RUGBY: POLEMIQUE AUTOUR DU MATCH RACING 92-LA ROCHELLE A LENS

Racing 92 La Rochelle Lens
Le Stade Bollaert-Delelis accueille dimanche la Champion's Cup de rugby (photo JMD/Sports 59/62)

Alors que les Sang et Or jouent à Troyes, le stade Bollaert-Delelis sera quand même utilisé dimanche… pour un match de rugby. Lens accueille en effet une demi-finale de la Champion’s Cup entre le Racing 92 et La Rochelle. Un vrai évènement pour les Hauts-de-France. Mais cette délocalisation visiblement déplaît aux Charentais, qui craignent de jouer dans un stade vide, sans leurs supporters.

Cette demi-finale européenne devait avoir lieu à la Défense Arena de Nanterre, le fief du Racing 92. Mais il est déplacé à Lens car le stade couvert francilien est occupé par un concert de rap. Si les Parisiens se félicitent de jouer dans le Pas-de-Calais tout proche, ce n’est pas le cas des Rochelais, qui viennent de beaucoup plus loin, et qui craignent l’absence de leurs supporters.

Le raffut de Ronan O’Gara

Lors de la conférence de presse d’avant-match, Ronan O’Gara a relancé cette polémique vendredi. « Malheureusement, cette fois, les tribunes vont être un peu vides« , regrette l’entraîneur irlandais du Stade Rochelais. « Je trouve que c’est la honte pour une demi-finale. C’est inacceptable. Mais on doit accepter la décision d’être là-bas pour le match […] J’ai une pensée pour les supporters, c’est 7 heures de route La Rochelle-Lens, ce n’est pas facile (de s’y rendre) un dimanche à 16 heures. Il n’y a pas vraiment de vol non plus, ma femme a regardé. Mais c’est quelque chose qu’on ne contrôle pas. »

L’affiche du match qui devrait quand même attiré du monde au stade Bollaert-Delelis

En début de semaine, le directeur sportif de La Rochelle Pierre Venayre avait accusé le Racing 92 de choisir Lens afin d’empêcher le déplacement en nombre des supporters maritimes. Ce à quoi le directeur sportif parisien Yannick Nyanga rétorque: « Je trouve qu’il n’y a rien qui va dans les déclarations du DG de La Rochelle. Il y a de la condescendance vis-à-vis de nos supporters, vis-à-vis de Lens, et il y a une histoire de complot qui n’a aucun sens. »

 » C’est l’occasion de nouer des liens avec un autre Racing, celui en Sang et Or »

Yannick Nyanga, directeur sportif du Racing 92

« Je trouve que jouer une demi-finale de Coupe d’Europe à Bollaert, qui est l’un des stades les plus mythiques de France, c’est beau. Le public lensois est un super public, le public du Nord a toujours répondu présent quand le rugby est venu chez lui et nous, on continue de penser que c’est super d’emmener le rugby dans un territoire qui n’a pas la chance de voir des matches de ce niveau. »

Un partenariat avec le RC Lens ?

L’ancien 3ème ligne de l’équipe de France explique aussi, dans le journal Sud-Ouest: » Se rendre dans le Pas-de-Calais, c’est aussi l’occasion de nouer des liens avec un autre Racing, celui en Sang et Or. Lens, c’est un club avec qui on espère créer une histoire sur la durée. On y va dès jeudi, les staffs vont se rencontrer. Quand on voit ce qu’ils font en foot, au niveau professionnel, le club qu’ils ont construit et leurs performances en Ligue 1 avec un tel budget, le public et ce qu’ils ont pu créer autour… Ça reste un exemple, c’est exceptionnel. C’est quelque chose de très inspirant et on a envie de créer une histoire, entre guillemets un partenariat.»

Un partenariat auquel est certainement favorable Arnaud Pouille. Le directeur général du RC Lens a en effet oeuvré en Ovalie, au Stade Français et à la Ligue Nationale de Rugby. Les places sont ainsi en vente sur le site des deux racings.

L’hommage des Parisiens à Lens

Arrivés jeudi à Lens avec ses joueurs, l’entraîneur principal Laurent Travers confirme. « Ca fait vraiment plaisir. Quand on arrive dans ce stade, ça donne des frissons. On a qu’une envie c’est d’être à dimanche après-midi. En espérant qu’il y ait beaucoup de gens du Nord qui viennent encourager le Racing 92. (…) Les joueurs suivent énormément le football, ils connaissent l’ambiance qu’il peut y avoir dans ce stade. (…) On est fier d’être sur le terrain des lensois ce week-end. » a déclaré Laurent Travers lors de la conférence de presse.

Le centre international Gaël Fickou va dans le même sens. » C’est un stade mythique. C’est un stade avec une ambiance particulière et un public particulier. C’est un super club et on est très heureux d’être accueillis ici. J’espère qu’il nous portera chance. »

Cette demi-finale européenne entre le Racing 92 et La Rochelle à Lens aura une allure de Top 14. Mais c’est la première fois que ces deux équipes qui se connaissent bien s’affrontent en Champion’s Cup.

Des stars mondiales à Bollaert-Delelis

Aucune des deux équipes n’a connu la défaite dans le dernier carré de la compétition, le Racing 92 rejoignant la finale à trois reprises. Tandis que La Rochelle s’est imposée pour sa première apparition à ce stade de la compétition la saison dernière. Le Racing 92 a remporté huit de ses neuf derniers matchs en Champions Cup. Cependant, leur seule défaite du club francilien au cours de cette période est survenue lors d’un match à élimination directe. C’était contre l’Union Bordeaux-Bègles en quart de finale de la saison passée (24-21).

Ce match s’annonce somptueux pour les amateurs de rugby, nombreux dans les Hauts-de-France. Des stars du rugby mondial évolueront sur la pelouse de Bollaert. Même si le stade lensois ne sera pas plein, il devrait quand même être bien rempli vu le tarif raisonnable des billets. Des prix bien inférieurs à ceux de la Ligue 1 de football, pour un niveau bien supérieur.

Cerise sur le gâteau: le coup d’envoi fictif sera donné par Dan Carter, l’un des plus grands joueurs de l’histoire du rugby.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 922 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Rugby Lens Champions Cup

Les commentaires sont fermés.