SERIE OLYMPIQUE LES CH’TIS A TOKYO 7ème EPISODE KRISTINA MLADENOVIC (TENNIS)

Kristina Mladenovic à Tokyo

Une vingtaine de sportifs natifs du Nord-Pas-de-Calais ou assimilés sont sélectionnés pour les Jeux Olympiques de Tokyo (23 juillet au 8 août). Dans cette série olympique, nous vous présentons un par par un nos « ch’tis à Tokyo ». Aujourd’hui, 7è volet: la tenniswoman dunkerquoise Kristina Mladenovic, en quête de revanche.

L’histoire de Kristina Mladenovic avec les Jeux Olympiques, c’est avant tout des mauvais souvenirs: une élimination dès le 1è tour en simple et en double (avec Alizé Cornet) à Londres en 2012. Une triple élimination précoce à Rio: au 2ème tour en simple; dès le premier tour en double mixte (avec Pierre-Hugues Herbert) et en double dames (avec Caroline Garcia) à Rio de Janeiro en 2016.

Au Brésil, on peut même parler de cauchemar. On se souvient de l’affaire de la robe non conforme des deux joueuses françaises, éliminées d’entrée alors qu’elles visaient une médaille. Visiblement, cette affaire avait perturbé les deux joueuses avant leur match. Toute l’équipe de France de tennis avait souffert d’une ambiance délétère, et du décès sur place d’un entraîneur.

Oublier le passé

Cinq ans après, la native de Saint-Pol-sur-Mer fait table rase de ce passé néfaste. Et c’est gonflée d’espoir qu’elle est arrivée au village olympique.

C’est à nouveau en double que Kristina Mladenovic place ses espoirs de médaille à Tokyo . Déjà vainqueur de 5 grands chelem en double, elle sera à nouveau associée à Caroline Garcia. Sur les tournois WTA, la Nordiste joue avec la Hongroise Timéa Babos.

Cette saison, elle a assez peu joué le double. Elle arrive à Tokyo avec la 59ème place au classement WTA et la 24ème en double. A 28 ans, elle arrive à maturité, même si ses dernières saisons étaient décevantes. Mais Kristina a un énorme potentiel. Elle est capable de battre n’importe quelle joueuse du Top 10, comme elle l’avait fait en Australie lors de la finale de la Fed Cup 2019.

Lors de la visioconférence de presse qui suivait l’arrivée des tennismen tricolore à Tokyo, Kristina Mladenovic n’a pas caché sa joie de disputer ses 3èmes Jeux Olympiques. »  C’est une immense joie et une immense fierté d’être de nouveau parmi cette magnifique équipe de France, de retrouver les autres athlètes. Ça va être chargé mais je suis très fière d’être engagée dans ces trois compétitions.« 

 » J’espère que l’on ne reviendra pas les mains vides… »

Kristina Mladenovic

La Dunkerquoise explique ainsi sa motivation pour les tournois par équipes. » J’ai grandi dans une famille de sportifs, mais dans les sports co, handball et volley. Il y a un regain de boost, toute cette énergie d’être tous ensemble, tous compatriotes et de porter les mêmes couleurs ».

Sur ses objectifs, Kristina reste discrète. » J’ai des objectifs très haut placés, mais humbles aussi. On va y aller match par match dans les trois disciplines et j’espère que l’on ne reviendra pas les mains vides ».

Des tirages au sort compliqués

A Tokyo, Kristina dispute les trois tableaux: le simple, le double dames et le double mixte, avec Pierre-Hugues Herbert ou Nicolas Mahut. Le joueur alsacien est à Tokyo après une blessure à la cuisse. Le staff attends lee résultats en simple des garçons pour effectuer le choix du partenaire.

La joueuse nordiste attaque ce programme chargé dès samedi matin (vers 5h en France) par le 1è tour en simple contre l’Espagnole Paula Badosa, 29ème joueuse mondiale. Le tirage est sévère pour la grande Nordiste. Car en cas de succès, elle pourrait retrouver la Polonaise Iga Swiatek, n°8 mondiale, au 2ème tour.

Quant au double, le tirage au sort n’a pas été plus clément. Mladenovic et Garcia affronteront le double néerlandais Bertens- Schuur, tête de série n°3.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 136 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

2 Trackbacks / Pingbacks

  1. Romain Mahieu BMX sélectionné aux Jeux Olympiques de Tokyo
  2. Les Nordistes à Tokyo obtiennent quatre médailles par équipes

Les commentaires sont fermés.