lucas Pouille, à laquelle participait SPORTS 59/62.

Roland-Garros 2023 n’est cependant pas terminé pour Lucas Pouille après cette défaite contre Norrie. Il dispute en effet le double, aux côtés de Richard Gasquet. Et il se déclare ensuite prêt à reprendre la tournée des challengers, pour se rapprocher de son vrai niveau. « Je ne vais pas changer de statut. Je vais passer de 700ème mondial à 400ème. Les tournois ne vont pas littéralement changer… Moi, je suis prêt à donner 400 % jusqu’à la fin de l’année, pour essayer d’atteindre le classement le plus haut possible. Et atteindre l’objectif qui est d’être dans le tableau en Australie. »

Il ne reste plus qu’une Nordiste en compétition à Roland-Garros. La Lilloise Océane Dodin joue ce jeudi au second tour du simple dames. Ce sera en fin d’après-midi sur le court central Philippe Chatrier, face à la Tunisienne Ons Jabeur, 7è joueuse mondiale.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1626 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Roland-Garros Loan Lestir sorti chez les juniors

Les commentaires sont fermés.