TRANSAT JACQUES VABRE: J-1 AU HAVRE

Transat J-1
Dernière séance de dédicaces avec les supporters pour Thomas Ruyant et Morgan Lagravière (photo JMD/Sports5962)

Le Havre, Jean-Marc Devred

Plus que quelques heures avant le départ de la 15ème Transat Jacques Vabre. Dimanche, ce sera le rush sur les quais du bassin Paul Vatine. Dès 9h, les 87 bateaux engagés quitteront les pontons pour un départ prévu aux alentours de 13h30 au large du Havre. Le village de la Transat Jacques Vabre a connu à J-1 une énorme animation ce samedi 6 novembre.

Les skippers avaient leur briefing météo d’avant-départ. Les conditions s’annoncent complexes, avec un peu de vent mais pas de pluie. On attend ainsi 50 000 spectateurs au Havre pour voir le départ de la course. Après ce briefing obligatoire, les concurrents sont pour la plupart rentrés dans leur bulle, et ont fui le village pour vivre au calme ou en famille leurs dernières heures à terre.

François Gabart et Thomas Coville lors du briefing de départ samedi matin (photo Jean-Marie Liot/Alea)

Thomas Ruyant et Morgan Lagravière avaient une dernière obligation. Vers 12h30, ils accueillaient devant le monocoque « LinkedOut » des supporters et des invités d’Advens et de LinkedOut. Pour ce week-end de départ, le partenaire principal, Advens a mis un programme d’animation au point.

Les supporters de LinkedOut présents au Havre

Ce samedi midi, quatre candidats de la dernière promotion de l’association LinkedOut, venus de Lille, Paris et Lyon, ont présenté le fonctionnement et dévoilé leurs parcours respectifs, en présence des deux skippers. Mais aussi d’une centaine de supporters présents sur le quai. » Cela renforce la motivation pour Thomas et Morgan de se battre sur l’eau pour défendre cette cause », affirme ainsi le PDG d’Advens, Alexandre Fayeulle.

Après une longue séance de dédicaces, les deux marins sont partis se reposer avant le grand départ demain. « LinkedOut » quittera les pontons à 10h38 précises. Ce soir en revanche, les invités et supporters se retrouveront pour une soirée festive. Et dimanche matin, dernier rendez-vous: un petit-déjeûner devant le bateau juste avant le départ du voilier. Certains pourront suivre ce départ en mer jusqu’à la bouée d’Etretat.

 » C’est toujours sympa le départ juste avant« , explique Alexandre Fayeulle. » L’année dernière au Vendée Globe, nous n’avions pas pu le faire à cause de la pandémie. C’est top de pouvoir retrouver le public et de faire participer les gens. Cela donne plus de concret. Rien ne remplace ce genre d’évènement et cela créée une belle énergie collective ». La Transat Jacques Vabre à J-1 renouait avec le passé.

Les handballeuses championnes olympiques étaient là

Ce dernier samedi était moins chargé au niveau des animations. Deux baptêmes de voiliers ont eu lieu en début d’après-midi. Celui du class 40 « Exploring Tech For You », de Engerrand Granoux et Victor Jost d’abord. Ce jeune équipage est parrainé par l’ancien vainqueur du Vendée Globe Vincent Riou.

Olivier Krumholz et Nodjialem Myaro ont baptisé le bateau de Marie Riou (photo Jean-Louis Carli/Alea)

Le dernier temps fort de ces 10 jours au village, c’était le baptême du class 40  » la Boulangère Bio » du duo féminin Amélie Grassi et Marie Riou. Une partie de l’équipe de France féminine… de handball, championne olympique à Tokyo était là. Le sélectionneur Olivier Krumbholz, la joueuse Blandine Dancette et la présidente de la Ligue féminine de handball, Nodjialem Myaro ont procédé à ce baptême qui a également attiré beaucoup de monde.

Le public s’est pressé nombreux dans le village de la Transat Jacques Vabre ouvert jusqu’à 22 heures, à J-1. Un feu d’artifice concluait en beauté cette dernière nocturne.

Dimanche matin, les premiers concurrents quitteront les pontons dès 8h30. Deux membres du Gouvernement, Annick Girardin (ministre de la Mer) et Roxana Maracineanu (ministre déléguée aux sports) suivront le départ de la course aux côtés du maire du Havre… Edouard Philippe.

JIMMY PAHUN, L’ANCIEN SKIPPER ROUBAISIEN DEVENU DEPUTE

Jimmy Pahun (à gauche) a rencontré les présidents des 4 classes de course au large jeudi (photo JMD/Sports5962)

Les amateurs de voile connaissent le nom de Jimmy Pahun. Ce marin du Morbihan dispose d’un palmarès superbe dans les courses en équipage. Il a notamment gagner plusieurs fois le Spi Ouest France (10 fois !), la Transat AG2R (avec Alain Gautier) et a été deux fois champion de France de course au large. Il a aussi accumulé les podiums dans le Tour de France à la voile. Une classique qu’il a remporté en 1992 avec le bateau « Sodifac Roubaix ».

Cette période nordiste reste vivace dans ses souvenirs de skipper. Et c’est toujours avec plaisir que ce navigateur et excellent communicant revenait chaque année à Dunkerque pour prendre le départ du Tour Voile.

Depuis, Jimmy Pahun a délaissé les bateaux de course pour se lancer… dans la politique. Conseiller muncipal d’opposition dans sa commune de Port-Louis, il a été élu député de la 2ème circonscription du Morbihan en 2017. Sans étiquette, même s’il ne cache pas être dans la mouvance macronienne.

Un député fidèle à son passé de navigateur

«  Mais ce n’est pas le côté politique politicienne qui m’intéresse dans ce rôle de député », nous a ainsi confié Jimmy Pahun.  » C’est plutôt le travail que l’on peut effectuer sur des actions concrètes pour les citoyens. Dans mon cas, je me suis spécialisé tous les dossiers qui touchent à la mer ». A l’Assemblée Nationale, il siège ainsi à la commission du développement durable et de l’aménagement des territoires. En 2019, il fait passer une loi sur visant à préserver les activités économiques et agricoles en zone littorale.

Cette semaine, il est venu au Havre pour rencontrer les présidents des quatre grandes classes de la course au large (ultimes, Imocas, Class 40, Ocean fifty). Il a envoyé un courrier à la Ministre de la Mer, Annick Girardin, pour appuyer la reconnaissance des coureurs au large. «  A la fin de leur carrière, ceux-ci n’ont souvent aucun diplôme malgré leur expérience énorme. Je plaide pour une validation des acquis d’expériences qui aidera à leur reconversion ».

Jimmy Pahun a ainsi remis aux responsables de classe le courrier envoyé au Ministère. Une action concrète pour la fin de son mandat.

Dernière soirée de la Transat Jacques Vabre à J-1 sur les Docks Vauban (photo JMD/Sports5962)
A propos de JEAN-MARC DEVRED 917 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Départ de LinkedOut dans la Transat Jacques Vabre

Les commentaires sont fermés.