LIGUE 2: OLIVIER GUEGAN MIS A L’ECART A VALENCIENNES

Olivier Guégan viré
Olivier Guégan en conférence de presse (photo JMD/Sports5962)

Olivier Guégan n’est plus l’entraîneur du Valenciennes FC. La nouvelle a été officiellement annoncée par le club ce vendredi matin 5 novembre. Mais elle courait sur les réseaux sociaux depuis la veille, quand l’Equipe a sorti l’information. Une info qui n’a pas surpris vu la crise sportive à Valenciennes.

Le communiqué, laconique, du club, a été publié sur le site officiel à 9h14. Il tient en deux phrases: « Valenciennes FC a décidé de mettre en œuvre une procédure pouvant aboutir à la rupture du contrat de travail de Monsieur Olivier Guégan.
Pendant le déroulé de cette procédure, l’intérim sera assuré par Monsieur Christophe Delmotte.« 

La veille, Olivier Guégan avait rencontré Eddy Zdiech. Le président du VAFC lui a annoncé sa décision. C’est un énième changement d’entraîneur à Valenciennes depuis que le club est tombé en ligue 2.

Cette mise à l’écart, en attendant un probable licenciement, était plus ou moins attendue après la série d’échecs connue depuis un mois par les Valenciennois. Depuis le 2 octobre, ils ont enchaîné trois défaites à domicile contre Caen (1-2), Dunkerque (1-3) et Auxerre (1-2). Plus un échec chez les voisins d’Amiens (3-0). Le VAFC a dégringolé au classement général à la 16ème place de la Ligue 2 avec 15 points. Dépassé par Dunkerque qui au contraire a redressé la situation après un début de saison compliqué.

Limogé après une première alerte

Arrivé en juin 2019, Olivier Guégan succédait à Réginald Bay. Il avait prolongé son contrat jusqu’en 2023 après une première saison (interrompue par le Covid-19) terminée à la 7e place. L’an dernier, son équipe avait terminé à la 11e place. Mais sa 3ème saison (presque un record à Valenciennes) a très mal commencé.

Après la défaite au stade du Hainaut contre Quevilly le 11 septembre, le technicien semblait déjà menacé. En conférence de presse, la question de son éviction s’était déjà posée. A cela, Olivier Guégan s’était contenté de répondre: » je ne sais pas. Posez plutôt la question au président« .

A la sortie de cette soirée morose, le coach valenciennois était interpellé par un groupe de supporters à la sortie du parking joueurs. Une longue discussion, vive mais correcte, avait eu lieu avec les protagonistes qui lui reprochaient ses choix tactiques et ses compositions d’équipe.

Guégan viré
Le 11 septembre, Olivier Guégan a été interpellé par les supporters après la défaite contre Quevilly (photo JMD/Sports5962)

Mais une bonne série (7 points en 3 matches), lui avait permis de sauver provisoirement sa tête en septembre. Jusqu’à la rechute…

Delmotte prend la suite

Ce limogeage ne surprend pas vraiment. C’est plus le timing qui interpelle. Ce limogeage intervient la veille d’un match important samedi au Havre. Christophe Delmotte sera sur le banc. Là aussi, ce n’est pas une surprise. Arrivé il y a 5 ans à Valenciennes, l’ancien joueur lensois était l’entraîneur de la réserve en Nationale 3. Titulaire du BEFP (brevet d’entraîneur de football professionnel), il peut opérer en Ligue 2.

Pour l’instant, il assure simplement l’intérim, selon le communiqué du club. Mais cet intérim pourrait se prolonger en cas de bons résultats. Le VAFC vit actuellement une période difficile sur le plan financier. Le club a été condamné à verser des indemnités élevées à plusieurs anciens salariés qui demandaient des comptes en Justice. Rien ne dit que Eddy Zdiech a les moyens de payer un nouvel entraîneur à la suite de Olivier Guégan. En plus de ces problèmes juridico-financiers, le président du VAFC se retrouve avec une crise sportive à résoudre.

Christophe Delmotte assurera l’intérim (photo VAFC).

Sur le site du 11 Valenciennois, Christophe Delmotte confie qu’il aimerait dépasser le simple intérim, comme Nicolas Rabuel l’avait fait avant lui.  » J’ai envie d’être là sur un projet long terme, dans un profil un peu bâtisseur. Je suis coach comme j’étais joueur sur le terrain, avec l’idée d’avoir un socle, de poser des fondations pour construire dessus. »

Agé de 50 ans, Delmotte fera ses débuts d’entraîneur numéro 1 et Ligue 2 samedi soir au Havre. Il jouera déjà, comme ses joueurs, une carte importante pour son avenir et la suite de la saison.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 667 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Débuts de Christophe Delmotte

Les commentaires sont fermés.