TRIATHLON : CANDICE DENIZOT ET LOUIS VITIELLO CHAMPIONS DE FRANCE SPRINT A GRAVELINES

Triathlon Gravelines
Louis Vitiello remporte le titre masculin senior (photo JMD/Sports 5962)

Le PAarc des Rives de l’Aa à Gravelines accueillait ce week-end les championnats de France de triathlon courte distance (sprint). Avant les jeunes dimanche, les espoirs, seniors et masters se disputaient les titres masculins et féminins ce samedi. Ils reviennent à Candice Denizot avec un triplé de Poissy chez les dames; au Vendéen Louis Vitiello chez les hommes. Les Nordistes cependant ont été discrets sur leurs terres.

Chaque année, le stade nautique Albert-Denvers de Gravelines accueille des évènements sportifs en aviron, canoë-kayak, mais aussi, en triathlon. Le grand bassin artificiel de 2 km de longueur, combiné aux routes et chemins qui l’environnement totalement à l’extérieur de l’agglomération permet d’organiser des compétitions en toute sécurité, avec un grand nombre de concurrents. On connaît ainsi le Ch’triman, qui a lieu début juillet. Ce premier week-end de juin, Gravelines Triathlon mettait sur pied les championnats de France de courte distance, encore appelée sprint.

Sprint effectivement par rapport aux célèbres Iron Man (3,8 km de natation, 180 km de vélo et 42,195 km de course à pied !). Le sprint propose 750m de natation, 20 km de vélo et 5 km de course à pied). Un total couvert en moins de une heure pour les meilleurs.

Championnats de France sprint à Gravelines triathlon
Les concurrents avant le départ (photo JMD/Sports 5962)

Même si cette épreuve est très spécifique, elle permet aux grands spécialistes de triathlon de préparer la distance olympique, qui est la plus courue. On trouve ainsi au palmarès les champions français les plus connus comme Vincent Luis, Léo Bergère, Dorian Coninx et Cassandre Beaugrand, médaillés olympiques.

Vent et fraîcheur à Gravelines

Cette année, tous ces champions n’étaient pas au PAarc des Rives de l’Aa, baigné par le soleil, mais empreint aussi d’une certaine fraîcheur. La mise à l’eau était parfois délicate pour les concurrents, pourtant habillés en combinaison isotherme.

« Je savais qu’il n’allait pas faire chaud, et qu’il y aurait du vent« , confie ainsi le futur champion Louis Vitiello. « Il faut pouvoir gérer cela sur la course. Mais tout le monde est égalité là-dessus, même si certains préfèrent ces conditions. C’était assez spécial, avec une eau fraîche pour la période. Mais les conditions n’étaient quand même pas si mauvaises. Avec le soleil présent toute la journée, c’était gérable. »

Le départ est donné dans l’eau, devant les pontons d’aviron. Tout s’enchaîne très vite avec la zone de transition où les triathlètes se changent rapidement pour prendre leur vélo, avant de faire quatre tours d’un petit circuit de 5 km autour du bassin; et de terminer en courant à pied pour une dernière boucle.

Chez les hommes, le jeune Louis Vitiello, de Saint-Jean-de-Monts Vendée Triathlon, couvre ainsi la distance (25 km 750) en 55 minutes et 52 secondes, à l’issue d’un beau duel avec le triathlète de Poissy Aurélien Raphaël, champion de France en 2019. Pas vraiment une surprise dans la mesure où le Vendéen venait de s’imposer au Grand Prix de Fréjus, sur la distance classique.

L’ancien champion de France Antoine Duval (Poissy) termine 30 secondes plus tard à la 3ème place. Déception en revanche pour le régional Antoine Winock. Le Liévinois termine 9ème.

Vidéo SPORTS 59/62. Louis Vitiello après sa victoire à Gravelines.

Poissy triomphe chez les Femmes

Chez les dames, on eu droit également à un duel, attendu, entre Kristelle Congi et Candice Denizot. Cette dernière s’impose au finish, confirmant sa 5ème place lors de la dernière Coupe d’Europe à Caorle (Italie). Poissy réalise aussi le triplé avec la 3ème place de Marie Wattiez.

« Ce championnat de France me permet de préparer la suite », déclare Candice Denizot après sa victoire. « C’est toujours un plaisir de courir en championnat, avec un titre à la clé… Il fallait tout donner sans se cramer au début. Car le parcours n’était pas simple avec le vent dans le dos et deux bosses. Et le retour se fait vent de face. C’est compliqué et il faut bien gérer les 5 km. »

La première régionale, Léa Richard (Liévin) termine 10ème. Les Nordistes, un peu décevants, se consolent donc avec la 3ème place en vétérans (masters) de Cyril Chambelland (Côte d’Opale Triathlon Calais Saint-Omer).

Classements

Seniors Dames

  1. Candice Denizot (Poissy 1h03’22
  2. Kristelle Congi (Poissy)
  3. Marie Wattiez (Poissy)
  4. Morgan Branchoux (Brive)
  5. Maeva Couchard (Saint-Etienne)
Triathlon sprint Gravelines
Poissy fait une razzia chez les Femmes (photo JMD/Sports 5962)

Seniors Messieurs

  1. Louis Vitiello (Saint-Jean-de-Monts) 0h55’42
  2. Aurélien Raphaël (Poissy)
  3. Antoine Duval (Poissy)
  4. Igor Dupuis (Sainte-Geneviève)
  5. Théo Texereau (Les Sables d’Olonne)

Les derniers champions de France sprint

2023 : Candice Denizot et Louis Vitiello

2022 : Kristelle Congi et Thomas Sayer

2021 : Justine Guérard et Maxime Hueber-Moosbrugger

2020 : Léo Bergère et Léonie Périault

2019 : Aurélien Raphaël et Emmie Charayron

2018 : Vincent Luis et Cassandre Beaugrand

2017 : Dorian Coninx et Cassandre Beaugrand

Retrouvez aussi l’interview de Candice Denizot sur Dailymotion SPORTS 59/62

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1572 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.