TOUR DE FRANCE : WOUT VAN AERT S’IMPOSE EN CHAMPION A CALAIS

Tour de France Van Aert
Wout Van Aert vainqueur à Calais (photo Pauline Ballet/ASO)

Un maillot jaune vainqueur à Calais ! Wout Van Aert s’impose en puncheur lors de la 4ème étape du Tour de France partie de Dunkerque. Le phénomène belge est parti dans le Cran d’Escalles et a résisté au retour du peloton. Après avoir enchaîné trois places de 2e au Danemark, le coureur belge trouve enfin le succès et affirme sa supériorité sur ce début de Tour. Il augmente légèrement son avance en tête du classement général : 25’’ sur Yves Lampaert, 32’’ sur Tadej Pogacar. Avant cela, la course a simplement été animée par l’échappée de Magnus Cort-Nielsen et du Cofidis Anthony Perez.

Cette 4ème étape entre Dunkerque et Calais était annoncée comme la première étape difficile de ce Tour de France 2022, avec ses 3 000m de dénivelé. Mais comme la précédente, nous avons eu droit à une course de dupes. Seule différence: Magnus Cort-Nielsen avait cette fois un compagnon d’échappée. Avec le coureur de Cofidis Anthony Perez, cela fait finalement deux fois plus d’échappés…

Encore une étape ennuyeuse

Mais cette étape a été tout aussi ennuyeuse, avec un peloton qui visiblement ne voulait pas faire d’effort avant l’étape des pavés. Pour des pros effectivement, le mont Cassel ou le Ventus d’Alembon sont d’aimables grimpettes peu susceptibles de faire des différences. Cort-Nielsen, après avoir récolté 5 nouveaux points pour conforter son maillot à pois, s’est relevé à 45 km de l’arrivée pour laisser le malheureux Perez poursuivre seul une aventure désespérée. Et récolter le prix de la combativité.

Magnus Cort-Nielsen et Anthony Pérez échappés ici à Cassel (photo Pierre Willemetz/Sports 5962)

Avant le départ fort suivi à Dunkerque, les Cofidis avaient bien l’intention de montrer de leur équipe, qui évoluait sur ses terres. » On va voir quelles équipes veulent aller dans l’échappée« , expliquait ainsi Benjamin Thomas après la signature. » Le parcours qui est accidenté au milieu peut faire des différences. Et même si on est en début de tour, beaucoup d’équipes veulent plus défendre qu’attaquer. C’est une étape à ne vraiment pas mésestimer. Elle ne sera pas tranquille et une échappée pourrait bien y arriver.« 

Thomas a eu raison sur un point: les Cofidis ont bien attaqué avec Anthony Perez. Mais pour le reste, les coureurs se sont offerts une journée tranquille dans l’attente d’un sprint massif à Calais. Le Toulousain du team nordiste, malgré son énorme courage, est rejoint à 10 kilomètres de l’arrivée.

Le panache de Van Aert

Mais un autre coureur va sauver l’étape grâce à son panache. C’est Wout Van Aert. Le maillot jaune du Tour de France fait exploser le peloton dans la montée du cap Blanc-Nez. Impressionnant, il résiste au retour du peloton. » Arriver seul comme aujourd’hui, c’est quelque chose de nouveau pour moi« , expliquait le maillot jaune ravi de son coup.

Les purs sprinters comme Fabio Jakobsen et Jasper Philipsen sont piégés. Ce dernier d’ailleurs a levé les bras sur la ligne en réglant le sprint du peloton ! Il n’avait pas vu Van Aert pourtant juste devant. Cort-Nielsen conforte son maillot à pois. Et Perez se console avec le prix de la combativité. Place maintenant aux pavés, en espérant cette fois que les coureurs fassent la course…

Classement de la 4ème étape

1 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) les 171,5 km en 4:01:36 (42,6 km/h)
2 – PHILIPSEN Jasper (Alpecin-Deceuninck) + 0:08
3 – LAPORTE Christophe (Jumbo-Visma) m.t
4 – KRISTOFF Alexander (Intermarché – Wanty – Gobert Matériaux) m.t
5 – SAGAN Peter (TotalEnergies) m.t
6 – MOZZATO Luca (B&B Hotels – KTM) m.t
7 – VAN POPPEL Danny (BORA – hansgrohe) m.t
8 – HOFSTETTER Hugo (Team Arkéa Samsic) m.t
9 – MATTHEWS Michael (Team BikeExchange – Jayco) m.t
10 – THOMAS Benjamin (Cofidis) m.t

Wout Van Aert remporte l’étape à Calais, avant d’endosser un nouveau maillot jaune (photo Pauline Ballet/ASO)

Le classement général

1 – VAN AERT Wout (Jumbo-Visma) en 13:02:43
2 – LAMPAERT Yves (Quick-Step Alpha Vinyl Team) + 0:25
3 – POGAČAR Tadej (UAE Team Emirates) + 0:32
4 – PEDERSEN Mads (Trek – Segafredo) + 0:36
5 – VAN DER POEL Mathieu (Alpecin-Deceuninck) + 0:38
6 – VINGEGAARD Jonas (Jumbo-Visma) + 0:40
7 – ROGLIČ Primož (Jumbo-Visma) + 0:41
8 – YATES Adam (INEOS Grenadiers) + 0:48
9 – KÜNG Stefan (Groupama – FDJ) m.t
10 – PIDCOCK Thomas (INEOS Grenadiers) + 0:49

Les réactions

Wout Van Aert, Jumbo Visma, vainqueur de l’étape et maillot jaune. » Van Hooydonck a fait un gros numéro pour imposer un très gros train et la prise de relais de Benoot a été cruciale. La seule chose qui n’était pas prévue, c’est que je me retrouve seul au sommet de la côte. J’ai tourné la tête, j’ai entendu à l’oreillette que tout était ok pour mes leaders, alors j’ai tout donné pour aller chercher la victoire d’étape.« 

Christophe Laporte (Jumbo Visma, 3ème de l’étape.  » J’ai fait aussi le sprint pour le maillot vert. L’équipe a été lancée avec une victoire et c’est super. »

Anthony Pérez (Cofidis, le combatif du jour).  » J’avais envie de faire une échappée. C’était un bon jour puisque nous étions à domicile. En plus c’était avec Magnus et j’ai apprécié sa compagnie. »

Florian Sénéchal (Quick Step Alpha Vynil), champion de France). » Aujourd’hui, je me sentais bien. Dans le cap Gris-Nez, je n’étais pas à fond. Je devais rester avec Fabio (Jakobsen). Après, ce qu’ont fait les Jumbo, c’était impressionnant. Et ils ont bien fait. J’avais de super jambes aujourd’hui. J’espère que ce sera aussi le cas demain. »

Benjamin Thomas (Cofidis), 10ème de l’étape): » la double ascension du cap Blanc-Nez a fait mal. C’était tout au placement. Moi, j’ai viré dans les derniers. En haut, je ne savais même pas qu’il y avait Van Aert devant. On voyait plus rien. Il y avait des coureurs partout. Cela a fait énormément de dégâts et après je suis allé dans le sprint mais je n’avais pas d’équipier pour m’emmener. J’en ai profité pour aller faire une petite place. »

A propos de JEAN-MARC DEVRED 747 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Cofidis Tour 2022 bilan 2è semaine

Les commentaires sont fermés.