ROLAND-GARROS 2023 : LE COMEBACK DE LUCAS POUILLE

Roland-Garros Lucas Pouille
Lucas Pouille sur le court 14 dimanche soir (photo Fred VdB)

Lucas Pouille se qualifie pour le second tout du simple messieurs à Roland-Garros en battant l’Autrichien Jurij Rodionov en trois sets (6-2, 6-4, 6-3). Une victoire nette et sans bavure en moins de deux heures devant un public en feu sur le court n°14. Après plusieurs années de galère, le Loonois revient peu à peu à son meilleur niveau. A confirmer dès mercredi contre Benoît Paire ou Cameron Norrie.

A Roland-Garros, Jean-Marc Devred

Ce dimanche d’ouverture a ainsi vu quatre des dix joueurs français engagés se qualifier pour le 2è tour. C’est le cas de Lucas Pouille face à l’Autrichien Rodionov, 125è joueur mondial. Un joueur qui était en mars dernier au Play In Challenger à Lille, où il a atteint les demi-finales.

C’est la première fois depuis longtemps que Lucas Pouille n’avait pas enchaîné quatre victoires d’affilée. Mais surtout, il a montré face au modeste joueur autrichien, demi-finaliste cet hiver au Play In Challenger de Lille, un volume de jeu intéressant. Et une maîtrise totale. « Dans tout ce que j’ai réussi à produire aujourd’hui, c’était le match le plus accompli, très solide du début jusqu’à la fin. Déjà, c’est le premier match où je ne commence pas derrière, où je ne me fais pas breaker d’entrée, et je ne suis pas mené. Je commence avec une bonne intensité, parce que tout de suite, lui, il a voulu essayer d’en mettre un peu plus, de frapper un peu plus fort, plus tôt. Je ne me suis pas laissé surprendre. J’ai réussi à contrôler de A à Z tout ce match. Ça, c’est génial. »

Une véritable ambiance de Coupe Davis

Ce qui était génial aussi, c’était l’ambiance sur le court 14, plein à craquer. Depuis la révélation de son burn out, Lucas Pouille est devenu le nouveau chouchou du public de Roland-Garros. Un moment de communion très fort s’est produit après le match, quand il a entonné la Marseillaise avec les spectateurs.

Pouille a fait preuve d’une belle maîtrise face à Rodionov qui l’avait pourtant accroché jeudi lors du 3è tour des qualifications. Mais il a su parfaitement gérer ce match revanche à trois jours d’intervalles. Une situation extrêmement rare entre deux joueurs issus des qualifications. Depuis le début du siècle, c’est seulement la troisième fois qu’un tel back-to-back se produit. En 2002, Didac Perez et Feliciano Lopez avaient dû recroiser le fer, imités 11 ans plus tard par Michal Przysiezny et Rhyne Williams.

« C‘est la première fois que cela m’arrive, de jouer la même personne en l’espace de 3 jours, dans le même tournoi. J’étais assez stressé, quand j’ai vu le tableau… Je me suis dit : bon, si tu l’as déjà battu en qualification, il va avoir un petit peu peur de toi, donc prends cet avantage, et donne tout sur le court, à 100 %, et tu verras ce que cela donne. »

La fin d’une période galère ?

Effectivement, on a vu ce que cela a donné… C’est la première fois depuis l’US Open 2019 que le Nordiste passe le premier tour d’un Grand Chelem. Lucas, très convaincant au service (80% de points remportés derrière sa première balle), s’est imposé en trois sets (6/2, 6/4, 6/3) en un peu moins de deux heures de match.  Et il affrontera le Britannique Cameron Norrie au second tour. Ce sera mercredi. Deux jours pour récupérer de cette semaine à 4 matches.

« Je ne sais même plus quand est-ce que j’ai enchaîné 4 matchs pour la dernière fois. Je crois que c’était à Cassis, il y a 2 ans. Surtout, il y a beaucoup d’émotions. Au-delà d’enchaîner les matchs, de la fatigue physique, il y a la fatigue aussi émotionnelle. Ces 2 jours vont me faire du bien. »

Vidéo Dailymotion Tennis Actu. Lucas Pouille en conférence de presse après sa victoire contre Rodionov

Lucas a pu ainsi ce lundi de Pentecôte passer un peu de temps avec sa famille. Mais aussi regarder des matches. Et certainement celui entre Benoît Paire et Cameron Norrie, qui désignait son futur adversaire. Celui lui permettra de préparer ce second tour dès mardi.

Un rendez-vous très attendu contre Norrie

Comme on le sait, le Loonois a connu des années difficiles, entre blessures et dépressions nerveuses. Aussi, ce retour au plus haut-niveau ressemble à une renaissance après sa période de burn-out. Lucas Pouille a retrouvé à Roland-Garros son jeu offensif, basé sur la puissance de ses coup. Il a surtout repris de la confiance, maintenant que son corps le laisse tranquille.

Mais il faudra maintenant confirmer ce retour face à des adversaires de plus haut-niveau, au moins classés dans le top 100. Ce sera le cas mercredi contre Noorie, 14è joueur mondial. Nul doute que libéré par ce parcours de la rédemption, Lucas Pouille va pouvoir se livrer à fond et lâcher ses coups. Car désormais, tout ce qui arrivera sera du bonus.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1623 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Roland-Garros Océane Dodin au 2ème tour
  2. Roland-Garros Pouille Norrie 0-3

Les commentaires sont fermés.