SERIE OLYMPIQUE LES CHTIS A TOKYO 5eme EPISODE CLEMENT MICHELIN (FOOTBALL)

portrait Clément Michelin Lens sélectionné à Tokyo
Clément Michelin ici en match contre Paris (photo RC Lens)

Une vingtaine de sportifs natifs du Nord-Pas-de-Calais ou assimilés sont sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août). Dans cette série olympique, nous vous présentons un par par un nos « ch’tis à Tokyo » Aujourd’hui, 5è portrait: le latéral lensois Clément Michelin sélectionné avec l’équipe de France de football.

Ce n’est pas celui que l’on attendait le plus. Il n’est pas un ch’ti de souche. Mais il y a bien un footballeur lensois en équipe de France Olympique. C’est le latéral droit Clément Michelin.

Absent au Touquet, pour cause…

Michelin était l’un des absents du stage de préparation au Touquet. Et pour cause… Il était en Corée avec les Bleuets, avant de partir au Japon. Quelques jours auparavant, il était sollicité par le sélectionneur national Sylvain Ripoll. Contrairement à de nombreux clubs, le RC Lens a accepté de libérer son joueur pour l’aventure olympique. Son entraîneur Franck Haise était ravi pour lui.

Désormais à Lens, Clément Michelin a engrangé pas mal d’expérience au plus haut niveau. Défenseur latéral,
il comptabilise déjà 81 matchs en professionnel. Champion d’Europe U19 en 2016 et élément essentiel de la
« génération 97 », il retrouve ainsi ses partenaires Paul Bernardoni et l’ Arrageois Lucas Tousart dans cette équipe olympique, sans oublier le jeune Valenciennois Ismaël Doukouré, avec la ferme intention de ramener un nouveau titre. Mais ce ne sera pas facile vu l’opposition, et les difficultés que Sylvain Ripoll a connu pour monter un groupe.

La génération 97 championne d’Europe

Clément Michelin a conservé son accent du Sud-Ouest. Il est né le 11 mai 1997 à Montauban. Gabarit moyen (1m79 pour 70 kilos), il évolue au poste d’arrière droit depuis son arrivée à Lens. Il a fortement contribué à la montée en Ligue 1 avec Philippe Montanier, puis Franck Haise. La saison dernière, il a subi la concurrence à ce poste de Jonathan Clauss, auteur d’un parcours remarquable. Néanmoins, il est resté utile au groupe qui a beaucoup tourné, à cause notamment du covid. Sans jamais se plaindre d’être plus souvent remplaçant que titulaire.

Clément Michelin, un joueur apprécié dans le vestiaire (photo RC Lens)

Depuis, Clément Michelin partage son aventure olympique à Tokyo sur les réseaux sociaux. Visiblement, le jeune lensois apprécie. Il en décrit toutes les étapes., du départ de France en passant par le stage en Corée puis l’arrivée au Japon. Exemple avec ce tweet.

Au Japon, l’équipe de France Olympique jouera ses trois matches de poule dans trois villes différentes. Sur le papier, ce groupe semble jouable. Mais méfiance car le Japon sera motivé malgré l’absence de public et le Mexique présente toujours des joueurs de qualité.

Le casse-tête de Sylvain Ripoll

On n’oubliera pas non plus que Sylvain Ripoll a dû composer avec le refus des clubs de lâcher leurs joueurs en cette période de reprise des championnats pros. C’est le cas du LOSC qui conserve Jonathan Ikoné, tout en laissant Isaac Lihadji disponible comme remplaçant. Il est vrai que Lihadji n’est pas titulaire dans son club.

D’autres joueurs sélectionnés pour l’Euro espoirs manquent ainsi à l’appel. Parmi eux, Dayot Upamecano (ex-VAFC), l’Artésien du PSG Colin Dagba, Houssem Aouar, Eduardo Camavinga, Boubakary Soumaré ou Arnaud Kalimuendo.

Michelin à l’entraînement à la Gaillette, avec Banza (photo RC Lens)

On pense bien que Clément Michelin est heureux d’avoir obtenu le feu vert du RC Lens. Il n’aura certainement plus jamais l’occasion d’aller aux Jeux Olympiques. Pareil pour les autres. On comprend donc la motivation des trois anciens, André-Pierre Gignac, Florian Thauvin et Téji Savanier qui vont emmener les jeunes.

Les Bleuets débuteront leur tournoi dès ce jeudi, 24 heures avant la cérémonie d’ouverture de ces Jeux très particuliers.

La poule des Bleuets au Japon

Mexique-France                   Jeudi 22 juillet                          Tokyo (10h00*)

France-Afrique du Sud         Dimanche 25 juillet                  Saitama (10h00*)

France-Japon                       Mercredi 28 juillet                    Yokohama (13h30*)

heure française

A propos de JEAN-MARC DEVRED 136 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Les Nordistes à Tokyo obtiennent quatre médailles par équipes

Les commentaires sont fermés.