RUGBY : L’UNION SACREE DERRIERE L’ORGANISATION DE LA COUPE DU MONDE

Rugby France 2023
Jacques Rivoal entouré notamment de Brigitte Henriqués, Amélie Oudéa-Castera et Bill Beaumont (photo WR2023)

La famille du rugby qui oeuvre à l’organisation de la Coupe du monde 2023 en France manifeste son engagement à organiser ce grand évènement sportif. Elle se réunissait pour une célébration spéciale à Paris ce lundi. Une façon solennelle de relancer la machine après les deux tempêtes qui ont secoué le rugby français.

De nombreuses questions se posaient en effet sur France 2023 après l’affaire Atcher. Une histoire de harcèlement qui a entrainé l’éviction du directeur général de la Coupe du Monde. Puis l’affaire Laporte a mis le président de la FFR sur la touche. Cela a provoqué le grippage provisoire de l’organisation. Mais à huit mois de l’évènement, il devenait urgent de relancer la machine.

Jacques Rivoal a repris la main, même s’il évite d’évoquer les deux affaires devant les media. Des réunions ont eu lieu entre le comité d’organisation de France 2023 et World Rugby pour faire l’état des lieux. Mais aussi pointer les manques et planifier l’effort final alors que le tournoi entre dans sa phase de livraison opérationnelle.

Le président de France 2023,  affirme : « Nous y sommes ! Les derniers instants d’un match dont l’issue est attendue avec impatience par tous : la livraison des 48 matches de la Coupe du Monde de Rugby 2023, l’accueil de 20 nations qualifiées, l’émotion garantie partout en France et à l’étranger. Avec des millions de fans de rugby du monde entier, nous ferons de cette Coupe du Monde de Rugby 2023 un moment de convivialité et de fête.« 

France 2023, la fête du rugby

 Une feuille de route et un budget actualisés du projet seront présentés au conseil d’administration de France 2023 le 2 février. D’abord pour consolider ces progrès et ensuite définir les priorités de cette année. « L’événement devant laisser un héritage tangible au profit du rugby de base français« , écrivent ainsi les dirigeants du rugby mondial.

 La Coupe du monde de rugby 2023 débutera bien le 8 septembre avec un « blockbuster » au Stade de France. Ce sera le choc France All Blacks, une véritable finale avant la lettre. Ce que l’on pourrait voir en toute fin de tournoi.

48 matches, 51 jours et neuf villes hôtes: tels sont les chiffres de France2023. La métropole lilloise avec le stade Pierre-Mauroy fait partie des neuf élus. Rappelons que cinq matches auront lieu, avec notamment la France, l’Angleterre et l’Ecosse à l’affiche.

Une équipe au travail sur le site de Lille

Une équipe d’organisation a été recrutée avec 600 bénévoles autour du directeur du site Jérémy Bénages et quelques salariés. Le test-match entre les Barbarians Français et les Fidji a ainsi servi de répétition générale en novembre dernier.

Les rugbymen fidjiens à l’entraînement au stade Pierre-Mauroy (photo JMD/Sports5962)

Les organisateurs et les villes hôtes travaillent ensemble pour mettre en place des Villages du Rugby au cœur des villes hôtes. Le public local et les visiteurs internationaux pourront ainsi se retrouver pour partager leur passion du rugby et profiter d’activités et de produits liés à la France et au tournoi. 

Dans une vidéo publiée aujourd’hui, France 2023 invite les fans de rugby à se préparer pour cet événement exceptionnel. Et des moments de fête en compagnie de plus de 600 000 visiteurs étrangers attendus pendant le tournoi.

Suite à une demande sans précédent de billets et avec plus de deux millions de billets déjà vendus, le comité d’organisation lance la plateforme de revente officielle le mardi 24 janvier à 18h00 CET. Le site Internet est le seul moyen officiel et sécurisé pour les fans de revendre les billets achetés lors des phases de vente précédentes. 

La revente des billets ce 24 janvier

La ministre française des Sports, des Jeux olympiques et paralympiques Amélie Oudéa-Castéra promet : « Nous serons à la hauteur du défi de cet événement extraordinaire et travaillons sans relâche pour qu’il soit organisé avec succès à tous égards. Notre ambition est de permettre à tous les fans de vivre un moment unique de ferveur et de fête populaire, de faire en sorte que cette Coupe du Monde de Rugby laisse un héritage pour le développement du rugby dans notre pays, et de faire de 2023 une grande année pour la famille mondiale du rugby. ”

On n’oubliera pas que la « Mme propre du sport français » a beaucoup contribué à la chute de Claude Atcher et de Bernard Laporte. Elle a depuis reçu l’aval du président de World Rugby, sir Bill Beaumont, l’ancien capitaine du XV de la Rose. «  Nous pouvons dire avec une grande confiance que la France est prête. Prêt à accueillir les meilleurs joueurs du monde pour une célébration inoubliable du rugby et de la culture française. Prêt également à organiser un tournoi qui restera à jamais dans les mémoires comme innovant, durable et transformateur ; un tournoi qui a rassemblé les gens. »

Ce qui sûr, c’est que cette Coupe du Monde connaît un engouement populaire qui dépasse les espérances des organisateurs. L’ouverture de la revente des billets ce mardi devrait confirmer cet engouement. Les performances du XV de France expliquent certainement ce succès. Avec ce rêve fou: réussir le même coup que les footballeurs lors de France1998.

Un rêve qui n’a finalement rien d’impossible.

Les matches au Stade Pierre-Mauroy

  • Jeudi 14 septembre: France-Uruguay (poule A)
  • Samedi 23 septembre: Angleterre-Chili (poule D)
  • Samedi 30 septembre: Ecosse-Roumanie (poule B)
  • Samedi 7 octobre: Angleterre-Samoa (poule D)
  • Dimanche 8 octobre: Tonga-Roumanie (poule B)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 1018 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.