RUGBY : LES ALL BLACKS ET LES SPRINGBOKS A LA CONQUÊTE D’UN 4ÈME TROPHÉE

Finale Nouvelle-Zélande Afrique du Sud
A qui ira le Trophée William Webb-Ellis ?(Photo by Phil Conrad - World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Qui de la Nouvelle-Zélande et de l’Afrique du Sud, deviendra la première équipe de l’histoire à remporter un quatrième sacre ? Les deux triples champions du monde, qui occupent également les deux premières places du classement mondial World Rugby, s’affrontent en finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023. La finale de la Coupe du Monde de Rugby 2023 sera la 106e confrontation d’une rivalité vielle de 102 ans, sans doute la plus féroce du rugby international. La balance penche en faveur des All Blacks (62 victoires, 39 défaites et quatre nuls), qui ont cependant dû attendre 1966 pour remporter une série face à l’Afrique du Sud.

Cinquante jours et 47 matchs après sa défaite 27-13 contre la France lors du match d’ouverture, la Nouvelle-Zélande retrouve le Stade de France pour y disputer la finale de la compétition. Le sélectionneur n’a apporté que deux changements à son groupe des 23 par rapport à la victoire 44-6 contre l’Argentine en demi-finales. Dans le XV de départ, Brodie Retallick remplace Samuel Whitelock en deuxième ligne et sur le banc, Nepo Laulala a été préféré à Fletcher Newell. Les All Blacks entament le match avec la même ligne de trois-quarts que lors de leur défaite 35-7 face aux Springboks à Twickenham en août. 

Coupe du monde de rugby Quarts de finale
Les All Blacks et leur haka à Marseille (photo World Rugby – Handout/World Rugby via Getty Images)

Des Springboks monstrueux de combativité

Pour le sélectionneur néo-zélandais Ian Foster, « c’est une grosse finale, c’est clair. Mais une finale de Coupe du Monde, c’est ça. C’est notre deuxième. Je ne pense pas avoir déjà vu une petite finale. Là, on va voir deux rivaux historiques s’affronter. On se souvient tous de la finale de 1995. C’était dantesque. On espère que ça le sera encore une fois. C’est fou de se dire que le vainqueur décrochera sa quatrième couronne. «

Les tenants du titre sud-africains sont eux aussi parvenus à se relever d’une défaite lors de la phase de poules face à un favori de la compétition, l’Irlande. Ils se sont ouvert les portes de la finale grâce à deux victoires d’un point contre la France puis l’Angleterre lors de la phase à élimination directe.

Le sélectionneur Jacques Nienaber a apporté cinq changements à son groupe des 23 par rapport à la victoire d’un point en demi-finales contre l’Angleterre : deux dans le XV de départ et trois sur un banc composé de sept avants et un trois-quarts. Au total, 10 joueurs du XV titulaire avaient également débuté la finale de la Coupe du Monde de Rugby 2019 : Mbongeni Mbonambi, Frans Malherbe, Eben Etzebeth, Siya Kolisi, Pieter-Steph du Toit, Duane Vermeulen, Faf de Klerk, Handré Pollard, Damian de Allende et Cheslin Kolbe. Sur le banc il y a quatre ans, Steven Kitshoff et Franco Mostert sont cette fois alignés d’entrée. Willie Le Roux, qui était titulaire à Yokohama, est le seul représentant des lignes arrières sur le banc. RG Snyman est de nouveau remplaçant.

Présentation Angleterre - Afrique du Sud
L’équipe d’Afrique du Sud vainqueur ici de la France en 1/4 de finale (photo David Ramos – World Rugby/World Rugby via Getty Images)

M.Barnes au sifflet

« L’équipe, ce n’est pas seulement les 15 titulaires, ce sont les 23 joueurs« , explique ainsi Jacques Nienaber.  » C’est notre credo. Quand on sélectionne l’équipe, il y a plein de choses qui entrent en ligne de compte, que ce soit les aspects médicaux ou les performances réalisées. Et puis on a beaucoup analysé la Nouvelle-Zélande et les secteurs sur lesquels on peut prendre le dessus. « 

L’arbitre de cette finale prestigieuse sera l’Anglais Wayne Barnes. À 44 ans, il va diriger sa première finale de Coupe du Monde de Rugby. Il va officier pour la 111e fois au niveau international, et pour la 27e fois en Coupe du Monde de Rugby. Karl Dickson et Matthew Carley seront ses assistants, tandis que Tom Foley sera chargé de l’arbitrage vidéo.

Les anciens se souviennent sans doute de la finale Afrique du Sud / Nouvelle-Zélande de la Coupe du Monde de Rugby 1995 à l’Ellis Park, bien entendu. Les Springboks étaient alors parvenus à museler Jonah Lomu et Joel Stransky avait inscrit le drop de la victoire en prolongation. Vêtu d’un maillot des Springboks floqué du numéro 6, Nelson Mandela avait ainsi remis le Trophée Webb Ellis à Francois Pienaar.

Ce moment d’Histoire a été depuis porté à l’écran par Clint Eastwood. Le superbe film « Invictus » retrace en effet cette épopée. Morgan Freeman jouait le rôle de Mandela et Matt Damon celui de Pienaar.

La feuille de match

MATCH n°48: Nouvelle-Zélande – Afrique du Sud, finale de la Coupe du Monde de rugby 2023

STADE : Stade de France (80 023 places)

COUP D’ENVOI : 21h00

LES ÉQUIPES

NOUVELLE-ZÉLANDE : Beauden Barrett ; Will Jordan, Rieko Ioane, Jordie Barrett, Mark Tele’a ; Richie Mo’unga, Aaron Smith ; Ethan de Groot, Codie Taylor, Tyrel Lomax ; Brodie Retallick, Scott Barrett; Shannon Frizell, Sam Cane (capitaine), Ardie Savea. Sélectionneur: Ian Foster

Remplaçants : Samisoni Taukei’aho, Tamaiti Williams, Nepo Laulala, Samuel Whitelock, Dalton Papali’i, Finlay Christie, Damian McKenzie, Anton Lienert-Brown.

AFRIQUE DU SUD : Damian Willemse ; Kurt-Lee Arendse, Jesse Kriel, Damian de Allende, Cheslin Kolbe ; Handré Pollard, Faf de Klerk ; Steven Kitshoff, Mbongeni Mbonambi, Frans Malherbe ; Eben Etzebeth, Franco Mostert ; Siya Kolisi (capitaine), Pieter-Steph Du Toit, Duane Vermeulen. Sélectionneur: Jacques Nienaber

Remplaçants : Deon Fourie, Ox Nche, Trevor Nyakane, Jean Kleyn, RG Snyman, Kwagga Smith, Jasper Wiese, Willie Le Roux.

Infos World Rugby

LA TROISIÈME PLACE POUR L’ANGLETERRE

Rugby Coupe du Monde Angleterre Argentine
Les Anglais ont maîtrisé les Argentins (Photo par Adam Pretty – World Rugby/World Rugby via Getty Images)

Le XV de la Rose remporte la petite finale de justesse face à l’Argentine (26-23). Les Anglais, qui avaient leur camp de base au Touquet, terminent ainsi 3èmes de la Coupe du Monde 2023. Leur buteur Owen Farrell a marqué encore 16 points. Ils confirment leur victoire du premier tour face aux Pumas (27-10). Championne du monde en 2003, l’Angleterre prend la troisième place de la Coupe du Monde de Rugby pour la première fois de son histoire, elle qui s’était inclinée face à la France en finale de bronze de l’édition 1995. Quant à l’Argentine, elle n’est pas parvenue à rééditer sa performance de l’édition 2007, lors de laquelle elle avait battu les Bleus au Parc des Princes à ce même stade. Comme en 2015, elle termine à la quatrième place. Une belle performance pour l’équipe de Steve Borthwick qui était en pleine crise avant ce Mondial.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1520 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.