ROUTE DU RHUM 2022 : CHARLIE CAPELLE TERMINE 9è EN RHUM MULTI

Route du Rhum Capelle
Charlie Capelle termine sa 4è Route du Rhum (photo Vincent Olivaud/RDR2022)

Trois skippers originaires du Nord-Pas-de-Calais participaient à la 12ème Route du Rhum. Tous ont terminé la course, chacun avec des ambitions différentes. Le Dunkerquois Thomas Ruyant (LinkedOut) s’impose en IMOCA. Le Bullygeois Etienne Hochedé (PiR2) se classe 8ème en Rhum Multi. Il précède le Bouchinois Charlie Capelle, qui est arrivé mardi soir à Pointe-à-Pitre sur son vieux trimaran « A Capella-La Chaîne de l’Espoir », et qui termine donc sa 4ème Route du Rhum en 6 participations.

Ce mardi 30 novembre, à 17 heures 11 minutes et 24 secondes locale (22h 11mn 24 sec, heure de Paris), Charlie Capelle a franchi en 9e position la ligne d’arrivée de la douzième édition de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe. Son temps de course est de 21 jours 7 heures 56 minutes 24 secondes.

Le skipper d’Acapella – La chaine de l’espoir a effectué les 3 542 milles du parcours entre Saint-Malo et Pointe-à-Pitre à la vitesse de 6,92 nœuds sur l’orthodromie (route directe). Il a en réalité parcouru 4 336.94 milles à la vitesse moyenne de 8,47 nœuds. Il est arrivé à Pointe-à-Pitre 5 jours 1heure 19 minutes 1 seconde après le vainqueur en Rhum Multi, Loïc Escoffier.

Les deux vétérans nordistes classés

Le patron de chantier naval retraité faisait partie des vétérans de cette 12ème édition. Comme Etienne Hochedé, l’autre régional derrière lequel il termine, après avoir soufflé la 9ème place à Christophe Bogrand, arrivé une heure plus tard, durant le contournement de La Guadeloupe.

Lors de la vacation radio de la veille, le natif de Bouchain évoquait déjà ce duel avec le skipper de « Château de Launay ». « Depuis deux jours je suis bord-à-bord avec Christophe Bogrand et son Aile Bleue. Il va un petit peu plus vite que moi car on navigue à 170/175° du vent, il peut envoyer son grand spinnaker alors que moi je n’ai que mon gennaker. Mais il nous faut faire très attention car nous sommes de nouveau dans une zone de grains violents, voire très violents. Je naviguais sous grand-voile seule, à sec de toile d’avant et pourtant je surfais à 15/16 nœuds. Pour un petit trimaran de l’âge d’Acapella – La Chaîne de l’Espoir, c’est pas mal et quelque fois c’est « chaud ».

Route du Rhum Capelle
Le trimaran de Charlie Capelle à l’arrivée à Pointe-à-Pitre (photo Vincent Olivaud/RDR2022)

« Le tour de l’île papillon va ressembler à un vieux western, type « Règlement compte à Ok Coral » pour notre petite flotte de vieux trimarans Newick/Greene, c’est passionnant ! Sans s’être mis d’accord et sans même en avoir parlé les uns avec les autres à Saint-Malo, on a tous navigué en parallèles sur la « Route Sud », c’est sûr que c’est beaucoup plus long que la route directe (+/- 800 nautiques ou 1 400 Km) mais sans gros sponsor ni assurance, aucun de nous ne veut prendre de risques exagérés et inconsidérés. »

En souvenir de Mike Birch

C’est ce que Charlie Capelle a fait. Une traversée certes discrète mais contrôlée, en souvenir de Mike Birch, décédé juste avant le départ. Mais à qui le Nordiste rend constamment hommage en navigant sur le sistership du bateau avec lequel le Canadien avait gagné la première Route du Rhum en 1978.

Le Nordiste de naissance, installé à Lanester près de Lorient, a donc rempli son objectif en terminant sa 4ème Route du Rhum sur 6 disputées.

Une dizaine de concurrents sont encore en mer. Ils ont jusqu’au 7 décembre 17h pour franchir la ligne d’arrivée et être classés dans une 12ème édition exceptionnelle.

*La remise des prix officielle de la Route du Rhum 2022 aura lieu au Nautic de Paris le 10 décembre à 17h.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1017 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.