VOILE : LA QUATRIEME ETAPE DE THE OCEAN RACE EN MODE REGATE

The Océan Race 4è étape
Biotherm est le mieux parti dans cette 4ème étape de The Ocean Race (photo Sailing Energy/The Ocean Race)

La seconde moitié du Tour de Monde en équipages et avec escales, est lancée, tandis que la flotte fait maintenant route vers le nord, au large du Brésil. Ce dimanche 23 avril, la 4è étape de The Ocean Race commençait donc, avec les cinq bateaux de la flotte IMOCA qui sont partis d’Itajaí pour une nouvelle aventure de plus de 5 000 milles en direction de Newport, Rhode Island, aux États-Unis. Après l’étape-marathon entre Le Cap et Itajai, les équipages vont disputer une « transat » plus nerveuse.

Un peu plus tôt, les marins ont été accueillis sur le quai d’Itajaí par une foule nombreuse et très enthousiaste. L’escale brésilienne fait en effet partie intégrante de la culture de The Ocean Race et la passion de ses habitants a encore donné un caractère chaleureux à cette journée de départ. Plus de 315 000 personnes ont visité le village de course avant cette dernière journée.

Le début de cette 4è étape de The Ocean Race n’a pas été simple. Les équipes IMOCA zigzaguent toujours au large des côtes brésiliennes, à la recherche de conditions favorables dans l’est, tout en gardant à l’esprit l’objectif de gagner des milles vers le nord.

Une météo capricieuse au départ

La météo dans son ensemble dicte la stratégie globale, mais les nuages et les grains très localisés compliquent la gestion de la navigation à court terme. « Il y a beaucoup de nuages aléatoires ici« , déclare ainsi Charlie Enright, à bord de 11th Hour Racing Team. « Et pour l’instant, ça ne va pas dans notre sens. »

The Ocean Race 'è étape
Malizia de Boris Hermann au départ à Itajai (photo Sailing Energy/The Ocean Race)

Ce moment est peut-être passé, car sur la dernière mise à jour de la cartographie, à 16h00 mardi, l’équipe américaine était en tête du classement, grâce à sa position plus au nord, devant Team Holcim-PRB et Biotherm. « Les bascules peuvent aller jusqu’à 50 degrés« , a précisé Kevin Escoffier, à bord de Holcim-PRB. « Même pour un petit virement de bord, d’une demi-heure peut-être, nous devons faire quelque chose de ce genre.« 

« Il y a des nuages devant une zone sombre et le vent est très instable », a déclaré le français Sébastien Simon, à bord de GUYOT environnement – Team Europe. « Parfois il y a une grosse risée, parfois un coup d’arrêt, parfois beaucoup de vent, donc c’est difficile de garder notre vitesse. La concurrence est forte, mais c’est un test grandeur nature pour toute la flotte. »

The Ocean Race Itajai
Benjamin Schwartz sur Holcim PRB (photo Georgia Schofield | polaRYSE / Holcim – PRB / The Ocean Race)

A partir de 16h00 ce mardi, la flotte s’est ainsi légèrement divisée, avec 11th Hour Racing Team, Team Holcim-PRB et Biotherm maintenant à 30 milles au nord de Team Malizia et de GUYOT environnement- Team Europe. 

Un parcours très tactique

Ce tracé de 5500 milles vers la côte nord-est des Etats-Unis est en effet un parcours « miroir », avec, de part et d’autre de l’équateur, le même type de phénomènes météo à négocier. « C’est un parcours qui comporte de nombreuses transitions météo avec des allures variées, cela va ouvrir les possibilités tactiques et stratégiques, explique le skipper de Biotherm Paul Meilhat. Cela joue en notre faveur. Autre avantage pour nous : c’est une étape courte et notre bateau, très léger, sera moins chargé ». Le matériel de prélèvement et d’analyse du phytoplancton restera également à bord pour poursuivre la mission engagée par Biotherm et Tara Ocean sur l’étude de la biodiversité marine.

L’étape entre Itajaí et Newport (Rhode Island) représente un peu plus de 5 000 milles et devrait durer environ 17 jours, avec une arrivée prévue aux alentours du 9 ou 10 mai.

Infos The Ocean Race

Le dernier point sur la 4è étape de the Ocean Race

Classement provisoire après la 3ème étape

1 – Holcim – PRB (Suisse), 19 points (5, 5, 9)
2 – Team Malizia (Allemagne), 14 points (3, 2, 9)
3 – 11th Hour Racing Team (USA) , 13 points (4, 3, 6)
4 – Biotherm Racing (France), 10 points (2, 4, 4)
5 – Guyot Environnement – Team Europe, 2 points (1, 1, 0)

A propos de The Ocean Race

The Ocean Race est l’héritière de la Volvo Ocean Race et de la Whitbread, course autour du monde en équipage avec escales, née en 1973, et qui se dispute uniquement en monocoque. Cette épreuve légendaire réunit depuis  bientôt 50 ans les plus grands navigateurs et navigatrices de la planète : marins purs et durs mais aussi champions olympiques, vainqueurs de l’America’s Cup. C’est la course au large la plus internationale de toutes, un marathon de plusieurs mois parmi les mers les plus dures, sur tous les océans du globe. C’est aussi une épreuve qui, ces dernières années, s’est donné une mission, à l’avant garde de très nombreux événements sportifs : favoriser la mixité, la jeunesse, le développement durable et la préservation des océans.

A propos de JEAN-MARC DEVRED 1571 Articles
Journaliste professionnel depuis 1980, après des études de journalisme au CUEJ de Strasbourg. Carrière en presse écrite, en radio et surtout en télévision à France3 Nord-Pas-de-Calais.

1 Trackback / Pingback

  1. Démâtage Holcim-PRB dans la 4è étape de The Ocean Race

Les commentaires sont fermés.