ROLAND-GARROS 2023 : L’HOMMAGE DE KRISTINA MLADENOVIC A LUCAS POUILLE

Pouille Mladenovic
Kristina Mladenovic lors de sa défaite contre Kalia Day (photo JMD/Sports 5962)

Lucas Pouille joue ce mercredi le 2ème tour du simple messieurs à Roland-Garros; pas Kristina Mladenovic, éliminée du simple dames lundi. Les deux Dunkerquois, très amis dans la vie, ont connu des destins semblables. Aussi, la renaissance de Pouille ravie et redonne de l’espoir à « Kiki », qui connaît elle « la pire période de sa carrière. » Kiki s’est confiée sur le comeback de Lucas à SPORTS 59/62.

A Roland-Garros, Jean-Marc Devred

Lucas Pouille et Kristina Mladenovic ont de nombreux points en commun. Ils sont déjà originaires de Dunkerque. Lucas est né à Grande-Synthe, et « Kiki » à Saint-Pol-sur-Mer. Ils se sont longtemps croisés dans les compétitions de jeunes dans la région. Tous deux ont connu un parcours semblable, en parvenant (brièvement) dans le top 10 mondial. Cela avant de connaître des problèmes de santé ou de confiance, et de commencer une lente descente aux enfers

« Nous sommes très proches », confirme Kristina, lorsque nous lui avons posé la question. « Je sais par quoi il est passé. Sincèrement, on est à peu près dans la même galère, pour différentes raisons. Quand je l’ai rencontré il y a quelques mois, il me demandait ‘mais comment tu fais ? On n’est pas au niveau que l’on mérite; à celui où on était durant toute notre carrière’…

Longtemps voisin à … Dubai, où ils avaient élu domicile à l’époque de leur « splendeur », Lucas et Kiki se sont moins croisés quand Lucas est revenu s’installer à Paris. Mais ils se sont revus un peu par hasard en fin d’année dernière.

Une rencontre impromptue à Paris

« L’anecdote, c’est qu’on s’est croisé dans la rue à Paris il y a quelques mois », explique ainsi Kristina. « Il allait à la pharmacie. Et il m’a dit ‘j’ai plus de raquette, j’ai arrêté, je ne peux pas revenir’. Et là je l’ai poussé en lui disant ‘ça va pas ? Tu fais quoi ?’ Et un peu plus tard, il m’a envoyé un message pour me dire qu’il était à Paris, qu’il allait voir jouer Gilles (Simon) à Bercy et qu’il tapait des balles avec Pierre-Hugues (Herbert). ‘Si tu veux venir taper avec nous…’ Il ne pensait pas encore revenir. Mais son retour, c’est quand même parti de là. »

On connaît en effet la suite. La galère de Pouille sur les circuits challengers. Puis l’étonnante renaissance sur le court n°14 de Roland-Garros, lors des qualifications. Et le grand intérêt des media sur ce comeback émouvant.

Pouille Mladenovic
Lucas Pouille intéresse à nouveau les media (photo JMD/Sports 5962)

Kristina était ainsi sur le court 14 dimanche soir, lorsque son pote Lucas a battu l’Autrichien Rodionov. « Je suis très fière de lui, parce qu’il a tout simplement repris des raquettes. Je lui ai dit que sa place était sur le terrain, et que c’est un grand champion. Et que je comprenais son mal-être. »

La Saint-Poloise commente ainsi le retour de son ami loonois. « Cela a provoqué chez moi beaucoup d’émotions. J’étais déjà super contente pour lui de le revoir sur le terrain, au début des qualifications. Puis de le voir ensuite se qualifier, puis gagner au premier tour, avec la Marseillaise sur le terrain… Franchement, j’avais les larmes aux yeux. Je lui ai envoyé tout de suite un message. Et puis de voir, dans son regard, dans son attitude, tout son bonheur. »

Un exemple inspirant

« Il y a encore un long chemin avant qu’il retrouve son classement« , poursuit la Saint-Poloise. « Mais c’était très inspirant, et plein d’émotion franchement de le voir revenir ainsi… » Effectivement, l’exemple de Lucas Pouille pourrait inspirer Kristina Mladenovic qui elle, n’a pas encore trouvé la solution, mais qui travaille dur pour revenir elle aussi à son meilleur niveau.

La Marseillaise après la victoire de Pouille face à Rodionov.

Nul doute que Kristina sera donc dans les tribunes du Lenglen pour encourager Lucas, qui affronte le Britannique Cameron Norrie pour le début du second tour à Roland-Garros. Avant de se rabattre ensuite sur le double dames, où elle s’est forgé un superbe palmarès.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1571 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.