VOILE: CHARLIE DALIN VAINQUEUR DE LA GUYADER BERMUDES 1000 RACE

Guyader Bermudes Dalin
Charlie Dalin est arrivé dans la nuit à Brest (photo F.Van Malleghem/Guyader Bermudes)

Charlie Dalin remporte la Guyader Bermudes 1000 Race. En menant la course de bout en bout et en imprimant continuellement le tempo, le skipper d’Apivia renoue avec la victoire. Il a franchi la ligned’arrivée à Brest ce vendredi 13 mai à 1 heure 27 minutes à l’issue de 4 jours, 10 heures, 47 minutes et 30 secondes de course. Une façon de démontrer qu’il n’a rien perdu de sa rage de vaincre et qu’il aborde plus que jamais cette année avec un enthousiasme décuplé.

Après l’abandon de Thomas Ruyant (LinkedOut) mercredi, le marin havrais n’avait plus vraiment d’adversaire, à l’exception de Jérémie Beyou (Charal) déjà loin à mi-course.

Au ‘way point’ Trophée Département Finistère déjà, il comptait moins de 5 milles d’avance sur Jérémie Beyou (Charal) et Thomas Ruyant (LinkedOut). À celui du Fastnet, 20 milles les séparent. Le skipper Apivia s’en amuse : « Nous régatons au contact depuis la Vendée Arctique 2020 ! Pareil sur la Transat Jacques Vabre 2021 et rebelote cette année ». Une bataille à trois « logique » puisque chacun « allie la performance de nos bateaux à nos expériences ».

Une course différente après l’abandon de Ruyant

Vers le Fastnet, les 35 nœuds de vent ont obligé à être vigilant en permanence. « C’était assez sport avec pas mal de manœuvres, de réduction de voilure, de changements de voile d’avant… » Il reconnait, aussi, « avoir mis le confort de côté ». Mais ça paie et l’écart se creuse, encore un peu plus, au moment d’aborder le ‘way point’ Gallimard. Il compte alors 4 heures d’avance sur Jérémie Beyou et plus de 7 heures sur Louis Burton (Bureau Vallée), qui a chipé la 3e place à Thomas Ruyant, victime d’un problème de système de barre.

Alors qu’une zone de molle se forme et joue avec les nerfs de tous ses poursuivants, lui parvient à conserver une route plus rectiligne. Son rythme est moindre – 10 à 11 nœuds dans la nuit de mercredi à jeudi – mais plus conséquent que ses camarades. À la latitude de Ouessant, il retouche un peu d’air et peut sereinement boucler cette Guyader Bermudes 1000 Race ce jeudi dans la nuit.

Jérémie termine 2ème de la course à Brest (photo F.Van Malleghem/Guyader Bermudes)

La joie de Dalin à l’arrivée de la Guyader Bermudes

 » Je me sens heureux, heureux d’avoir gagné cette course », confiait à l’arrivée Charlie Dalin.  » C’était vraiment intense ! Dès le début, ça s’est bien passé pour moi. J’ai réussi à prendre la tête tout de suite avant une belle bagarre avec Thomas (Ruyant) et Jérémie (Beyou). J’ai fait une nuit blanche la première nuit pour récupérer du vent de sud-ouest. Ensuite, le vent est rentré et j’ai attaqué, tiré fort sur le bateau pour aller le plus vite possible. Lors de la deuxième nuit, entre le Fastnet et le way-point Gallimard, j’ai pu dormir un peu et enchaîner les nuits parce que je savais que la nuit suivante, c’était celle du front. Et la troisième nuit, avec les changements de voile et les manœuvres, je n’ai pas dormi. Après, il y a eu la remontée avec cette dorsale qui m’a bien aidé et a fermé la porte derrière.« 

Jérémie Beyou (Charal) franchit lui la ligne d’arrivée à 16h42’35 et prend la 2ème place de la première course du calendrier IMOCA 2022.

Infos Guyader Bermudes 1000 Race

A propos de JEAN-MARC DEVRED 592 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.