RUGBY : LA CRUELLE ELIMINATION DU XV DE FRANCE

Rugby France-Afrique du Sud
Le Sud-Africain De Allende perfore la défense française (Photo par David Ramos - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

La coupe du Monde de rugby 2023 est (déjà) terminée pour l’équipe de France. Au terme d’un véritable choc de titans, les Bleus s’inclinent d’un point (28-29) face aux Springboks plus réalistes. Quelques carences individuelles et des erreurs techniques ont coûté la qualification au XV de France qui avait pourtant bien entamé la rencontre face à l’Afrique du Sud, dans une ambiance de folie au Stade de France acquis au rugby. L’Afrique du Sud affrontera donc l’Angleterre, seule équipe de l’hémisphère qualifiée, en demi-finales dimanche prochain.

On attendait beaucoup de ce dernier quart de finale, et il a tenu toutes ses promesses. La première période a notamment été de très haute volée entre deux équipes décidées à délaisser le jeu au pied plus souvent que d’habitude. Les Bleus démarraient ainsi tambour battant et il ne leur fallait que quatre minutes pour trouver l’ouverture. Cyril Baille était ainsi à la conclusion d’un ballon porté né derrière une pénaltouche bien captée par Cameron Woki (7-0, 4e).

Les hommes du capitaine Dupont, de retour sur le terrain après la fracture de la pommette subie face à la Namibie, étaient tout près de doubler la mise peu après. Mais le ballon leur échappait, et les Sud-Africains tapaient une chandelle cafouillée par Fickou. Kurt-Lee Arendse s’en saisissait et sprintait jusqu’à l’en-but (7-7, 8e).

Une première mi-temps complètement folle

Dix minutes plus tard, les Springboks construisaient leur deuxième essai à l’identique : haut coup de pied sur l’aile gauche des Bleus, réception mal maîtrisée par Cameron Woki, puis Damian de Allende marquait en deux temps (7-12, 18e).

L’équipe de France de rugby n’avait pas le temps de cogiter face à l’Afrique du Sud. Dupont jouait vite une pénalité dans les 22 m adverses et servait Peato Mauvaka placé sur l’aile droite (12-12, 23e). Le chassé-croisé continuait jusqu’à la mi-temps : Cheslin Kolbe, servi au pied, remettait son équipe devant (12-19, 27e). Puis Baille inscrivait son deuxième essai de la soirée au terme d’une phase de percussion de la ligne sud-africaine (19-19, 31e).

Enfin, Thomas Ramos permettait aux Bleus de rentrer aux vestiaires en tête, convertissant en points un plaquage maladroit d’Eben Etzebeth sur Uini Atonio, qui vaudra un carton jaune au deuxième ligne toulonnais (22-19, 40e).

Vu la débauche d’énergie, le coaching ne tardait pas en deuxième période. À la 51e, Jacques Nienaber avait fait ainsi entrer sept finisseurs, Fabien Galthié trois. Tout cela menait à une certaine accalmie au tableau d’affichage, bien que le rythme et les impacts restaient tout aussi furieux qu’en première période. Ramos ajoutait toutefois une pénalité bienvenue pour les Bleus (25-19, 54e).

Une fin de match irrespirable

Mais les champions du monde en titre étaient bien décidés à garder leur couronne. Sur une pénalité obtenue à moins de 10 mètres de la ligne française, ils choisissaient donc l’épreuve de force en jouant à la main. Choix gagnant, Etzebeth emportant Ramos et Jalibert avant d’aplatir (25-26, 67e). Ils creusaient l’écart dans la foulée, d’une pénalité longue distance signée Handré Pollard (25-29, 69e). Les Bleus n’abdiquaient pas et revenaient à une longueur, grâce à la quatrième pénalité de Ramos (28-29, 73e).

Rugby France-Afrique du Sud
Le retour d’Antoine Dupont n’a pas suffi (Photo Chris Hyde/World Rugby via Getty Images)

Les cinq dernières minutes étaient irrespirables. Acculés dans leurs 22, les Bleus faisaient front. Ils remontaient même 60 mètres derrière leur mêlée, mais égaraient un énième ballon sur la ligne des 40 m sud-africains. Les Springboks rendaient une dernière munition au pied. Mais les Français, malgré toute leur abnégation, commettaient un ultime en-avant. Ainsi prenait fin face à l’Afrique du Sud l’aventure de la France dans sa Coupe du Monde de rugby.

Les Springboks, eux, sont toujours en lice pour coiffer une deuxième couronne planétaire consécutive. Ils joueront l’Angleterre la semaine prochaine pour une place en finale.

Les réactions

François Cros, 3è ligne. « L’aventure s’arrête là pour nous. C’est dommage pour ce groupe qui méritait d’aller plus loin. Une Coupe du Monde en France, on n’en vivra plus. »

Fabien Galthié, sélectionneur du XV de France. « Bravo à l’Afrique du Sud et à leur staff. Respect et fair-play, qu’ils continuent leur route le plus longtemps. »

Antoine Dupont, capitaine. « C’était notre premier rendez-vous éliminatoire et on ne l’a pas validé, même si on ne passe pas à côté et qu’on fait un gros match dans l’intensité et le contenu. Cela va nous faire apprendre et gagner en expérience. »

La réaction de Antoine Dupont sur l’arbitrage

Grégory Aldritt, 3ème ligne. « Il n’y a qu’un gagnant dans le rugby. Ce soir, ça et l’Afrique du Sud : Ils ont été meilleurs que nous sur ce match. Je pense que l’on fait un très bon match. On a fait des erreurs qui se paient cash en quart de finale de Coupe du Monde. »

Siya Kolisi, capitaine des Springboks. « Le peuple français rend cette compétition incroyable. Même quand la France ne joue pas, on entend l’hymne national tout le temps. C’est ce genre de truc qui fait qu’on savait que ce serait dur et que ce serait un vrai combat. Ils peuvent être fiers de l’équipe. On n’a gagné que d’un point et pour gagner, il fallait faire quelque chose d’unique. C’était un gros match, très dur, et il fallait sortir une performance unique pour gagner. Le coach et Antoine (Dupont) peuvent sortir la tête haute. »

L’Angleterre dans le dernier carré

Rugby Angleterre-Fidji
Joe Merchant et les Anglais ont battu les Fidji à Marseille (Photo Michael Steele – World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Pour la sixième fois de son histoire, l’Angleterre file en demi-finales, au terme d’un quart de finale électrique. Favorite de ce troisième quart de finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023, l’Angleterre (6e au classement mondial) a largement dominé les Fidji (10e) pour l’emporter 30-24 au Stade de Marseille ce dimanche 15 octobre. Vainqueurs surprises lors de la précédente rencontre entre les deux équipes, l’été dernier à Twickenham (30-22), les Fidji n’ont pu rééditer l’exploit, s’inclinant pour la huitième fois en neuf tests – et pour la troisième fois en autant de rencontres en Coupe du Monde de Rugby.

Infos World Rugby

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1513 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Présentation de Angleterre - Afrique du Sud
  2. Rugby Angleterre Afrique du Sud : 15-16

Les commentaires sont fermés.