RUGBY : L’OMR MONTE EN NATIONALE !

Rugby OMR Vienne
La joie de Philippe Caloni et du staff marcquois (photo JMD/Sports 59/62)

En battant Vienne 34-24 lors du match de barrage joué au stadium de Villeneuve-d’Ascq, l’OMR obtient son billet pour la Nationale la saison prochaine. Cinquièmes seulement de leur poule dans la phase régulière, les Marcquois ont réussi un parcours remarquable en play-offs. Ils accèdent donc à l’antichambre de l’élite du rugby français.

4 500 spectateurs pour un match de clubs: cela faisait longtemps que l’on avait pas vu cela au Stadium de Villeuve d’Ascq. Cela faisait quelques années aussi que l’OMR n’avait pas joué un match d’accession direct à l’échelon supérieur. Cela expliquait l’engouement pour ce match joué aussi, et cela compte, par une vraie journée de printemps.

Preuve de l’importance de ce match couperet: la présence du président de la Fédération française de rugby, Florian Grill. Mais aussi des acteurs de l’ESBVA LM, champions de France de basket féminin 3 jours auparavant: Rachid Méziane, Aminata Gueye et Kariata Diaby. Etaient présents aussi l’entraîneur de l’USDK Franck Maurice, « amateur de tous les sports », ainsi que la présidente du Lille Hoc Anne-Sophie Renoud, et le président du TLM Pascal Lahousse. Preuve que les clubs de haut-niveau se soutiennent dans la métropole, et même la région. Il y avait en plus un arbitre de ProD2 pour diriger ce match qui prenait ainsi une allure d’évènement sportif.

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. Florian Grill à Marcq-en-Baroeul en février dernier.

Une entame de match tonitruante

Avec tout ce soutien, les joueurs de Philippe Caloni réussissent une entame de match tonitruante. Deux essais de Dany Antunés (7è) et Hugues Crespo (13è); deux transformations et une pénalité de Antunés. L’OMR mène 17-0 contre Vienne après seulement un quart d’heure de jeu ! Et cela malgré un essai refusé à Paddy Fleming pour un en-avant pas évident.

La première pénalité de Dany Antunés au Stadium

Mais après ce début euphorique, premier coup d’arrêt pour Marcq. Antoine Lefebvre écope en effet d’un carton jaune et sort 10 minutes. Mais ses équipiers résistent bien à 14 et Vienne ne profite pas de sa supériorité numérique. C’est même une fois Lefebvre rentré que les visiteurs marquent leurs premiers points avec un but de pénalité de Charles Hager (33è, 17-3).

Mais la parenthèse se referme vite. A peine entré en jeu, l’ailier Jeannick Ouassiero perce en effet la défense adverse pour marquer un essai « entre les perches » que transforme bien sûr Dany Antunés (6è, 24-3). Ce sera le score au repos. L’0MR a ainsi nettement dominé Vienne sur cette première période.

Le réveil de Vienne

Rugby OMR Vienne
Les avants marcquois ont dominé ceux de Vienne en touche (photo Eric Morelle/Morelle)

Restait à connaître la réaction des Isérois en seconde mi-temps. Certainement frustrés, ceux-ci ont commencé à pourrir le match avant le repos. Mais cette fois, ils vont vraiment jouer après 40 minutes d’apathie. Vienne marque ainsi rapidement avec un essai de Hervouet, transformé par Hager (48è, 24-10). Ils vont alors mettre une énorme pression dans les 22 mètres de l’OMR. Mais les Marcquois résistent héroïquement face aux assauts adverses d’une équipe transformée.

Durant cette période subie survient alors un moment d’émotion. Quand Antoine Lefebvre sort sous les applaudissements du public, remplacé pour son dernier match par l’autre ancien de la maison, Nino Maso (60è). Il reste encore 20 minutes à tenir. Mais Antunés passe une pénalité précieuse (65è, 27-10). Et la fin de match se fait tout en contrôle, malgré deux essais anecdotiques de Vienne, marqués par Ravanello (75è) et Minodier (80è+4). Mais entre les deux, le pilier argentin Iglesias a tué le suspense en marquant le dernier essai marcquois (80è, 34-17).

L’OMR bat donc le CS Vienne 34-24 après une fin de match complètement folle. Marcq Métropole Rugby accède donc à la Nationale, la 3è division française avec ses 14 clubs. Une montée historique dans les 44 meilleurs clubs français. Et ce n’est sans doute pas fini tant ce club travaille bien à tous les niveaux.

Florian Grill, qui souhaite voir rapidement un club au nord de Paris accéder à l’Elite, a certainement été servi. Tout comme les supporters qui sont restés longtemps à la bodega pour la 3è mi-temps dans cet après-midi radieuse.

La feuille de match

OMR – CS Vienne : 34-24 (24-3)

Match de barrage Nationale. Stadium de Villeneuve-d’Ascq. Environ 4 500 spectateurs.

Arbitre: David Beun

Pour l’OMR : 4 essais Antunes (7e), Crespo (13e), Ouassiero (36e), Iglesias (80e) ; 2 pénalités (2e, 65e) et 4 transformations Antunes (8e, 14e, 37e, 80e).

Pour le CSV : 3 essais Hervouet (48e), Ravanello (75e), Minodier (80e+4) ; 3 transformations C. Hager (50e), Richard (75e), Hervouët (80e+4), 1 drop C. Hager (33e)

Exclusion temporaire : Lefebvre (20e) à l’OMR.

OMR : Fleming (Ouassiero, 16e) – Antunes, Détré, L. Decavel (Cazanave, 80e), Crespo – (o) P. Decavel, (m) Cazanave (cap.) (Nocete, 62e) – Bruges, Carvalho (Kafotamaki, 51e), Simonet (Yonkeu, 51e) – Lefebvre (Maso, 58e), Delaporte (Simonet, 75e) – Balas-Burel (Mazosiwe, 58e), J. Reynaud (Iglesias, 58e), Ekwah Elimby (Vliegen, 53e).

CS Vienne : Bellavia (Hervouët, 16e) – Brunel, Mollard, Giovale, A. Grange (cap.) – (o) C. Hager (Richard, 60e), (m) Piet (Ravanello, 60e) – C. Massot, Minodier, Peyrat – O’Flynn (Grosu, 67e), Chapelle (Moroldo, 61e) – Kavtidze (C. Durand, 59e), Gibierge (Benjamin, 59e), Robin (Capuano, 59e).

Rugby OMR CS Vienne
Le capitaine marcquois porté en triomphe (photo Eric Morelle/OMR)

Les réactions

Philippe Caloni, manager de l’OMR. « C’est mission accomplie. On a bien attaqué le match. Monter en Nationale après deux années en Nationale 2, c’est incroyable. C’est fou, c’est dingue. »

Vidéo Dailymotion SPORTS 59/62. La réaction de Philippe Caloni après le match.

Dany Antunes, ailier de l’OMR. « Il n’y a pas de mots. J’avais déjà vécu la même chose avec Massy il y a deux ans. Mais là, c’est complètement différent. C’est une bande de potes qui a réussi à relever la tête après l’échec de la semaine dernière. Et au final, on est récompensés. Merci à cette équipe. »

Nino Maso, 2è ligne de l’OMR. « C’est énorme. On voulait se racheter de la défaite en finale qui a été très frustrante. On avait à coeur de gagner devant un tel public. Nous pêchons un peu sur la fin de match. Monter avec Marcq, c’est kiffant. »

Louis Decavel, 3/4 centre de l’OMR. « On pense forcément au match de la semaine dernière. Mais l’important c’est de gagner aujourd’hui. On peut partir en vacances l’esprit tranquille. »

Paul Decavel, demi d’ouverture de l’OMR. « Nous avons eu du mal à sortir du camp en 2è mi-temps. On a pris un essau casquette, mais on n’a jamais rien lâché. C’est là qu’on a vu que l’on est une vraie équipe. On s’est fait peur. Mais on ne s’est pas trop inquiété quand même. »

Retrouvez les interviews en vidéo de Philippe Caloni, Nino Maso, Dany Antunés, Louis et Paul Decavrel sur Dailymotion SPORTS 59/62.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1627 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.