TENNIS: L’AMIENOIS CONSTANT LESTIENNE DANS LE DERNIER CARRE A LILLE

Constant Lestienne Lille
Constant Lestienne en 1/4 de finale à Lille (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Arthur Fils contre Constant Lestienne: c’était le choc très attendu des 1/4 de finale du Play In Challenger à Lille ce vendredi 25 mars. Le premier avait enchaîné quatre victoires d’affilée en sortant des qualifications. Le second justifiait son rang de tête de série dans ce tournoi à domicile pour le Picard. Mais l’expérience supérieure de Constant Lestienne a permis à l’Amiénois de juguler la fougue de l’espoir francilien. Lestienne s’impose facilement en deux sets (6-3, 6-2).

Pour la première fois depuis son lancement en 2018, et même sous sa précédente version de Future ITF, le Play In Challenger verra un joueur des Hauts-de-France dans le dernier carré. Constant Lestienne est en effet natif d’Amiens, où il réside toujours. Ce qui explique qu’il se sent chez lui à Lille.

 » Je ne sais pas si les gens savent que je suis de la région... »

Constant Lestienne

«  Oui, je suis content de jouer ici. D’avoir pris la voiture et d’arriver là après une heure et demi de route, c’est vraiment agréable. Après, je ne sais pas si les gens savent vraiment que je suis de la région… » Le Picard cite à ce sujet cette anecdote.  » Le premier jour j’ai joué sur le court n°1. J’étais déçu. Le juge-arbitre ne savait même pas que j’étais de la région. Mais bon, on va leur donner un joker. Mais c’est sûr, j’ai quelques amis qui viennent, et c’est toujours sympa.« 

Constant Lestienne l’habitué des Challengers

Avant de balayer le grand espoir du tennis français qu’est Arthur Fils, Constant Lestienne est entré tard dans le tournoi ATP de Lille. Mercredi, l’Amiénois (205e mondial et tête de série n°8 du tournoi) a dominé au 1er tour le Japonais Uchida (275e) 7-6, 6-2 puis ce jeudi le jeune Français Sean Cuenin (826e) 6-4, 6-1, un co-pensionnaire de Arthur Fils au Centre national d’entraînement à Roland-Garros .

Arthur Fils n’a pas trouvé la solution face au Picard Constant Lestienne (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

Professionnel depuis 2012, Lestienne compte trois titres sur le circuit international: Portoroz en 2019, Maia en 2020 et Alicante l’an passé. A 29 ans, il fait partie de ces joueurs qui écument les tournois challengers pour marquer les points nécessaires permettant d’atteindre les grands tableaux. Sans trop de réussite. » Cela fait 7 ans que je suis sur ces tournois challengers. C’est donc un long passage obligé. Mais j’espère qu’un jour j’accèderai aux grands tournois. »

Objectif Roland-Garros pour Lestienne

Il a ainsi participé deux fois à Roland-Garros, il a été sorti au 1è tour en 2018, et au second en 2017. Mais en double… L’année dernière, il a été éliminé d’entrée dans le tournoi de qualification par l’Américain Kwiatkowski (2-6, 2-6).

Garçon discret et souriant, Lestienne est plus expressif sur les courts, et se parle souvent à lui-même. » Ce n’est pas un style. C’est juste que le tennis est un sport qui rend fou. Moi quand je parle, c’est juste que j’ai besoin de faire sortir un mot parce que je suis frustré. Maintenant, je me fais plaisir comme cela. Quand j’arrive, ça sort. Tant que ce n’est pas vulgaire, et que cela reste respectueux envers l’adversaire, il n’y a pas de problème… »

Constant a retrouvé un bon niveau physique depuis le début de l’année (photo Laurent Sanson/Play In Challenger)

En parvenant dans le dernier carré à Lille, Constant Lestienne a déjà réussi un excellent parcours. Il espère aller au bout, même si la surface des courts du TCL ne lui convient pas. » Les balles sont très lentes. Au bout de quelques jeux elles deviennent très « grosses ». C’est très dur d’être offensif et même de défendre car la balle retombe vite dans le court. Il faut juste s’adapter. Je ne joue pas le même tennis ici qu’à Pau ou à Cherbourg. Ce sont des conditions qui me désavantagent mais cela ne m’empêche pas de gagner quand même. »

Un duel attendu contre Quentin Halys

En demi-finales ce samedi, le Picard affrontera le Francilien Quentin Halys, en grande forme actuellement. tête de série n°2, Halys a sorti le tenant du titre Zizou Bergs en trois sets (7-6, 3-6, 6-3).  » A part le premier set, on a bien joué mais en décalé, un coup lui, un coup moi, ce qui a donné un match un peu décousu. Je n’ai pas forcément fait un très bon match« , a reconnu Quentin Halys. Le natif de Bondy continue malgré tout de surfer sur la vague: après sa victoire à Pau et sa finale à Turin, il va jouer une troisième demi-finale de suite en Challenger cette année. 

Il y aura donc un Français en finale dimanche de ce 4ème Play In Challenger Lille, contre le Lituanien Ricardas Berankis (87è joueur mondial), ou le Tchèque Jonas Forejtek (327è).

Programme du samedi 26 mars

Demi-finales du simple messieurs

14h: Quentin Halys (n°2) contre Constant Lestienne (n°8)

suivi de Ricardas Berankis (Lit, n°1) contre Jonas Forejtek (Tch, qualifié)

Suivie de la finale du double messieurs

Jonathan Eysseric/Quentin Halys (Fra) contre Viktor Durasovic (Nor)/ Patrick Niklas-Salminen (Fin)

Lieu: complexe Marcel-Bernard du Tennis club lillois, rue du Mal Assis à Lille.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 910 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Tennis Halys Berankis en finale à Lille

Les commentaires sont fermés.