RUGBY : LES ALL BLACKS ET LES PUMAS EN DEMI-FINALES DE LA COUPE DU MONDE !

Coupe du monde de rugby Quarts de finale
Les All Blacks et leur haka à Marseille (photo World Rugby - Handout/World Rugby via Getty Images)

Les favoris ont été battus lors des deux premiers quarts de finale de la Coupe du Monde de rugby 2023 ce samedi. En effet, le Pays de Galles s’incline 17-29 face à l’Argentine à Marseille. Et dans le choc du jour, le n°1 mondial, l’Irlande perd face à la Nouvelle-Zélande 24-28 à l’issue d’un combat énorme et de grande qualité à Saint-Denis. Les All Blacks et les Pumas se retrouveront donc en demi-finales samedi prochain au Stade de France. Mais avant, place aux deux derniers quarts Angleterre-Fidji et surtout France-Afrique du Sud ce dimanche 15 octobre.

La Nouvelle-Zélande a désormais remporté neuf de ses dix quarts de finale de la Coupe du Monde de Rugby (seule exception en 2007 contre la France), en battant l’Irlande 24-28 samedi 14 octobre au Stade de France à Saint-Denis.

Une immense déception pour l’Irlande qui n’a jamais réussi à passer le stade des quarts de finale en Coupe du Monde de Rugby : cela fait désormais huit défaites à ce niveau de la compétition. Il y a quatre ans, la Nouvelle-Zélande avait déjà battu l’Irlande à Tokyo (46-14).

Mais cette année, le XV du Trèfle partait favori après être sorti invaincu de la phase de poule, tandis que la Nouvelle-Zélande avait mal débuté son mondial en s’inclinant face à la France dans le match d’ouverture.

Une énorme bataille collective

Le combat a été à la hauteur des attentes. Dès le haka, le ton était donné. Inaudibles, les Néo-Zélandais ont subi à la fois le bruit assourdissant des supporters irlandais et la formation d’un huit par les joueurs irlandais, en hommage à Anthony Foley, ancien entraîneur du Munster, numéro 8 à l’époque où il était joueur (62 sélections entre 1995 et 2005), décédé à Paris il y a sept ans, à deux jours près.

Et s’il fallait résumer cette intensité par une autre action, ce seraient sans doute ces 37 phases de jeu courant dans les cinq dernières minutes qui se sont soldées par un ballon récupéré par les Néo-Zélandais.

Une action folle qui concluait un match immense qui avait commencé de la même manière. 30 phases de jeu autour de la ligne des cinq mètres pour une action qui ne s’est concrétisée que par un but de pénalité pour la Nouvelle-Zélande (7e).

Le sélectionneur des All Blacks Greg Foster ne cachait pas sa joie après ce duel « fantastique. Tout le monde savait que ce serait un match monstrueux, on en a parlé toute la semaine, et c’était vrai. Ç’a été un véritable bras de fer. L’Irlande est une équipe orgueilleuse, ils [les Irlandais] se sont accrochés jusqu’au bout. Je suis très fier de la façon dont nous avons joué. Notre défense, en particulier sur toute la fin du match, a été exceptionnelle. »

Troisième demi-finale pour l’Argentine

Les Irlandais, échouent une nouvelle fois aux portes du carré final. Mais sans véritable regret après cette partie formidable. « Je suis incroyablement fier de ce groupe, de tous ceux qui ont été impliqués ces deux dernières années. C’était un match incroyable, il fallait un perdant et malheureusement, c’était nous ce soir. », concluera ainsi le sélectionneur irlandais Andy Farrell.

Coupe du monde de rugby quarts de finale
L’Argentin Facundo Isa se fait plaquer par le Gallois Ryan Elias  (Photo Adam Pretty – World Rugby/World Rugby via Getty Images)

En demi-finales, la Nouvelle-Zélande affrontera donc l’Argentine. Un duel inattendu entre deux équipes qui avaient pourtant perdu leur premier match lors du début de la Coupe du Monde. Les Pumas ont fini par prendre le dessus sur le pays de Galles, après un début de match pourtant à l’avantage des Diables rouges (17-29).

Le demi d’ouverture de Brive, Nicolas Sanchez (35 ans), offre la victoire aux Sud-Américains grâce à une interception en toute fin de match. L’Argentine disputera donc sa 3è demi-finale de Coupe du Monde de Rugby, après 2007 et 2015.

« La soif de vaincre était plus forte chez nous », expliquera ensuite l’autre ouvreur Santiago Carreras. « Chaque fois qu’on leur a mis la pression, dans tous les rucks, même s’ils nous ont mis deux essais à cause d’un manque de connexion en défense. Mais on était constamment en train de guetter les incohérences et les erreurs chez eux. On a une équipe très unie, qui sait ce qu’elle veut et qui est restée constamment aux aguets pour aller chercher cette victoire. »

Infos World Rugby

FRANCE-AFRIQUE DU SUD, LE COEUR PARTAGE POUR MARK ERASMUS

Place ce dimanche aux deux autres quarts de finale de la Coupe du Monde de rugby. A 17h, l’Angleterre affronte les Fidji au stade-vélodrome de Marseille. Et à 21h, c’est le choc tant attendu entre la France et l’Afrique du Sud au stade de France.

De nombreux joueurs sud-africains jouent en France. C’est le cas de Philip Du Preez, de Sive Mazosiwe et de Mark Erasmus, qui évoluent cette saison à l’OMR en Nationale 2. Ce dernier est arrivé en France il y a 8 ans. Aussi est-il partagé avant le 1/4 de finale explosif qui oppose la France aux Springboks au Stade de France.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. L’interview de Mark Erasmus au stadium,de Villeneuve-d’Ascq.

Quarts de finale de la Coupe du Monde de rugby

Samedi 14 octobre

  • Argentine – Pays de Galles: 29-17 à Marseille
  • Nouvelle-Zélande / Irlande: 28-24 à Saint-Denis

Dimanche 15 octobre

  • Angleterre – Fidji à Marseille (17h)
  • France – Afrique du Sud (21h) à Saint-Denis
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1621 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Rugby France Afrique du Sud : 28-29
  2. Présentation de Nouvelle-Zélande Argentine en demi-finale

Les commentaires sont fermés.